Solidarites Flux

Marie, 72 ans, sans logement, fait un sit-in devant la mairie de Puteaux

Capture d’écran 2019-12-13 à 09.40.17

Malgré le vent, la pluie et le froid, Marie faisait un sit-in jeudi soir devant la mairie de Puteaux. Cette dame de 72 ans demande un logement HLM depuis 16 ans. Elle me dit qu'elle continuera jusqu'au bout.

Marie est d'une grande détermination. Cela fait 1 an qu'elle se rend presque chaque jour à l'Hôtel-de-Ville pour demander en vain un rendez-vous au maire. Mais Joëlle Ceccaldi-Raynaud refuse obstinément de la recevoir et de l'aider. Le dossier de Marie est bloqué par la municipalité.

Jeudi soir, Marie m'a appelé car la police voulait l'emmener. Je découvre que c'est la maire qui a fait appeler la police nationale, parce qu'elle ne voulait pas que ses invités à une réception voient une SDF devant l'entrée de sa mairie ! 😕

Mon dossier sur Marie : monputeaux.com/Marie

POUR REJOINDRE LE COMITÉ DE SOUTIEN DE MARIE ET DES MAL-LOGÉS DE PUTEAUX SUR FACEBOOK : https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Marie-et-aux-mal-log%C3%A9s-de-Puteaux-103961751088609/


1 an après, Marie, 72 ans, dort toujours dans sa voiture à Puteaux

Capture d’écran 2019-12-06 à 08.31.54

Cette pétition en faveur de Marie a été lancée sur Change.org il y a déjà 1 an ! Cette dame de 72 ans, qui attend un logement HLM depuis 15 ans, est toujours contrainte de dormir dans sa voiture stationnée dans un parking souterrain de Puteaux. Elle se rend encore chaque jour sur les marches de l'Hôtel-de-ville de Puteaux pour demander un RDV au maire. En vain...

Malgré votre mobilisation, sa demande n'a donc toujours pas été satisfaite. Pour agir auprès des administrations, un comité de soutien s'est créé. Ce comité accompagne Marie dans ses démarches auprès de la mairie de Puteaux et de la préfecture des Hauts-de-Seine pour faire valoir ses droits.

Nous vous invitons à vous y inscrire : https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Marie-et-aux-mal-log%C3%A9s-de-Puteaux-103961751088609/

"Contrairement à ce qu'affirment des militants du maire de Puteaux, aucune proposition de logement n’a été faite à Marie. Elle a obtenu une copie de son dossier social au CCAS de Puteaux, il est vide ! La mairie n'a rien fait, refusant même de la domicilier. Cette situation est incompréhensible dans la ville la plus riche de France".
Christophe Grébert

LIRE MON DOSSIER SUR MARIE


La municipalité de Puteaux domicilie une personne âgée dans un parking souterrain

Refus-domiciliation

Après avoir perdu son logement il y a presque 1 an, Marie, 72 ans, dort dans sa voiture dans un parking souterrain de Puteaux.

Se retrouvant sans adresse, elle a demandé une domiciliation au CCAS, afin de pouvoir recevoir son courrier.

Cette demande vient de lui être refusée dans un courrier signé par le maire adjoint Michel Duez, au motif qu'elle a déjà une adresse : celle du parking souterrain où est garée sa voiture !

Faut-il qu'elle installe une boite aux lettres à la portière de son auto  ?

La mairie sait pourtant parfaitement bien que cette personne âgée n'a pas de domicile. La preuve : cette lettre "remise en main propre"

Pour la municipalité de Puteaux, un parking souterrain peut être l'adresse d'une dame âgée de 72 ans !

Voilà où nous en sommes 😢😢😢

EN LIRE PLUS SUR L'ACHARNEMENT DE LA MUNICIPALITÉ DE PUTEAUX CONTRE UNE PERSONNE ÂGÉE


L'opposition de Puteaux obtient une aide pour les familles

6a00d8341c339153ef0240a4b245df200bLes familles de Puteaux doivent dépenser jusqu'à 150 euros par mois et par enfant, pour pouvoir bénéficier des différents services de la commune : cantine, garderie et activités à l'école. Un tel montant n'est pas compréhensible pour une ville aussi riche que la notre.

La raison ? La politique clientéliste développée par la municipalité coûte cher : entre des cadeaux pour ses clients et des tarifs adaptés pour toutes les familles, la majorité municipale choisit de défendre son propre intérêt. 

Depuis le début du mandat, et conseil municipal après conseil municipal, les élus de Puteaux Futur, Christophe Grébert et Bouchra Sirsalane, font des propositions pour améliorer le bien être et le pouvoir d'achat des familles de Puteaux.

En 2015, nous avons défendu un voeu prévoyant une baisse des tarifs des services communaux destinés aux enfants. La majorité municipale a voté CONTRE ce voeu ! Mais voilà qu'à 6 mois des élections municipales, la municipalité découvre que nous avons raison et que ses tarifs sont effectivement trop élevés pour les familles : Capture d’écran 2019-08-03 à 15.46.41"Toujours au plus proche des réalités de ses administrés (sic !) et plus particulièrement des familles monoparentales, Puteaux améliore sa politique tarifaire en introduisant une demi-part supplémentaire dans le calcul du quotient familial pour la tarification des activités périscolaires et extra-scolaires", annoncé la ville le 31 juillet (sic) sur son site internet.

Dommage que cette annonce de la mairie de Puteaux ne soit faite que maintenant ! L'opposition réclame cela depuis 4 ans...

Cette mesure de 1/2 part reste par ailleurs très insuffisante. Elle ne touchera qu'une faible partie des Putéoliens et pour des montants modestes par rapport aux 150 euros mensuels par enfant supportés par les familles. D'autres mesures devront donc être prises. Nous y reviendrons lors du prochain conseil municipal, à la rentrée.