Vacances Flux

A la découverte de la France avec Puteaux Futur

Vacances2019

Voici la tribune de Christophe Grébert et Bouchra Sirsalane qui sera publiée dans le "Puteaux infos" de juillet-août 2019, avec comme chaque mois une nouvelle proposition pour le futur de Puteaux

C’est un record : l’an dernier, notre pays a accueilli près de 90 millions de touristes étrangers.

La France est en effet appréciée pour la richesse de son patrimoine historique, culturel et artistique, mais également pour ses magnifiques régions qui recèlent de grands espaces et d’une nature extraordinaire : la mer, la montagne, la campagne…

(Re)découvrons la France

A Puteaux, beaucoup d’enfants n’ont pas la chance de connaître la diversité de notre pays. C’est pourquoi nous proposons que la ville organise des séjours A LA DÉCOUVERTE DE LA FRANCE. Ces voyages seront accessibles à tous les jeunes, de l’école primaire au lycée.

25299742_169991523603608_2902928268095761826_o copieDes vacances authentiques et respectueuses de la planète

Loin du bruit, de la pollution et du béton de notre ville, ces séjours en France seront l’occasion pour les jeunes putéoliens de vivre une expérience collective riche de sens, tout en profitant de la nature, élément indispensable à leur bien-être.

Nous vous souhaitons un très bel été !

Christophe Grébert & Bouchra Sirsalane
PuteauxFutur.com


La mairie de Puteaux encore condamnée par la justice

Puteaux-colonies

La municipalité de Puteaux, dirigée par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, passe régulièrement devant la justice. Cette fois, la commune est condamnée par le Tribunal administratif de Cergy-Pointoise, annonce Le Parisien des Hauts-de-Seine. L'affaire est intéressante. Elle montre que les avantages offerts par la ville - en l'occurence ici des colonies de vacances subventionnées - ne sont pas distribués aux habitants selon des critères transparents et justes.

En mars 2014, un couple de Putéoliens inscrit ses 2 enfants à des séjours en vacances. Le service jeunesse reçoit les dossiers le jour d'ouverture des inscriptions. Mais les 2 demandes sont rejetées. 

Comme le père a été candidat sur la liste de gauche lors de l'élection municipale de mars 2014, il se demande si ses 2 enfants n'ont pas été écartés par la mairie Les Républicains/UDI pour des raisons politiques.

Il demande à la municipalité des explications sur l'attribution de ces séjours. La mairie refuse. Il doit passer par la CADA pour les obtenir. Alors que la municipalité affirme que la règle est de privilégier "systématiquement les demandes de ceux dont les enfants ne sont pas encore partis, ou sont partis il y a quelque temps déjà", il apparait qu'une proportion importante des enfants ayant bénéficié de ces vacances était déjà partie l'année précédente et encore l'année d'avant (6 enfants sur 10 pour le 1er séjour et 2 sur 10 pour le second). 

Ses 2 enfants - qui n'avaient pas bénéficié de vacances de la ville les 3 années précédentes - ont donc été injustement écartées. La ville, qui n'a pas respecté ses propres règles, ne parvient pas à justifier son refus.

Dans son jugement rendu le 10 janvier 2019,  le tribunal administratif de Cergy-Pontoise donne donc raison à ce parent :  la commune est condamnée à verser 1.000 euros en "réparation du préjudice moral subi" par les 2 parents et par leurs enfants pour "refus illégaux". Le tribunal estime que la commune "n’a pas appliqué à la situation de ces 2 enfants des règles semblables à celles dont ont bénéficié les autres participants aux séjours organisés". La ville est aussi condamnée à verser 1.500 euros aux plaignants pour leurs frais de justice.

A Puteaux, tout le monde pense que pour bénéficier des services de la mairie, mieux vaut ne pas être un opposant et être plutôt un adhérent au parti Les Républicains. Combien de Putéoliens m'ont assuré qu'ils "avaient pris la carte" uniquement pour faire avancer leur dossier, pour une demande de HLM, pour une place en crèche ou même pour un parking municipal. Ce jugement semble venir confirmer cette croyance.

Ce clientélisme local enfreint la règle d'égalité à laquelle une majorité de français aspire au niveau national.

Je rappelle que ces colonies de vacances, comme tous les services offerts par la ville, sont largement payées par les impôts des Putéoliens, sans exception. Les attribuer à la tête du client, en écartant certaines familles pour des motifs illégaux, c'est rompre avec cette égalité républicaine. C'est aussi détourner les impôts de tous au bénéfice de quelques uns.

