Securite Flux

Coronavirus à Puteaux : des employés municipaux lavent les rues, sans protection

Capture d’écran 2020-03-26 à 12.33.58

La ville de Puteaux communique sur le fait que "pour lutter contre la propagation du coronavirus", des agents assurent le nettoyage et la "désinfection" des rues. Mais sur les images diffusées par la municipalité, on s'aperçoit que ces employés communaux n'ont aucune protection. 

Les agents font ce "nettoyage" sans masque, juste avec de simples gants de ménage. Sont-ils mis en danger ? En aspergeant de l'eau ne projettent-ils pas aussi le virus, en s'exposant dangereusement ?

L’Autorité régionale de Santé ne recommande pas la désinfection des rues. En effet, rien ne prouve que cette pratique serait efficace pour lutter contre la propagation du virus.

Si la municipalité de Puteaux décide malgré tout de réaliser cette opération de nettoyage, pour montrer qu'elle se bouge, au moins devrait-elle assurer la sécurité maximale des agents en leur fournissant combinaisons et masques spéciaux.
Christophe Grébert


Coronavirus à Puteaux : la municipalité impose un couvre-feu entre 22h30 et 5h

574aa4c3-0b85-49bc-9a28-0f4b21c49739

En plus des règles de confinement liées à l'épidémie de coronavirus, la municipalité de Puteaux a décidé l'instauration d'un couvre-feu afin d’interdire tout déplacement non justifié entre 22h30 et 5h sous peine d’une amende de 38 euros.

L’interdiction est valable pour les piétons et les déplacements en automobile.

Cette mesure sera appliquée dès ce soir (lundi 23 mars) jusqu'au 31 mars pour l'instant.

Ne sont pas concernés par cet arrêté les personnels médicaux et ceux ayant des dérogations de sorties pour raisons professionnelles.

Tout déplacement pour motifs de santé ou pour porter assistance aux personnes vulnérables restent autorisés.

En cette période difficile pour tout le monde, et afin d'aider les soignants, RESTEZ CHEZ VOUS.

A ce jour, la maire n'a toujours pas répondu à mes questions sur l'aide apportée aux personnes âgées, aux malades et aux familles dans des logements insalubres.

Attention, pendant cette crise, de nombreuses fausses nouvelles sont diffusées sur les réseaux, et notamment sur Facebook. Ne partagez pas n'importe quoi. Consultez le site https://www.hoaxbuster.com/covid19
Christophe Grébert


Coronavirus à Puteaux : mes questions au maire Joëlle Ceccaldi

IMG_4144Que fait la maire de Puteaux pour protéger les plus fragiles d'entre nous ?
L'élection du nouvel exécutif municipal issu du vote du 15 mars est repoussé à la mi-mai. Le conseil municipal sortant reste en place. Je demeure conseiller municipal jusque là.
En tant que votre représentant de l'opposition, j'ai donc écrit au maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi pour l'interroger sur son action dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et le confinement.
Je lui ai envoyé des questions le 19 mars. Nous sommes 2 jours après et je n'ai toujours reçu aucune réponse de sa part.

Rappelons que "le maire est l’autorité de police administrative au nom de la commune. Il possède des pouvoirs de police générale lui permettant de mener des missions de sécurité , tranquillité et salubrité publiques" (source). 

Madame la maire,

Demeurant, au moins jusqu'en mai, conseiller municipal, je souhaite être informé quotidiennement des décisions que vous prenez face à l'épidémie de coronavirus.

Je m'inquiète de l'utilisation qui a été faite des gels, gants et masques dont vous disposiez lors du 1er tour des élections municipales.

Merci de m'indiquer les éléments suivants :
- quelles quantités de ces protections étaient à votre disposition ?
- quelles quantités ont été utilisées lors du scrutin ?
- et qu'avez-vous fait (poste par poste) des quantités restantes ?

Merci de me transmettre la liste de vos décisions prises pour assurer la sécurité des employés municipaux, catégorie par catégorie et poste par poste, exposés au virus dans le cadre de leur travail.

Merci de m'indiquer ce que vous faites pour les personnes sans domicile de Puteaux particulièrement exposées au virus ?

Merci de m'indiquer ce que la municipalité fait pour les personnes âgées et malades particulièrement exposées au virus  ?

Merci de m'indiquer ce que vous faites pour les familles demeurant dans des logements insalubres et pour lesquelles le confinement sera encore plus difficile à endurer ?

Dans cet instant difficile pour le pays et pour les habitants de notre ville, à défaut de vous accorder toute confiance de fait, j'espère que les cadres et employés de la ville sauront faire les choses au mieux.

Christophe Grébert

(si vous avez aussi des questions à poser à la municipalité, faites-les moi parvenir : grebert@gmail.com)


Sécurité à Puteaux : parler moins, agir plus

SECURITE2

Voici le tribune du groupe Puteaux Futur qui sera publiée dans le Puteaux infos du mois d'octobre. Elle est consacrée à la sécurité, après le lancement par la municipalité d'une pétition pour conserver le commissariat au sein de l'Hôtel-de-Ville, alors que dans le même temps la maire a refusé toutes nos propositions pour assurer une présence policière de proximité dans notre ville :

La municipalité ne parle plus que de sécurité en ce moment. Mais dans ce domaine, plutôt que des discours et des promesses, mieux vaut agir.

Devant le conseil municipal, nous avons fait des propositions pour la sécurité des Putéoliens :



- Pour remplacer les locaux vétustes du commissariat, dont la commune est propriétaire, nous avons proposé la construction d’un nouvel Hôtel de Police sur le boulevard Richard Wallace. Regroupant les polices Nationale et Municipale, cet équipement modèle aurait incité le ministère de l’intérieur à conserver un commissariat de pleine activité à Puteaux.


- Pour assurer la sécurité sur le haut de la ville, nous avons proposé la création d’un commissariat de Police Municipale sur l’avenue du Général de Gaulle. Il ne s’agira pas d’une annexe, mais d’un véritable commissariat avec une équipe dédiée. Le nouveau quartier des Bergères rend cet équipement encore plus nécessaire.

BIXvqxkDRznEzsv-800x450-noPad

Mais la maire a rejeté ces 2 propositions. Conséquences : le ministère de l’intérieur réduit sa présence à Puteaux et le sentiment d’insécurité augmente sur le haut de la ville. A la place d’une pétition qui prouve surtout son échec, la maire devrait écouter les demandes des Putéoliens.

Christophe Grébert & Bouchra Sirsalane