Quartier des Arts Flux

La ville de Puteaux a fait construire une crèche sur un terrain... inconstructible

Creche-quartier-arts

C'est une histoire incroyable qui va coûter cher à la ville de Puteaux : la municipalité a fait construire une crèche dans le nouveau quartier des arts en ne respectant pas ses propres règles d'urbanisme. L'équipement a été réalisé sur une partie de terrain déclaré inconstructible, car situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire. La justice est saisie. La crèche pourrait être détruite, avant même d'avoir pu ouvrir.

L'immeuble, situé au coeur du nouveau quartier des arts dans le bas de Puteaux, est quasiment achevé et ses échafaudages sont en train d’être enlevés. La crèche, située au rez-de-chaussée, est à l’abandon (voir photo ci-contre). Elle sert de lieu de stockage pour le chantier (photo ci-dessous).

La municipalité de Puteaux et le promoteur ont réalisé cet équipement sur un terrain signalé comme inconstructible dans le PLU (plan local d'urbanisme) de Puteaux révisé en décembre 2014, soit bien avant le lancement du chantier.

Image2

Le quartier des arts est en effet situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire dénommée la "cité Michel". Pour des raisons d'ensoleillement, le PLU indique qu'une bande d'au moins 10 m doit être libre de toute construction entre les nouveaux immeubles et les petites maisons qu'ils surplombent. Or, le nouveau bâtiment qui devait accueillir la crèche municipale dépasse d'au moins 4 m cette limite.

La justice, qui a été saisie, pourrait exiger la démolition de cette partie du bâtiment construite frauduleusement.

Plu

J'ai tenté d'interroger plusieurs fois la maire sur cette affaire lors des séances du conseil municipal.  En septembre, Joëlle Ceccaldi a refusé de répondre à mes questions. En décembre, elle a nouveau refusé de répondre. J'essaierai lors de la prochaine séance...
Son refus de répondre est troublant. Cette affaire dans le nouveau quartier des arts cache-t-elle une fraude beaucoup plus vaste ?
Christophe Grébert


La maire de Puteaux refuse de s'expliquer sur un chantier de crèche menacé de démolition

IMG_9582Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 12 septembre 2018, j'ai voulu interroger la maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud sur les accusations d'irrégularités du PLU et des permis de construire du nouveau quartier des arts. Ces irrégularités signalées dans un articles du Parisien des Hauts-de-Seine risquent de mettre en cause la réalisation d'une crèche de la ville dans ce quartier.

En séance, la maire a refusé de répondre à mes questions pourtant envoyées par écrit à ses services 48 heures avant le conseil municipal. "J'expliquerai tout sur cette affaire au journal Le Parisien", a-t-elle affirmé. Problème, Le Parisien m'indique que la mairie de Puteaux n'a pas répondu à ses demandes d'interview.

Volontairement ou pas, la municipalité de Puteaux a commis des erreurs dans l'attribution des permis de construire et dans l'application du plan local d'urbanisme pour ce vaste projet immobilier du quartier des arts.



Des millions d'euros ont été investis pour la réalisation d'une crèche municipale qui risque d'être démolie sans jamais ouvrir, car elle empiète de plusieurs mètres sur un terrain inconstructible.

Je regrette que la maire de Puteaux refuse de s'expliquer devant le conseil municipal, à la fois pour la perte d'argent public que cette erreur va engendrer et pour l'absence de crèche dans ce nouveau quartier où vont bientôt arriver 320 familles.

Christophe Grébert


La légalité du programme immobilier Quartier des Arts à Puteaux contestée en justice

IMG_9586

Dans un article publié le 1er septembre, Le Parisien des Hauts-de-Seine a annoncé que l'énorme programme immobilier du "Quartier des Arts", dans le bas de Puteaux, faisait l'objet de plusieurs procédures judiciaires. Le permis de construire et le plan local d'urbanisme n'auraient pas été respectés.

Plusieurs familles de Puteaux, demeurant la Cité Michel voisine d'un vaste chantier de 320 logements, demandent auprès du Tribunal Administratif de Cergy et de la Cour d'Appel de Versailles, la suspension, la démolition et la remise en conformité du site par rapport au PLU et aux permis de construire.

Les riverains avancent le chiffre de 55 fraudes potentielles décelées sur ce programme immobilier et qui porteraient notamment sur le fait que le terrain du "Quartier des Arts" soit trop haut de 2 mètres par rapport à la Cité Michel et que la crèche prévue dans ce programme empiète de 4 mètres dans une zone inconstructible.

Lors du conseil municipal de Puteaux du mercredi 12 septembre 2018, je poserai au maire les demandes d'explications suivantes :

1/ La crèche du "Quartier des Arts" est-elle totalement ou partiellement menacée dans sa surface et dans le nombre d'enfants qu'elle pourra accueillir ?

2/ Comment la municipalité a-t-elle pu laisser un équipement municipal prioritaire, une crèche si indispensable, se construire au mépris de ses propres règles inscrites dans le PLU ?

3/ Les différents recours menacent-ils la date de livraison de la crèche ?

4/ Comment des promoteurs, sans opposition du service communal de l'urbanisme, ont pu construire 2 mètres au dessus du niveau zéro de leur voisinage constitué d'anciens pavillons ouvriers que la municipalité est censée protéger, notamment au travers du respect du PLU ?

IMG_9581
IMG_9576


Puteaux, on l'aimait pour son côté "village"... mais la bétonisation progresse

DchvsAuW0AUfsfL

Puteaux était une petite ville ouvrière de banlieue qui se modernisait à l'ombre des tours de la Défense. Après les grandes vagues de rénovation des années 60/80, le calme semblait revenu : des bâtiments anciens étaient réhabilités, notamment dans le quartier de la vieille église...

.... D'autres immeubles très dégradés étaient détruits, mais pour construire à la place des bâtiments de taille souvent équivalente. Quelques espaces verts étaient également créés, certes pas assez pour remplacer totalement les petits jardins des maisons disparues.

DchvsAuXcAAi16aMais depuis la passation de pouvoir entre Ceccaldi père et Ceccaldi fille, et surtout ces dernières années, la municipalité a livré notre ville aux promoteurs. 

Du quartier des Arts (ci-dessus) au quartier des Bergères (ci-dessous), des dizaines de milliers de m2 sont en cours de construction.

Notre commune est passée en 15 ans de 40.000 à 45.000 habitants. D'ici 4 ans, elle passera de 45.000 à 50.000 habitants !

Quand s'arrêtera la bétonisation de Puteaux ? Quelle est la limite ?

Qu'en pensez-vous ?

Pour notre part, nous proposons d'évoluer d'une manière différente :  La nature en ville à Puteaux

DchvsAsW4AAzWeJ

DchvsAtWAAApwhr