Questions au maire Flux

Vos questions au maire de Puteaux, pour le conseil municipal du 13 décembre 2018

IMG_9940Lors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 13 décembre, comme d'habitude, je consacrerai une partie de mon temps de parole aux questions que vous souhaitez poser au maire de Puteaux.

Voici les questions déjà reçus sur mon adresse grebert@gmail.com

Suzanne : Qu’en est il des bancs supprimés soi-disant pour vétusté ? Cela fait des années qu’ils ont été supprimés rue Jean Jaurès, aux abords de l’église sainte Mathilde, rue Chantecoq, le dernier boulevard Richard Wallace avant le théâtre... La ville continue de supprimer toutes les possibilités de s’asseoir dans les rues. Dernier exemple : la pose inutile et surement très chère de balustrades de verre devant l’entrée du conservatoire (verre gravé…), ce qui empêche de s’asseoir. Il faut être jeune et en bonne santé pour vivre à Puteaux ?

Cédric : Rue Voltaire, côté vieux Puteaux, un point de collecte des ordures est aménagé. Il est particulièrement mal placé et mal conçu. C’est moche (PHOTO)

Pierre : Depuis 3 ans, les ascenseurs entre la rue Bellini et le parvis de la Défense sont régulièrement en panne. Au cours de l’année 2018, les 2 ascenseurs sont restés à l’arrêt pendant plusieurs mois. Cela conduit les habitants à grimper les 64 marches de l’escalier. Ne pourriez-vous pas demander un contrôle plus sérieux de l'ascensoriste ?

BB : Concernant les travaux autour du rond-point des bergères, la mairie ne communique plus ou ne donne plus que des dates très imprécises et éloignées. En particulier, l'ouverture du parc central semble avoir été repoussée aux calendes grecques (nous sommes apparemment passés d'une ouverture partielle fin 2018 à une ouverture en 2020). Serait-il possible de disposer d'un planning d'ensemble actualisé et précis de livraison des chantiers dans ce quartier ? Serait-il possible de le consulter sur le site de la ville, ce qui nous éviterait de visiter chaque chantier pour tenter d'en savoir plus ? Nous subissons les nuisances chaque jour (bruit, poussière, boue, camions, rues fermées...) sans même savoir quand nous en aurons la jouissance... Je pense surtout aux enfants de l'école des Bergères qui subissent pollution sonore et pollution tout court des chantiers dans le sein-même de l'école et alentours (le projet "Sublime" étant carrément au pied de l'école !).

Sur la Mutuelle communale : Une habitante de Puteaux me signale avoir adhéré à la mutuelle communale pensant bénéficier d’une protection sociale complémentaire à un prix intéressant. Or, elle s’est aperçue, à l’occasion d’un problème aux dents, que cette mutuelle proposée par la ville ne remboursait que 1.000 euros sur un devis de 4.500 euros. Elle se trouve dans l’impossibilité de se soigner. Est-ce bien raisonnable de proposer aux Putéoliens - bien souvent parmi les plus âgés - une mutuelle aussi peu protectrice ?

Je tenterai à nouveau d'interroger le maire sur l'arrêt du chantier de la crèche du quartier des Arts. Lors du conseil municipal de septembre, elle avait refusé de me répondre.


La légalité du programme immobilier Quartier des Arts à Puteaux contestée en justice

IMG_9586

Dans un article publié le 1er septembre, Le Parisien des Hauts-de-Seine a annoncé que l'énorme programme immobilier du "Quartier des Arts", dans le bas de Puteaux, faisait l'objet de plusieurs procédures judiciaires. Le permis de construire et le plan local d'urbanisme n'auraient pas été respectés.

Plusieurs familles de Puteaux, demeurant la Cité Michel voisine d'un vaste chantier de 320 logements, demandent auprès du Tribunal Administratif de Cergy et de la Cour d'Appel de Versailles, la suspension, la démolition et la remise en conformité du site par rapport au PLU et aux permis de construire.

