Puteaux infos Flux

Nous demandons la réouverture de l'école Petitot à Puteaux

Puteauxinfosept19La rentrée scolaire approche. Dans la tribune du groupe "Puteaux Futur" à paraître dans le magazine municipal "Puteaux infos" de septembre 2019,  Bouchra Sirsalane et Christophe Grébert demandent la réouverture de l'école Petitot, située quartier des Rosiers sur le haut de la ville, ainsi que sa transformation en école modèle :

L’école Eugène Petitot, rue Edgar Quinet , a été fermée l’an dernier pour “rénovation”. Les enfants de cet établissement communal ont été accueillis “provisoirement” dans la nouvelle grande école des Bergères. Ce changement a été perturbant pour les habitants du quartier des Rosiers attachés à leur école à taille humaine. 

D'autant que la municipalité n’a pas tenue ses promesses : 
En mars 2017, elle annonce que l’école va être rénovée pour améliorer sa performance énergétique.

En septembre 2017, elle affirme que cette rénovation a débuté en janvier 2016 et s'achèvera en 2019 (photo ci-dessus).

En juillet 2018, elle prétend que le chantier se fera entre l’été 2018 et l’été 2019.

Or, cette rentrée scolaire 2019 va s'effectuer sans l'école Petitot. 

Cette fermeture est très pénalisante pour les familles et pour les enfants qui doivent traverser quotidiennement l’avenue du Général de Gaulle, une autoroute urbaine (!), pour se rendre à l'école des Bergères. 

Grebert-sirsalaneNous demandons la réouverture, comme cela a été promis, de l’école Petitot : pour prévenir les accidents, ne pas exposer les enfants aux gaz d’échappement et leur offrir une scolarité paisible.


Nous proposons d’en faire un établissement modèle : planté d’arbres, certifié développement durable et à la pédagogie innovante, pour le bien-être des enfants et en faire des citoyens responsables.

Bouchra Sirsalane
& Christophe Grébert

 

EN LIRE PLUS :

Dans le "Puteaux infos" de mars 2017, la municipalité promettait la fin des travaux en 2019  : 

IMG_3396

En septembre 2017, la municipalité promet encore la fin du chantier en 2019 :IMG_3397

ETE 2019, l'école Petitot est abandonnée aux oiseaux et se dégrade :

IMG_3398


PETITION : Pour la création d'un commissariat permanent sur le haut de Puteaux

Securite

Afin d'améliorer la sécurité au quotidien sur le haut de Puteaux et suite à une série de cambriolages en plein jour, signez la PETITION POUR RÉCLAMER LA CRÉATION D'UN POSTE PERMANENT DE LA POLICE MUNICIPALE le long de l’avenue Charles de Gaulle.

L'appel à signer cette pétition a été publié dans la tribune du groupe Puteaux Futur dans le journal municipal Puteaux infos de décembre 2017.


Les Républicains de Puteaux font financer leur procès par la ville

Duez-proces

Lors du conseil municipal de Puteaux de vendredi prochain, Michel Duez, le 1er maire-adjoint poursuivi pour diffamation, demandera à la ville de prendre en charge ses frais de justice.

Or le texte attaqué par la justice est celui d'une tribune du groupe LES RÉPUBLICAINS publiée dans le magazine "Puteaux infos". C'est un texte partisan publié dans le journal municipal.

L'intention de nuire est ici délibérée. Elle outrepasse donc le droit à la "protection fonctionnelle". Michel Duez, en tant que directeur de la publication "Puteaux infos", doit s'assurer qu'aucun texte diffamatoire n'y soit publié. S'il ne le fait pas, et de manière si intentionnelle qu'il récidive le mois suivant en publiant une nouvelle tribune confirmant la 1ère, la protection fonctionnelle ne peut être acceptée.

Responsable d'un texte poursuivi pour diffamation, Les Républicains de Puteaux s'apprêtent donc à payer leur avocat avec vos impôts. Ce n'est pas normal. C'est ce parti qui devrait payer la défense de Michel Duez, et pas les habitants de Puteaux.
Christophe Grébert


Le journal municipal de Puteaux poursuivi pour diffamation

Puteauxinfos

Le journal municipal de Puteaux est poursuivi pour diffamation pour avoir publié un article qui m'accusait faussement d'avoir été condamné par la justice. Un procès aura lieu dans quelques mois devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

Un juge d'instruction de Nanterre vient de mettre en examen Michel Duez, 1er adjoint de la maire Les Républicains Joëlle Ceccaldi-Raynaud, et juridiquement responsable en tant que directeur de la publication "Puteaux infos".

MD300x200_T

Cette mise en examen fait suite à la publication dans le journal de la municipalité d'un article affirmant que j'avais été condamné par la justice à verser 5.000 euros à Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Il s'agissait d'une pure invention destinée à me discréditer auprès des citoyens putéoliens. J'ai considéré les faits assez graves pour porter l'affaire devant la justice. Cela me permettra en même temps de dénoncer l'instrumentalisation de la justice par les Républicains de Puteaux et le harcèlement judiciaire dont je suis victime de la part du maire.

Un procès aura donc lieu à l'automne.

Je vous en dis plus dans les prochains jours.

MERCI A MON COMITÉ DE SOUTIEN qui a permis d'engager cette procédure.

Christophe Grébert