Cette nouvelle condamnation de la justice ne fera malheureusement pas reculer la majorité municipale. Ces pratiques clientélistes injustes sont vieilles et bien ancrées. Ce sont vos votes qui peuvent changer les choses, en mettant en place une nouvelle équipe municipale qui veillera à utiliser les impôts de manière juste.

Christophe Grébert


Le retour de "Puteaux en plage", du 6 juillet au 18 août 2013

Puteaux_Plage_2013_plan

Ca sent très fort les vacances ! La preuve, la 11e édition de "Puteaux en plage", sur l'île, ouvre ses portes samedi 6 juillet jusqu'au 18 août. Au programme : sable, piscine, transats et animations durant 5 semaines. On regrettera fortement la nouvelle augmentation du prix d'entrée : 4,50 euros contre 2,50 l'an dernier ! Au début de "Puteaux en plage", c'était gratuit !

MISE À JOUR DU 3 JUILLET 18H : SUITE À LA PUBLICATION HIER DE CET ARTICLE, LE MAIRE A DÉCIDÉ DE FINALEMENT FIXER LE TARIF À 2,50 EUROS, COMME L'AN DERNIER. MONPUTEAUX A DONC DÉSORMAIS LE POUVOIR DE FAIRE CHANGER D'AVIS LE MAIRE ! :)

Comme chaque année, des transats seront disposés le long de la piscine. Mais faute d'argent, la base nautique est supprimée ! A la place, un "espace lecture" est créé. Les sportifs pourront jouer au Beach volley, au Beach Rugby, au Speedminton ou encore à la Zumba. Les enfants auront le choix : un mini-club pour les 3-6 ans et un club ados à partir de 10 ans. Au programme : confections de colliers de perles et de bracelets brésiliens, coloriage, chasses aux trésors, jeux de société, maquillage, tennis de table, etc.
Pour les grands, il y aura nocturne chaque vendredi jusqu'à 22h, avec des jeux nautiques, des baptêmes de plongée et d'autres soirées à thème...

HORAIRES : Tous les jours de 11h à 20h
Nocturne le vendredi jusqu’à 22h
Fermé le 14 juillet et le 15 août

TARIFS : 2 euros 50 pour les Putéoliens .
9 euros pour les non putéoliens.

Cette manifestation - malgré la suppression cette année de la base nautique - reste une démonstation de la richesse de notre commune. Elle n'existe que grâce aux impôts locaux versés par les entreprises de La Défense. De même pour la piscine de l'île, dont le coût annuel d'entretien et de fonctionnement représente une charge de plus de 250 euros par famille putéolienne : jamais nous ne pourrions disposer d'un tel équipement sans l'apport financier continu des entreprises de La Défense.
Imaginons cette même charge sans le quartier d'affaires : 250 euros d'impôt à verser par famille chaque année pour ce seul équipement... le voudrions-nous !? Profitons-en donc pleinement, tant que nous pouvons nous le permettre.
Le fait que l'entrée, autrefois gratuite, puis passée ces dernières années à 2,5 euros, soit initialement fixée cette année à 4,50 euros (puis ramené à 2,50 euros suite à mon article), n'est pas anodin : la manne de La Défense s'est déjà sérieusement épuisée.
Dommage que l'actuelle municipalité ne nous dise rien là-dessus et - au contraire - entretienne le mensonge que notre commune pourra vivre éternellement dans un monde de fêtes, entre Puteaux plage et Puteaux neige.
Christophe Grébert


Les adolescents de Puteaux partent à New-York cet été avec la Ville

Ny

"BOSTON, NEW-YORK, WASHINGTON... Découvertes des villes et de leurs monuments les plus significatifs, visites culturelles (musées, universités, spectacle, évènement sportif...), escapade en pays amish et à Philadelphie, plage, détente, shopping, veillées".

Cet été, plusieurs dizaines d'adolescents putéoliens de 15 à 17 ans auront la chance de partir faire un grand voyage aux Etats-Unis (voir fiche ci-contre). Ces voyages proposés par le service jeunesse de la Ville de Puteaux sont chaque année exceptionnels.

La prochaine majorité municipale, qui succédera à l'actuelle, devra conserver ces séjours pour les jeunes. A mon avis, elle devra même les développer, notamment en s'assurant que tous les jeunes putéoliens puissent en profiter.

En effet, les participations demandées - 1.253,60 euros pour ce voyage de 2 semaines aux USA - ne permettent pas à toutes les familles d'accéder à cette offre financée aux 2 tiers par les impôts de tous. Comme faire en sorte que l'argent ne soit plus un obstacle : en fixant des tarifs selon les revenus des parents ? et en offrant des séjours à des jeunes qui auront réalisé une action de solidarité locale ? Imaginons cela ensemble...