Les riverains avancent le chiffre de 55 fraudes potentielles décelées sur ce programme immobilier et qui porteraient notamment sur le fait que le terrain du "Quartier des Arts" soit trop haut de 2 mètres par rapport à la Cité Michel et que la crèche prévue dans ce programme empiète de 4 mètres dans une zone inconstructible.

Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 12 septembre 2018, je poserai au maire les demandes d'explications suivantes :

1/ La crèche du "Quartier des Arts" est-elle totalement ou partiellement menacée dans sa surface et dans le nombre d'enfants qu'elle pourra accueillir ?

2/ Comment la municipalité a-t-elle pu laisser un équipement municipal prioritaire, une crèche si indispensable, se construire au mépris de ses propres règles inscrites dans le PLU ?

3/ Les différents recours menacent-ils la date de livraison de la crèche ?

4/ Comment des promoteurs, sans opposition du service communal de l'urbanisme, ont pu construire 2 mètres au dessus du niveau zéro de leur voisinage constitué d'anciens pavillons ouvriers que la municipalité est censée protéger, notamment au travers du respect du PLU ?

IMG_9581
IMG_9576


Conseil municipal de Puteaux : des habitants posent des questions à la municipalité

IMG_8210Comme à chaque conseil municipal, nous poserons au maire lors de la séance de jeudi des questions qui nous ont été transmises par des habitants. Si vous avez vous aussi des questions, envoyez-les moi : grebert@gmail.com


Voici vos 4 questions que nous poserons le 21 juin :

REBECCA : J'habite en face de l’hôtel-de-ville. Tous les matins pendant 1h, les agents déversent de l'eau sur les trottoirs. La maire fait une utilisation massive et quotidienne d'eau. Nous sommes à une époque où les préoccupations écologiques devraient être de plus en plus importantes. La municipalité devrait dépenser notre argent à éduquer les citoyens à plus de civisme, plutôt que de nettoyer tous les jours les résultats de leurs incivilités.
Quelle part de l’eau déversée dans nos rues provient du réseau d’eau potable ?

PATRICK : Habitant rue Sadi Carnot, juste À côté des travaux des 2 escalators (photo), je ne comprends pas pourquoi les travaux passent de 6 mois annoncés au début à 12 ! C'est énorme 6 mois supplémentaires. Que s’est-il passé ?
De plus, on a reçu une lettre de la RATP concernant des travaux au niveau de la station du T2 qui démarrent en juin (jour et nuit). On se retrouve donc en sandwich entre les 2 chantiers et c'est pénible. 
Que compte faire la municipalité pour réduire ces nuisances ?

AGNÈS : Quand les habitants pourront-ils intervenir au conseil municipal (avant ou après l’ordre du jour) pour poser directement leurs questions à leurs élus ?

LOUISE : En décembre 2017, la mairie de Puteaux a lancé une souscription publique pour la restauration de la vieille église. La fondation du patrimoine a ouvert la souscription sur son site fin janvier. En février et en mars, la mairie a largement communiqué sur cette souscription dans le magazine municipal puteaux infos et dans les programmes culturels. A ce jour, le montant récolté est de 1.978 euros, inchangé depuis fin avril. Ce qui laisse, déduction faite des 1.100 euros de frais d'adhésion annuels à la fondation du patrimoine, 878 euros pour les travaux. Le budget global des travaux est de 750.000 euros !
La mairie reconnaît-elle ce fiasco et comment compte-t-elle procéder pour réaliser ces travaux après avoir acté l'échec de cette souscription ?

