Sante Flux

SPORT Les terrains synthétiques de l'île de Puteaux sont-ils dangereux pour la santé ?

IMG_5933Les terrains synthétiques de foot et de rugby de l'île de Puteaux sont-ils dangereux pour la santé ?

L'émission Envoyé Spécial consacre une enquête au potentiel danger de ces terrains artificiels.

En avril 2011, la ville de Puteaux avait sollicité des subventions pour transformer les pelouses des terrains de foot et de rugby sur l'île en gazon synthétique. Le marché est conclu en mai. L'objectif de cette transformation, avait expliqué la municipalité, était de faire des économies sur l'entretien des terrains.

J'ai refusé de voter cette délibération, à l'époque pour des raisons de protection de l'environnement. Preuve que lorsqu'on défend la nature, on protège aussi l'être humain.

Marches

Lors du prochain conseil municipal, je demanderai au maire de Puteaux et à son adjoint au sport ce qu'ils comptent faire pour garantir la pleine sécurité des joueurs, jeunes et grands. La question se pose d'ailleurs tout autant pour les terrains de jeux des enfants dans les squares et jardins de la ville.
Christophe Grébert

DÉLIBÉRATION PRÉSENTÉE PAR LA MAIRE DE PUTEAUX JOELLE CECCALDI-RAYNAUD AU CONSEIL D'AVRIL 2011 :  Puteaux-terrains-synthetiques.PDF


Davantage d'aliments BIO dans les cantines scolaires de Puteaux grâce à l'opposition

BIOPUTEAUX

Grâce à l'intervention de l'opposition, la proportion d'aliments bio servie à nos enfants a augmenté depuis le début de l'année dans les cantines scolaires de Puteaux

En octobre 2017, je constate dans un tweet que les cantines scolaires de Puteaux ne servent pas de plat bio.

En novembre 2017, Bouchra Sirsalane, élue Modem, signe une tribune dans le journal municipal Puteaux Infos pour qu'au moins 20% d'alimentation bio soit servie dans les cantines scolaires de la ville.

Cette tribune est reprise sous forme d'un voeu de l'opposition présentée par Bouchra Sirsalane lors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 14 décembre 2017 :

En séance, Joëlle Ceccaldi a refusé de soumettre ce voeu au vote des élus, car affirme-t-elle, la ville servirait déjà 30% de bio dans ses cantines. Bouchra Sirsalane lui a alors démontré que ce n'était pas le cas : le plus souvent, la ville se contente de proposer aux enfants un fruit bio, ce qui ne constitue pas la base d'un repas.

Suite à ce voeu de l'opposition, on constate qu'en ce début d'année 2018, la ville propose plus de bio dans ses cantines, sans atteindre 20% des repas et encore moins 30% comme a tenté de le faire croire la maire en séance.

Par ailleurs, dans l'enregistrement vidéo du conseil municipal, on constate que la maire de Puteaux, sans doute à bout d'argument, se montre très critique à l'égard de l'alimentation bio : "Le bio, c'est quinoa et tomate tous les jours" , se moque-t-elle. Elle affirme aussi que la viande bio ne serait pas saine (sic!).

On lui signalera que la cantine du CESE dont elle a été membre propose depuis longtemps 50% de bio et que c'est aussi l'objectif du gouvernement pour toutes les cantines scolaires de France.

C'est donc possible d'offrir de la nourriture de qualité, équilibrée et sans pesticide à nos enfants ... sauf à Puteaux, où nous restons encore, et malgré les efforts de l'opposition pour améliorer les choses, sous les 20% en moyenne mensuelle (en choix de plat, comme en calories). Nous continuerons à nous battre pour la santé et pour le bien-être de nos enfants, face à une équipe municipale aux vieilles idées et dépassée par le monde d'aujourd'hui.
Christophe Grébert


Puteaux Futur : Dépistons la dénutrition des personnes âgées

7e695c16ae67acfe4c0497b53419df8e1470a122Comme chaque début année, les personnes âgées inscrites au CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de Puteaux ont reçu un cadeau. Cette fois, il s’agissait d’un pèse-personne. « Les médecins constatent que les personnes âgées, qui se nourrissent peu, perdent du poids, mais ne s’en rendent pas compte », explique la mairie. La dénutrition des personnes âgés est en effet une maladie grave. Mais surveiller son poids ne suffit pas à combattre cette pathologie. C’est pourquoi nous proposons le lancement d’une campagne communale de dépistage de la dénutrition des personnes âgées.

