Securite Flux

En pleine canicule, la municipalité Les Républicains de Puteaux mobilise ses moyens... pour une campagne sécuritaire

IMG_2508En pleine canicule, alors que de nombreuses personnes âgés et des enfants sont en danger dans des logements dégradés mal isolés surchauffés, la municipalité Les Républicains de Puteaux a décidé de lancer sa campagne électorale, pile à ce moment là, en distribuant un tract sur le commissariat de police dont l'activité se réduit depuis des années.

20 employés municipaux ont été mobilisés durant 4 jours pour distribuer des tracts dans toute la ville, alors qu'ils auraient du être affectés à la surveillance des personnes isolées et vulnérables qui sont en danger immédiat !

Par ailleurs, la municipalité polémique sur la fermeture partielle du commissariat de police, quelques mois avant les élections municipales, alors que la situation est connue depuis plusieurs années. La preuve : Lors du conseil municipal de Puteaux, jeudi 14 décembre 2017, j'ai interpellé le maire sur le mauvais état du commissariat de police et réclamé la rénovation de ces locaux. La maire a refusé !

On notera aussi que : 

  • 2 bureaux de Poste ont fermé dans notre ville. La municipalité Les Républicains n’a rien dit,
  • Le centre de la Sécurité sociale a fermé. La municipalité n’a rien dit,
  • Elle se réveille pour défendre les services publics à quelques mois de l'élection municipale ? C'est bien. Mais à ce moment là pourquoi a-t-elle refusé de rénover notre commissariat, afin d'encourager le ministère de l'intérieur à y conserver sa pleine activité et ses effectifs ?

Pour améliorer la sécurité de proximité des Putéoliens, nous avons fait des propositions depuis 5 ans. La municipalité ceccaldiste a SYSTÉMATIQUEMENT repoussé ces solutions concrètes qui offrent une alternatives à la concentration des bureaux de la police nationale sur le quartier de Paris la Défense. On peut donc considérer que cette campagne lancée aujourd'hui n'est qu'électoraliste. Car, lorsqu'on est aux responsabilités, on n'attend pas la veille des élections pour agir !
Christophe Grébert


Puteaux Futur : assurons une meilleure sécurité de proximité

6a00d8341c339153ef01b8d2e5919b970c-800wiLors du conseil municipal de Puteaux, jeudi 21 juin 2018, nous ferons une intervention pour réclamer une meilleure sécurité de proximité

Même si notre ville est plus calme que d'autres, les problèmes d'insécurité existent aussi chez nous. Ces derniers mois :
Un incendie criminel a détruit de nombreuses voitures dans un parking souterrain du quartier Carré Vert,
Une bagarre en pleine rue a éclaté sur le haut de Puteaux,
Il y a eu aussi des cambriolages en plein jour dans des appartements.

Alors que la municipalité de Puteaux consacre beaucoup d’argent et de moyens pour assurer notre sécurité, des habitants nous rapportent qu’ils ont des difficultés à simplement joindre la police municipale par téléphone. Un piéton percuté par une voiture, un stationnement gênant ou bien encore un signalement de rôdeur dans un immeuble ne sont pas traités par la police municipale : malgré des appels d’habitants, celle-ci ne s’est pas déplacée. 
La police municipale a parfois répondu à ces habitants qu’elle était en sous-effectif. C’est le cas notamment entre midi et 14h, pendant la pause déjeuner : il n'y a pas de chef présent au commissariat.

Jeudi matin, au conseil, nous demanderons à la majorité ce qu'elle  compte faire pour résoudre ces problèmes récurrents d’organisation à la police municipale de Puteaux.

Pour notre part, nous avons notamment proposé la création d’un second commissariat près du quartier HLM Lorilleux, afin d’assurer une meilleure sécurité de proximité sur le haut de la ville.
On nous a aussi signalé récemment plusieurs problèmes de voisinage dans les résidences HLM. Problèmes que le service de sécurité interne à l'OPH se montre tout à fait incapable de résoudre. Nous y reviendrons prochainement : nous ferons des propositions aussi sur cela.
Christophe Grébert


De nouveaux problèmes de sécurité sur le haut de Puteaux

Fontaines-twitter

J'ai été alerté la semaine dernière par des habitants de la rue Marcellin Berthelot, sur le haut de Puteaux, d'une scène de violence qui a éclaté devant un immeuble de l'office HLM communal.

Des vidéos ont été publiées sur Youtube (elles ont été retirées depuis). On y voit un homme menaçant des habitants devant l'entrée de cet immeuble. La scène est particulièrement violente. La police nationale est heureusement intervenue avant que cela ne dégénère. Une enquête pour violences et menaces est en cours. 

Après l'incendie criminel dans un parking souterrain de l'OPH, c'est un nouveau fait grave d'insécurité qui survient dans ce quartier.

J'ai écrit au maire et président de l'office HLM pour lui demander quelles mesures il compte prendre pour rétablir un climat paisible sur le haut de Puteaux et plus particulièrement dans ce secteur Fontaines/Carré Vert. Je vous ferai part de sa réponse.
Je vous invite d'ores et déjà à signer notre pétition pour la création d'un commissariat permanent de la police municipale sur le haut de notre commune.
Christophe Grébert


Nouvelles plaintes pour harcèlement moral à la police municipale de Puteaux

33590351461_bacdd32c8e_k

Le responsable de la police municipale de Puteaux a de nouveau été entendu récemment par les services de la police nationale, suite à une plainte pour harcèlement moral déposée par un agent. Une seconde plainte pour le même motif a été déposée par un policier municipal et est actuellement entre les mains du procureur de la République de Nanterre.

Il y a un vrai problème dans ce service de la police municipale de Puteaux. Il y a 1 an, un chef adjoint a été condamné pour harcèlement moral à 3 mois de prison avec sursis et à verser 15.000 euros de dommages à 4 agents.

On aurait pu imaginer qu'à la suite de cette affaire, des décisions auraient été prises par la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud pour assurer un fonctionnement normal de ce service. Il n'en a rien été. Le condamné a seulement été déplacé : il a été promu responsable de la sécurité de l'office communal HLM !!!

Un chef de la police municipale qui travaille en famille

Le responsable de la police est aussi resté en fonction. L'homme a fait embaucher sa femme, qui est sa 1ère assistante. Il a également fait embaucher son frère, qui est son adjoint ! Plusieurs policiers de Meaux, où il a travaillé 7 ans, ont pareillement été engagés à des postes d'encadrement. Tout cela donne une ambiance délétère dans le service divisé entre les proches du chef et le reste de la brigade.

Embauches et départs s'enchaînent

Preuve de cette mauvaise ambiance : Puteaux diffuse sans arrêt de nouvelles annonces pour rechercher des agents. En effet, les policiers stagiaires qui sont embauchés et formés par Puteaux ne restent pas. Ils quittent la ville dès qu'ils peuvent pour rejoindre d'autres services... à Neuilly, Courbevoie ou Suresnes. Résultat : nous payons (chèrement) des formations pour fournir en jeunes agents les autres polices municipales du département !

Policemunicipale

Lors du prochain conseil municipal, j'interviendrai pour réclamer des changements dans ce service de la police municipale. Les nombreux dysfonctionnements qui s'y produisent - et dont ces plaintes à répétition ne sont qu'une démonstration - sont tout à fait inacceptables et de la responsabilité du maire. Soulignons que pendant ce temps, des parkings sont laissés ouverts et sont incendiés. Un service de police municipale  démobilisé ne peut pas agir efficacement. 
Christophe Grébert