ZAC de Pressense Flux

Chantier du conservatoire de Puteaux : des travaux de nuit injustifiés

2013+-+1

Les habitants qui habitent près du chantier du conservatoire de Puteaux, ZAC de Pressensé, n'ont pas beaucoup dormi la nuit dernière : des ouvriers se sont affairés toute la soirée et une partie de la nuit pour refaire la voirie devant le nouvel équipement municipal. Or, ces travaux nocturnes sont injustifiés.

Sur un axe de circulation non majeur, il n'y a en effet aucune nécessité de faire des travaux la nuit. Mais la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud veut absolument inaugurer très vite son nouveau "palais", qui a coûte 70 millions d'euros, tout début septembre, afin de respecter le code électoral : à 6 mois des élections municipales, elle n'a plus le droit de faire sa propagande en utilisant les moyens de la ville.
Elle a donc demandé aux entreprises d'aller très vite, quitte à bloquer tout le quartier et à travailler 24h/24, sans se préocuper des nuisances pour les habitants. Tout cela va aussi faire grimper la facture du chantier : des travaux de nuit sont facturés environ 20% de plus par les sociétés de BTP. Mais quand il s'agit de satisfaire le maire, la ville ne compte pas notre argent et tout est permis. Même nous empêcher de dormir.

Pour permettre au maire UMP de Puteaux d'inaugurer le nouveau conservatoire municipal avant la limite de 6 mois précédant l'élection municipale fixée par le Code électoral*, les ouvriers travaillent 24h/24. Nous allons donc supporter le surcoût de ces travaux de nuit pour que le maire puisse assurer de fait sa propagande électorale. C'est tout simplement une honte.
Christophe Grébert

*Au cours des 6 mois précédant les élections, les collectivités intéressées par des élections générales doivent s’abstenir d’engager toute campagne de promotion publicitaire de leurs réalisations et de leur gestion (art. L.52-1 alinéa 2 du Code électoral).


L'équipe Puteaux Pour Vous en visite dans le quartier Pressensé

Publié sur le site de Christophe Grébert :

1149749_365488136887277_287589793_o

Samedi 24 août, avec des membres de l'équipe Puteaux Pour Vous, nous avons à nouveau parcouru le quartier Pressensé, où se termine le chantier du nouveau conservatoire de Puteaux.

Nous ferons des propositions pour ce secteur du bas de Puteaux dont l'aménagement est encore loin d'être achevé. Entre les rues Voltaire, Parmentier et Pressensé, ainsi qu'entre les rues Ampère, Pressensé et Georges Pompidou, un vaste périmètre est à recomposer. Ce sera l'occasion pour la nouvelle majorité d'améliorer le cadre de vie, ainsi que le développement économique et social de la commune.

Nous le ferons avec vous. Nous vous inviterons prochainement à vous exprimer sur notre site de campagne www.puteaux2014.fr.

(photo : Flickr)

Les travaux du conservatoire de Puteaux : un quartier bloqué, des grilles & des retards

Dans A vous la parole, un habitant du quartier de Pressensé suit l’évolution des travaux du nouveau conservatoire de Puteaux et de ses alentours :

Ces derniers jours, les travaux dans les rues Ampère, Voltaire et Pressensé ont pris une tournure paroxystique avec une tranchée béante qui interdit tout passage de voiture, comme le montre ces nouvelles photos.

Ampere

Pressense

Volta

Je pense qu’en réalité, vue l’ampleur du chantier, « Jowelle » nous cache tout simplement qu’elle réalise la prolongation des Champs-Elysées et qu’elle veut nous faire une surprise, d’où les 2 fois 1 semaine de travaux de nuit à venir.

En ce qui concerne le fameux « jardin à 3,5 millions », là aussi, on s’affaire encore davantage. Je ne m’engagerai pas sur l’évaluation du style, puisque le résultat final n’est pas encore vraiment visible. On aura le temps de se prononcer une fois la copie rendue.

Sing sing

Toutefois, en comparant la grille d’inspiration prison de Sing Sing (photo ci-dessus) et les illustrations d’intention figurant sur les documents de présentation édités par la mairie (ci-dessous), on découvre qu’il s’agit clairement de 2 projets différents. La jolie pelouse arborée a laissé la place à une fontaine de type Bassin de Neptune (y aura-t-il aussi des spectacles eaux et musique comme à Versailles ?) qui sera du plus bel effet lorsqu’elle sera vide pendant les mois d'hiver, du 15 novembre au 31 mars.

Et puis qui dit eau dit fuites. Le reste du temps, je vous fiche mon billet que les voitures au 1er sous- sol auront des surprises avec le bassin de surface.

Projet park1
Projet park 2

Il y a enfin une dernière énigme dans ce parking, c’est la date de livraison et la capacité du parking qui fluctuent chaque mois depuis un an :

Pressense

J’ai en effet réalisé une pige des numéros de "Puteaux infos" depuis septembre 2012, et notamment la page travaux qui précise les chantiers en cours dans chaque quartier (copie ci-dessus). Vous observerez qu’en septembre 2012, le parking faisait 204 places + 29 places motos avec une livraison au printemps 2013.

- En novembre, il annonçait 192 places et 14 places motos et une livraison pour mars 2013,
- En décembre, on passe à une livraison en juin 2013,
- En février 2013, la livraison est repoussée à septembre 2013,
- Et en avril, on passe à 195 places et 19 places motos.

De 233 places auto/motos à 206 (-12 %), une livraison de mars à septembre (+6 mois !!) : le chef de chantier à la mairie n’a pas vraiment le compas dans l’œil…

si vous avez une explication, je prends.

L.


Le style très incertain du jardin du nouveau conservatoire de Puteaux

9275577639_52ff5eda37

9278335930_23fc109950Le chantier du jardin du nouveau conservatoire de Puteaux se poursuit à grande vitesse. Il s'agit de le terminer en septembre pour permettre à Mme le maire de l'inaugurer 6 mois avant l'élection municipale.

Le style de ce jardin commence à apparaître ; il est très particulier : des structures en bois qui font très station savoyarde, des grilles en fer forgé style 17e, un sol essentiellement minéralisé avec un bassin central dominant façon grandes eaux de Versailles... Le tout face à un palais du conservatoire à l'achitecture moderne. Quel mélange !

Le prix de départ annoncé pour ce chantier est de 3.120.000 euros.

On est loin du projet d'architecte qui présentait cet espace vert comme une simple pelouse arboréee et ouverte sur la rue (photo ci-dessous).

La systématisation des grilles et la minéralisation de tous les espaces publics sont 2 des symptômes de la municipalité sortante : on enferme et on supprime toute nature. Il faudra faire exactement l'inverse : ouvrir l'espace et reverdir la ville.

D'AUTRES PHOTOS DU CHANTIER SUR FLICKR

9275581747_946c35d83c