Jeudi matin, suivez-nous sur Twitter avec le hashtag  et sur les comptes  et 


Conseil municipal de Puteaux du lundi 5 mars : vos questions au maire

IMG_6526

Voici les questions que je poserai au maire de Puteaux, lors de la séance du conseil municipal du lundi 5 mars 2018 :

PARKING SOUTERRAIN : Dans la nuit du dimanche 25 et du lundi 26 février, un incendie a éclaté dans le parking souterrain de la résidence HLM du Carré Vert, sur le haut de Puteaux. Plusieurs dizaines de véhicules ont été détruits. Selon vous, l’origine de ce feu est volontaire. Or, il apparaît que les portes de ce garage étaient laissées ouvertes jour et nuit depuis plusieurs semaines. Les locataires ont payé pour un parking sécurisé qui ne l’était pas. D’autres parkings souterrains sont aussi laissés ouverts, pour certains depuis le mois de décembre. C’est le cas à Lorilleux, à Vieille Eglise et aux Rives de Seine.
Pouvez-vous nous dire quelle est la cause de cette défaillance et ce que vous comptez faire pour la corriger au plus vite ?

CRUE DE LA SEINE : Lors de la crue de la Seine survenue en janvier, une partie de l'île a été inondée, notamment le parc Lebaudy, dont les installations avaient été refaites après la crue de 2016. Et sur les quais de Seine, côté ville, des sous-sols d'immeubles ont aussi été inondés.
Mon message au maire envoyé dès le 23 janvier a permis une plus grande réactivité de la municipalité : la ville a multiplié les messages d'avertissement sur les réseaux sociaux. Une bonne chose, mais c’est insuffisant. Des pompes auraient pu être ainsi pré-positionnées par la commune afin d'éviter l'inondation de parkings et de caves de particuliers.
Considérant qu’une crue plus importante surviendra sans doute un jour et que Puteaux est particulièrement exposée, nous appelons la municipalité à prendre les mesures nécessaires pour, le moment venu, protéger le plus possible la ville et ses habitants des conséquences d’une telle catastrophe.
 
QUARTIER BELLINI : Le quartier Bellini est cette année en plein travaux. Plusieurs tours sont en construction/reconstruction. Pour les habitants du quartier, c’est une période très difficile. Ils subissent le bruit (à partir de 6h15 le matin), les poussières, des difficultés pour circuler sur les trottoirs et sur les chaussées. Les automobilistes ne trouvent plus à se stationner dans un quartier qui manquait déjà de stationnement. Que comptez-vous faire pour réduire ces nuisances ?  

Les questions des Putéoliens :

Marie : Comment se fait-il que les problèmes d'éclairage public ne soient toujours pas résolus ?

Pourquoi la médiathèque Jules Vernes est-elle fermée pendant les vacances au moment où on peut y amener les enfants ? Le Palais est loin.

Tintin : En venant de la rue Godefroy, il y a un panneau d'interdiction de tourner à droite dans la rue Benoît Malon aux véhicules de + de 3,5 t. Cette rue est à sens unique. Comment la mairie explique que le camion à ordures qui vient vider les poubelles de la rue Saulnier emprunte cette rue interdite aux + de 3,5t ? Ce faisant, il commet une infraction au code de la route qui punit (Article R312-2) un véhicule d'un poids total roulant autorisé supérieur à 3,5 tonnes de l'amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe pour le dépassement jusqu'à 0,5 tonne du poids autorisé et, pour un dépassement supérieur, de la même amende prononcée autant de fois qu'il y a de tranches de dépassement de 0,5 tonne. Une benne à ordure pèse en moyenne dans les 18 t. Ce qui fait une contravention de 4ème classe définie par une amende forfaitaire de : 135 euros + (29 x 135) = 4050 euros.

Mélody : Des actions sont-elles prévues par notre Mairie pour garantir la sécurité et la tranquillité des habitants du haut de Puteaux ? Suite aux cambriolages, incendies, courses de voitures et de deux-roues, deals de drogue etc… Une proposition d’annexe du Commissariat a recueilli de nombreux votes en ligne par exemple.
 
Est-il prévu l’installation de commerces, services et infrastructures de sports ou de loisir dans le haut de Puteaux ? De nombreux logements neufs ont été livrés, d’autres à venir, des écoles et un hôtel mais il n’y a presque aucun commerce ni service dans ce quartier.

Enfin, des actions sont-elles prévues pour une meilleure liaison entre le haut et le bas de Puteaux ? Chemin d’accès piéton, pistes cyclables, des Buséoliens plus fréquents ?