Patrimoine Flux

VIDEO Le maire de Puteaux refuse de sauver le vieux cinéma

IMG_5358

Lors du conseil municipal de Puteaux, jeudi 14 décembre 2017, la maire a rejeté mon amendement pour la sauvegarde du vieux cinéma Le Casino.

Pour Joëlle Ceccaldi, en ne conservant que la façade du bâtiment, on assure la sauvegarde de ce patrimoine putéolien. Selon moi, en ne conservant que la façade, on en fait un objet mort.

"Le Casino" doit être conservé dans sa fonction de salle de spectacle, pour y poursuivre une activité culturelle ou éducative.

Soutenons la sauvegarde du vieux cinéma de Puteaux : www.facebook.com/cinePuteaux


La sauvegarde du vieux cinéma de Puteaux discutée au conseil municipal

Amendement

Faut-il détruire ou sauvegarder le vieux cinéma de Puteaux ? Cette question sera discutée jeudi 14 décembre 2017, lors du conseil municipal.

A l'occasion d'une délibération sur l'adhésion de la commune à la FONDATION DU PATRIMOINE (Point 26 de l'ordre du jour), je défendrai l'amendement suivant : 

"La ville de Puteaux s'engage à protéger son patrimoine ancien, en stoppant son projet de démolition du vieux cinéma le "Casino" et en lançant une étude pour sa sauvegarde".

Nous verrons bien si la majorité de Puteaux a effectivement la volonté de préserver le patrimoine de notre ville comme elle entend l'afficher. Est-ce seulement de la com' ou une vraie intention ? A suivre jeudi soir.


Après avoir dégradé la vieille église de Puteaux, la maire lance une souscription pour payer sa rénovation

6a00d8341c339153ef01b8d2299b14970c-350wi

C'est l'histoire d'une bourde de la maire de Puteaux qui va nous coûter au moins 500.000 euros. Lors du conseil municipal du jeudi 14 décembre 2017, la municipalité va annoncer le lancement d'une souscription publique pour financer les travaux de rénovation de la vieille église.

Rappel des faits :

En janvier 2015, le curé de Puteaux, de retour de congès, a la surprise de découvrir l'intérieur de la vieille église peint en rouge et violet ! La mairie a réalisé ces travaux durant son absence sans le prévenir et sans demander d'autorisation au service des monuments historiques ! Alerté, le ministère de la culture ordonne la remise en état de ce monument classé du 16e siècle.

11 mois plus tard, en décembre 2015, dans un article publié par Le Parisien, la mairie annonce que des travaux, estimés à 500 000 €, devraient commencer en septembre 2016 et durer au moins un an : « On a demandé un diagnostic à un architecte, précise le directeur du cabinet de la maire (LR) Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Et la consultation de maîtrise d'œuvre est terminée. » Reste à choisir un architecte habilité par les bâtiments de France pour diligenter les travaux. « On en a sélectionné un fin novembre, assure le directeur de cabinet. On attend maintenant la validation de la DRAC. »

CXErka4W8AARPDX
En août 2016, un nouvel article du Parisien annonce que les travaux vont débuter de façon imminente pour une durée de 10 mois. En septembre 2016, la peinture est effectivement retirée des murs. Les gravats laissés à l'extérieur du bâtiment historique montrent à quel point les dégâts ont été importants :

20161005_5
Mais ensuite, plus rien. Depuis septembre 2016, la vieille église est fermée au public et plus aucune activité ne se déroule dans l'édifice. Les travaux sont stoppés. Louise, qui habite le quartier, a contacté l'architecte des bâtiments de France : il ignorait que les travaux étaient à l'arrêt depuis plus d'un an !

Vieille-eglise
Lors du conseil de jeudi, la maire de Puteaux annoncera donc le lancement d'une souscription publique pour financer les travaux de rénovation de la vieille église.

"A quoi donc rime cette idée de souscription pour financer des travaux ?", se demande Louise. "Quand la mairie a entrepris de construire un campanile à côté de l’église, a-t-elle fait appel à un financement par souscription ?"

Après avoir dégradé ce patrimoine et annoncé des travaux "imminents" il y a 2 ans, la maire de Puteaux entend donc faire payer sa bourde par d'autres. Remarquons que les 500.000 euros annoncés pour cette rénovation correspondent au prix de la patinoire et des manèges installés pour 3 semaines devant la mairie.
Ce montant représente aussi 15 lingots d'or... une broutille pour notre maire. Que Joëlle Ceccaldi-Raynaud fasse don de ces 500.000 euros ?
Et surtout que les travaux commencent au plus vite, pour que la vieille église ouvre à nouveau. Cela fait 2 ans que la mairie le promet faussement. 
Christophe Grébert


Un non sens, Puteaux détruit son cinéma centenaire, mais dépense 6 millions pour transformer un pavillon en musée

Paulbert-cinema

La majorité municipale de Puteaux a décidé d'acheter et de totalement réaménager un pavillon, au 5 rue Paul Bert, pour en faire un musée. Coût de l'opération : 6 millions d'euros, dont 3,6 millions rien que pour les travaux de réaménagement.

J'ai déjà parle de ce projet de musée qui ne repose sur aucune logique.

PHOTO : A GAUCHE, le pavillon de la rue Paul Bert qui doit devenir un musée. A DROITE, le vieux cinéma de Puteaux destiné à être détruit !

La mairie va donc se lancer dans des travaux énormes pour transformer un vieux pavillon en lieu public... alors que dans le même temps elle va détruire un lieu public, son vieux cinéma, pour en faire un lieu fermé : une cantine scolaire !

Allez comprendre la logique.

Sur son site, à propos de ce projet de musée, la conseillère municipale de Puteaux Nadine Jeanne s'interroge

Ne serait-il pas plus logique d'utiliser pour ce faire un bâtiment ayant déjà une histoire ? On pourrait aussi imaginer un musée qui soit un lieu ouvert avec plusieurs activités culturelles.

On le sait la mairie a acquis (le vieux cinéma) pour agrandir l'école Parmentier ce qui est nécessaire. Mais il existe des alternatives : la mairie dispose d'autres terrains à côté de l'école, elle n'est donc pas obligée de détruire le bâtiment.