Avec l’âge (au-delà de 70 ans), les personnes âgées peuvent avoir tendance à se laisser aller et sauter un repas. Cette diminution des apports nutritionnels, due à une perte de goût ou à des handicaps physiques, entraîne des carences, une baisse des facultés cognitives, une augmentation des risques de chute et par conséquent un déclin important de la santé.

La dénutrition toucherait 1 personne âgée sur 10 à domicile, 1 sur 4 en maison de retraite et 1 sur 2 en milieu hospitalier.

La dénutrition des personnes âgées est un problème de santé publique qui doit alerter aussi bien les familles, le milieu médical que la collectivité. Il est important de savoir reconnaître cette maladie pour en prévenir les effets néfastes. Certains signes doivent nous inciter à réagir, comme la perte d'appétit, l'asthénie, la fatigue, l’apathie et l’amaigrissement.

Pour être correctement soignée, cette pathologie doit être détectée le plus tôt possible. En plus de la surveillance du poids, un dépistage par questionnaire d’évaluation est un acte simple mais efficace pour repérer la dénutrition.

BSPar conséquent, lors du prochain conseil municipal de Puteaux, nous demanderons, le lancement d’une campagne communale de dépistage de la dénutrition pour toutes les personnes âgées et pas seulement celles inscrites au Centre Communal d’Action sociale.

Bouchra Sirsalane
Conseillère municipale de Puteaux
www.puteauxfutur.com

EN LIRE PLUS : La nutrition des personnes âgées sur Mangerbouger.fr


Des familles de Puteaux en précarité énergétique

Froid

A Puteaux, des dizaines de familles modestes ont du mal à payer leur électricité. Les factures sont trop élevées au regard de leurs revenus et en raison de la mauvaise isolation de leur habitation.

Les logements vétustes et insalubres sont en effet de véritables passoires thermiques et sont impossibles à chauffer correctement.

La précarité énergétique est l'une des conséquences du mal logement

Cette porosité énergétique des bâtiments mal isolés est une réalité dans notre commune pourtant si riche : des personnes âgées et des familles avec des enfant en bas âge souffrent en ce moment même du froid et de l'humidité.

Signalons que la trêve hivernale, qui empêche les expulsions de locataires en situation d'impayés, a été étendue à ceux qui sont en impayés d'énergie. Ils ne peuvent subir de coupure d'électricité et de gaz entre le 1er novembre et le 31 mars.

Si vous avez des difficultés à régler votre facture d’énergie, nous vous invitons à vous rendre au CCAS de Puteaux*, où vous pourrez solliciter le "Fonds de Solidarité Energie" auprès des assistantes sociales.

Si vous avez des revenus modestes, vous pouvez également bénéficier à compter du 1er janvier 2018 du nouveau chèque énergie accordé par l'Etat.

Si vous connaissez à Puteaux des personnes isolées ou des familles en difficulté durant l'hiver, alertez-nous pour que nous puissions saisir le CCAS : 

Christophe Grébert
Administrateur du CCAS de Puteaux
grebert@gmail.com

Bouchra Sirsalane
Conseillère municipale de Puteaux
bouchra_sirsalane@hotmail.com

* Centre Communal d’Action Sociale
Pôle Assistantes sociales
102 bis rue de la République
92800 Puteaux
Tel : 01 46 92 92 83
E-mail : ccas@mairie-puteaux.fr