ZAC des Bergeres Flux

Mobilisation des parents d'élèves de l'école des Bergères de Puteaux

Capture d’écran 2019-09-16 à 18.07.14

Après les parents d'élèves de l'école communale Jacotot, c'est au tour des parents d'élèves de l'école des Bergères, sur le haut de Puteaux, de se mobiliser. Selon eux, leurs enfants sont "sacrifiés" depuis le début de l'année scolaire. Ils pointent l'absence de professeurs titulaires et des classes surchargées. Ils appellent à un rassemblement devant l'établissement jeudi 19 septembre à 8h15.

Voici leur communiqué : 

Surcharge des effectifs en classes, absence de poste pérenne en classes : nos enfants sacrifiés aux Bergères !

PARENTS D’ELEVES, REJOIGNEZ-NOUS JEUDI 19 MATIN A  8:15 
POUR DEMANDER DES CONDITIONS DIGNES DE SCOLARITE POUR NOS ENFANTS !

Une nouvelle école a ouvert à Puteaux en septembre 2018 avec environ 230 élèves pour 9 classes (26 élèves par classe en moyenne). Un an après, plus de 100 élèves supplémentaires sont inscrits en élémentaires et 80 en maternelle dans cette école. Cette explosion des effectifs a de multiples origines : modification de la carte scolaire, nombre de dérogations importantes demandées par des parents d’élèves et acceptées par la mairie, arrivée progressive d’habitants dans la nouvelle ZAC des Bergères…

L’académie avait en fin d’année dernière prévu 11 classes en élémentaire et 2 classes en maternelle, ce qui aurait porté la moyenne en classe à plus de 33 en élémentaires et 39 en maternelles ! Face à cette situation intenable pour nos enfants et le personnel enseignant, deux classes ont été ouvertes à titre provisoire (une en maternelle, une en élémentaire dans une classe double niveau CE1/CM2) sans qu’il n’y ait de poste de titulaires prévu à la rentrée. Le surcroit d’effectif était pourtant tout à fait attendu. L’Académie elle-même l’admet.

Trois semaines ont passé depuis la rentrée et, à ce jour, force est de constater que la situation est plus que préoccupante pour les enfants. Même si elle acté leur existence définitive, l’académie n’a toujours pas indiqué aux parents d’élèves de solution pour les élèves d’une des deux classes ouvertes sans affectation pérenne de postes. Une autre classe dont la création avait été entérinée par l’académie dès l’année dernière se retrouve également sans professeur titulaire. Les effectifs dans les autres classes sont par ailleurs extrêmement importants avec de nombreuses sections à 30 élèves.

Les élèves se retrouvant dans la classe élémentaire sans titulaire ont le sentiment d’être complètement abandonnés par l’institution scolaire. Ils se retrouvent démobilisés dans un contexte où aucun projet pédagogique ne peut être porté en l’absence de titulaire à ce poste. Comment leur expliquer que la classe dans laquelle il se trouve demeure toujours dans une situation transitoire tandis que les autres classes s'inscrivent davantage dans une situation "au fil de l'eau"? 

Les parents d’élèves demandent dès maintenant l’affectation de professeurs titulaires dans les classes concernées. Au-delà, l’arrivée probable de nouveaux arrivants sur la ZAC au cours de l’année rend indispensable la création d’une nouvelle classe pour cette année dans un contexte où les classes sont déjà surchargées. Ils lancent une mobilisation et pétitions afin que leurs enfants puissent poursuivre leur scolarité dans des conditions acceptables.

Des parents d’élèves de l’école des Bergères à Puteaux

Contact : PE.ecole.bergeres@gmail.com

VOIR MON DOSSIER SUR LES ECOLES DE PUTEAUX


Votre enfant est scolarisé dans la nouvelle école des Bergères à Puteaux ?

Resized_20180927_180024_4127

En septembre, 237 élèves du CP au CM2 ont fait leur rentrée scolaire dans la nouvelle école encore en chantier de la ZAC des Bergères sur le haut de Puteaux.

C'est le cas de votre enfant ? Votre avis nous intéresse : que pensez-vous de cet établissement ?

Envoyez votre témoignage à Bouchra SIRSALANE : bouchra_sirsalane@hotmail.com

A terme, cette école doit accueillir 580 élèves dans 20 classes maternelles et élémentaires. 


Des dizaines de familles toujours en attente d'un relogement, au milieu du chantier des Bergères à Puteaux

IMG_1280

2.200 logements sont en cours de construction sur le haut de Puteaux, autour du rond point des Bergères. Au milieu de ce vaste chantier, des dizaines de familles occupent encore de vieux immeubles qui ont été rachetés par la commune ou les promoteurs pour être démolis.
Le sort de ces Putéoliens est ignoré de la municipalité, qui refuse de les reloger alors qu'elle en a pourtant l'obligation. 
Lors du conseil municipal du 21 juin 2018, la conseillère Modem Bouchra Sirsalane est intervenue pour demander au maire de fournir un rapport sur la situation de ces familles. En vain. En séance, Joëlle Ceccaldi-Raynaud a osé affirmer que ces familles préfèrent rester dans ces immeubles en ruine.

Extrait de l'intervention de Bouchra Sirsalane devant le conseil municipal : 

"Lors de la séance du conseil municipal du 8 mars 2017, nous avons présenté un voeu pour réclamer la création d'une mission de relogement des habitants de la ZAC des Bergères, considérant l’obligation de relogement encadrée et définie par les articles L314-1 et suivants du code de l’urbanisme.
Vous avez rejeté notre voeu en nous garantissant que ces familles étaient accompagnées. Or, ces familles occupent toujours actuellement des logements insalubres et impropres à l'habitation.
Nous vous avons exposé plusieurs situations pour attirer votre attention et vous inciter à mettre en oeuvre des mesures adaptées.
Nous sommes en contact avec des dizaines de familles occupant ces logements dégradés, impropres à l’habitation. Elles ne bénéficient d’aucun suivi de vos services, d’aucun accompagnement vers un relogement, d’aucune proposition de relogement. Comment expliquez-vous cela ?"

Cela fait de nombreuses années que nous dénonçons les méthodes de la municipalité de Puteaux vis-à-vis des habitants expulsables de la ZAC des Bergères. Tout est fait pour les amener à partir et à renoncer au relogement auquel ils ont pourtant droit.
Attitude détestable de la municipalité qui, encore une fois, ignore la loi et le principe de solidarité.
Christophe Grébert


Architecture pastiche Game of Thrones pour le nouveau quartier des Bergères à Puteaux

IMG_8119

Le chantier de réaménagement du quartier des Bergères, sur le haut de Puteaux, avance... avec un style architectural pastiche qui fait très "Game of Thrones", ne trouvez-vous pas ?

La route départementale est désormais sous couvercle. Un couvercle en béton sur lequel ont été collées de fausses pierres, pour imiter la muraille d'un château féodal. D'un morceau du mur "explosé", sort une chute d'eau. Un passerelle en bois permet de gagner le sommet de la muraille où un chemin de garde est planté d'arbres. Une tour de guet permettra de voir arriver de loin les ennemis (les Nanterriens ?). Un ascenseur - bien moderne - est aussi prévu La maire se prend-elle pour Joffrey Baratheon ? 

IMG_8120