Pollution Flux

Y a-t-il encore de l'amiante dans des écoles de Puteaux ?

Capture d’écran 2020-02-06 à 14.36.06

Y-a-il encore de l'amiante dans des écoles de Puteaux ? Le journal Libération a publié cette semaine une enquête révélant que la majorité des établissements scolaires construits en France avant 1997 contiennent encore des fibres toxiques. 

Libération a mis en ligne un fichier interne de l’Education nationale datant de 2016 qui recensait les écoles, collèges et lycées publics et privés qui, il y a 4 ans encore, contenaient ce matériau dangereux pour la santé. Des établissements où élèves et personnels sont potentiellement exposés à un risque grave si des mesures de précaution n'ont pas été prises.

A Puteaux, en 2016, les écoles Benoit Malon, Marius Jacotot et Pyramide, le collège des Bouvets, ainsi que les lycées Voilin et Agora contenaient encore de l'amiante. Qu'en est-il aujourd'hui ?

J'ai posé la question au maire de Puteaux, chargé de la sécurité de la population. J'attends sa réponse.
Christophe Grébert


La sécurité à Puteaux face aux pollutions et à la bétonisation

Tribune-pollutions

Voici la tribune du groupe Puteaux futur qui sera publiée dans le magazine Puteaux infos de janvier 2020. Elle est consacrée à la sécurité des citoyens face aux pollutions et à la bétonisation de notre ville :

La municipalité de Puteaux parle beaucoup de sécurité, et pourtant :

Selon l’OMS, la concentration de particules fines à Puteaux est trop élevée. Or, la mairie a refusé la mise en place d’une Zone à faible émission de particules concernant les véhicules les plus polluants.

Selon l’APUR, Puteaux est un “îlot de chaleur” avec des températures supérieures de 2 à 3 degrés. Lors des canicules, la différence atteint même 10 degrés ressentis. Or, la municipalité bétonise encore et coupe des arbres.

Selon BruitParif, Puteaux est l’une des villes les plus bruyantes d’Ile-de-France. Cette pollution sonore réduit votre durée de vie en bonne santé de 9 à 12 mois. Or, la mairie ne fait pas respecter les limites horaires des chantiers.

PortraitsC’est sans doute pour cela que, selon un classement du Parisien, Puteaux arrive à la 126e place des villes franciliennes où il fait bon vivre, alors que Neuilly est classé 2e, Suresnes 46e et Courbevoie 66e.

Au conseil municipal de Puteaux, pour votre sécurité, nous faisons des propositions pour limiter la bétonisation et réduire les pollutions.

Bouchra Sirsalane
et Christophe Grébert


La municipalité de Puteaux autorise les véhicules les plus polluants

Capture d’écran 2019-07-01 à 15.50.35Pour limiter la pollution de l'air, les voitures diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans sont désormais interdites de circulation dans une large partie du Grand Paris... sauf à Puteaux.

49 des 79 communes de la métropole du Grand Paris ont décidé la mise en place d'une Zone à faible émission de particules (ZFE). Il s'agit d'interdire la circulation des véhicules Crit'air 5 (Diesel avant 2001 et essence avant 1997). La municipalité Les Républicains/UDI de Puteaux a refusé de participer à cette action, avec quelques autres communes, comme.. Levallois-Perret.

Comme on le voit sur l'image ci-dessus, Puteaux est entouré de communes qui interdisent ces véhicules les plus polluants. Cela veut dire que ces véhicules pourront circuler dans Puteaux sans pouvoir en sortir. Quelle intelligente décision de notre maire et des élus de la majorité... alors que Puteaux fait partie des villes les plus polluées de France, selon l'OMS. Dans notre zone, le trafic routier est la première source de pollution atmosphérique. 

Rappelons que la pollution de l'air tue chaque année 60.000 personne en  France.

Pour aider les familles à changer leur voiture trop vieille et trop polluante, le Grand Paris et l'Etat accordent des subventions qui peuvent aller jusqu'a 17.000 euros pour un véhicule neuf et 10.000 euros pour une occasion.


VIDEO Sur LCI, la pollution de l'air autour de l'école des Bergères à Puteaux

Capture d’écran 2019-04-07 à 12.31.48

LCI a diffusé dimanche un reportage sur la pollution de l'air autour des écoles, en prenant pour exemple la nouvelle école des Bergères à Puteaux.

L'association Respire a publié un rapport inédit sur la pollution de l’air dans les écoles d’Ile-de-France. Des actions locales peuvent être menées pour lutter contre cette pollution, notamment en réduisant la circulation automobile autour des écoles. Nous avons présenté des solutions devant le conseil municipal, avec ma collègue Bouchra Sirsalane.

Mais le problème est qu'à Puteaux, la municipalité a décidé de construire une toute nouvelle école... au bord de la D913, une 2x3 voies qui relie la Défense à Rueil-Malmaison. C'est l'un des principaux axes autoroutiers de la ville ! La cour de récréation de l'école se trouve sur le toit de l'immeuble. Elle est donc exposée au bruit et aux gaz des voitures et des camions.

Nous avions proposé, au moment de la création de la ZAC des Bergères, d'enterrer la D913 à cet endroit.

D'autres terrains plus isolés étaient disponibles sur cette ZAC, mais ils ont été vendus aux promoteurs immobiliers. Ces derniers ont eu le premier choix et le terrain avec le plus de nuisances a été réservé à l'école. Cet établissement scolaire communal doit accueillir à terme 580 élèves.

VOIR LE REPORTAGE ICI :