Sport Flux

Soutien au foot féminin à Puteaux

Footfeminin3

Lors du conseil municipal du 5 mars 2018, la majorité municipale de Puteaux a présenté un rapport sur l'égalité femmes-hommes dans la commune, en soulignant le "vif succès" de notre équipe féminine de foot.

Or, selon un habitant, cette équipe souffre de manque de moyens. Nos footballeuses ne disposent ainsi que d'un terrain d'entraînement par semaine.

Je suis donc intervenu en séance du conseil pour leur apporter notre soutien et souhaiter que la ville leur apporte toute l'aide nécessaire pour leur permettre de se développer et de pouvoir gagner des coupes, en portant haut les couleurs de Puteaux !


Couverture du bassin extérieur de la piscine de Puteaux

178967646_a45ec17e89_b

C'était un non sens écologique et économique : depuis son ouverture en 2006, le bassin extérieur de la piscine de Puteaux, dont l'eau est chauffé toute l'année à 28°, n'était pas couvert. Ce défaut de conception, qui engendrait une énorme déperdition de chaleur et donc un grand gaspillage d'argent, va enfin être corrigé : à la demande de l'opposition, une couverture thermique va être installée cette année.

Le marché a été remporté par la société Variopool. Selon les indications de l'appel d'offres, l'installation devait prendre la forme de transats mobiles dans la longueur du bassin, installés sur rails. Lors des horaires d’ouverture, ces transats seront repliés contre le mur et serviront d’assise aux baigneurs. Lors de la fermeture, les transats s’avanceront et la couverture se déroulera sur l’eau, assurant une protection thermique, réduisant la déperdition de chaleur.

Coût du chantier : 211.000 euros. 

Mieux vaut tard que jamais...

(photo : bassin extérieur de la piscine de Puteaux, à son ouverture en juillet 2006)


SPORT Les terrains synthétiques de l'île de Puteaux sont-ils dangereux pour la santé ?

IMG_5933Les terrains synthétiques de foot et de rugby de l'île de Puteaux sont-ils dangereux pour la santé ?

L'émission Envoyé Spécial consacre une enquête au potentiel danger de ces terrains artificiels.

En avril 2011, la ville de Puteaux avait sollicité des subventions pour transformer les pelouses des terrains de foot et de rugby sur l'île en gazon synthétique. Le marché est conclu en mai. L'objectif de cette transformation, avait expliqué la municipalité, était de faire des économies sur l'entretien des terrains.

J'ai refusé de voter cette délibération, à l'époque pour des raisons de protection de l'environnement. Preuve que lorsqu'on défend la nature, on protège aussi l'être humain.

Marches

Lors du prochain conseil municipal, je demanderai au maire de Puteaux et à son adjoint au sport ce qu'ils comptent faire pour garantir la pleine sécurité des joueurs, jeunes et grands. La question se pose d'ailleurs tout autant pour les terrains de jeux des enfants dans les squares et jardins de la ville.
Christophe Grébert

DÉLIBÉRATION PRÉSENTÉE PAR LA MAIRE DE PUTEAUX JOELLE CECCALDI-RAYNAUD AU CONSEIL D'AVRIL 2011 :  Puteaux-terrains-synthetiques.PDF


Un immeuble à la place de l'Urban Soccer de Puteaux, est-ce possible ?

UrbanfootLes terrains de l'UrbanSoccer de Puteaux sont menacés de disparition. Le propriétaire souhaite y construire un ensemble de 150 logements. Ce nouveau projet immobilier est-il possible, au regard de l'actuel Plan Local d'Urbanisme de Puteaux ?
Voici des éléments de réponse, avec Claudine Viard :

En haut de la rue de la République, près du Rond-Point des Bergères, Urban Football (ou plus exactement Urban Soccer) gère des installations sportives de Football à 5. Le lieu est fréquenté par des enfants et de jeunes adultes. La société Pacific Invests en est propriétaire. Urban Football lui verse un loyer, et une part des bénéfices.

Il semblerait que Pacific Invests ait un projet immobilier- réalisation d'un ensemble d'habitations- sur ce site et que Urban Football soit amené à mettre fin à ses activités sur la commune de Puteaux, après plus d'une dizaine d'années d'exercice.

Les riverains du terrain occupé par Urban Football sont inquiets. L'activité actuelle leur permet de conserver une vue dégagée. Ils ont été reçus par Mme le maire, se sont réunis la semaine passée et envisagent une pétition.

Panneau exteěrieur
Que dit le PLU en vigueur sur ce terrain ?

Il nous dit qu' un projet de cette nature ne peut guère faire l'objet d'un permis de construire.
L'espace concerné est classé en zone UL dans laquelle « la fonction écologique, la qualité paysagère ou la vocation récréative...doivent être préservées et mises en valeur... ». Elle est constituée des « parcs, jardins, espaces verts publics et cimetières » et des « grands espaces consacrés à la détente, aux loisirs, aux sports... » (p. 32 du Rapport de présentation du PLU, partie 2). On peut craindre la poursuite de l'artificialisation des sols pour développer le sport, mais pas la construction d'une résidence. De fait, le Règlement du PLU exclut expressément les constructions destinées à l'hébergement hôtelier, aux bureaux, à l'industrie, à la fonction d'entrepôt. Les habitations ne sont pas dans cette liste, peut-être pour ménager la possibilité de construire des logements réservés aux seuls employés de ces espaces? Ces nouvelles constructions ou les constructions rehaussées ne pourraient pas dépasser 15 mètres de haut.

Urban2
On est un peu étonné face à l'intégration d'une parcelle très largement artificialisée dans une zone à fonction écologique (grande construction affleurant de quelques mètres abritant plusieurs terrains de football à 5 en partie enterrés, pelouses artificielles...) ne laissant plus qu'une mince bordure plantée de quelques arbres et buissons.
On est aussi un peu surpris de la différence entre cette parcelle et les autres parcelles relevant de la même zone, la première est une propriété privée recevant des clients quand les autres appartiennent à des personnes publiques (parcs, jardins, cimetières). L'espace concerné est somme toute modeste. Il ne s'agit pas d'un « grand espace consacré à la détente...).

PluLe terrain est classé en zone UL "de sports et de loisirs" dans le PLU de Puteaux

Essayons de jouer l'avocat du diable, mettons nous à la place de Pacific Invests. Face à un refus de permis de construire, n'y aurait-il pas moyen d'envisager de saisir le juge administratif et de soulever l'illégalité du classement de cette parcelle dans la zone UL et par delà l'illégalité du refus de permis de construire?

Chassons vite ce cauchemar. Nous sommes de tout coeur avec les riverains.

Claudine Viard