Tribune : Les Seniors de Puteaux ne sont pas des encombrants

Seniors2Voici la tribune de notre groupe Puteaux Futur qui sera publiée dans le Puteaux infos du mois de mai 2019. Elle est consacrée aux Séniors :

Marie, 71 ans, dort dans sa voiture. Mina, 68 ans, vit dans un immeuble en ruine. Ces habitantes de Puteaux, dont nous avons révélé la situation sur www.monputeaux.com/logement, ne sont pas des exceptions. Dans notre ville, beaucoup de personnes âgées, surtout des femmes, vivent mal : petites retraites, loyers très chers, isolement…

Que fait Joëlle Ceccaldi pour ces femmes âgées ? Après 25 ans de mandat, sa politique sociale pour les Seniors se montre inefficace, voire inexistante. La maire sait-elle que la pauvreté des personnes âgées est une réalité ? A-t-elle oublié qu'elle est elle-même une personne âgée ?

Tout le monde ne possède pas une maison ou n’aura pas les moyens d’aller dans l’EHPAD de son choix. A Puteaux, il n'est pas acceptable que des Seniors rencontrent des difficultés pour se loger, soient privés de leurs réseaux sociaux et de soins, ou soient déracinés de leur ville. Nous devons favoriser le relogement local des personnes âgées.

Les Seniors ne sont pas des encombrants. Puteaux a besoin d'eux, de leur savoir et de leurs expériences qui représentent une richesse pour les générations à venir.

Christophe Grébert 

& Bouchra Sirsalane


Le CCAS de Puteaux prend 1 million d'euros aux Seniors de la ville

IMG_6305

J'ai siégé le 5 avril 2019 au conseil d'administration du CCAS de Puteaux. Cette séance était consacrée à la présentation et du vote du budget 2019 du centre d'action sociale de la commune. Pour 2019, la majorité municipale prévoit de prélever près d'un million d'euros dans les poches des Seniors !

Entre les 35 euros d'adhésion au club102, les tarifs des repas, les activités culturelles, etc., la facture grimpe vite ! C'est autant de pouvoir d'achat en moins pour les personnes âgées souvent modestes 😪

La maire Joëlle Ceccaldi dépense chaque année plusieurs millions d'euros pour ses seules réceptions. Si elle diminuait un peu ses folles dépenses pour réduire les prélèvements des personnes âgées ? 1 million d'euros c'est très peu pour la ville, mais beaucoup pour ces Putéoliens et Putéoliennes aux petites retraites.


VIDEO Sur LCI, la pollution de l'air autour de l'école des Bergères à Puteaux

Capture d’écran 2019-04-07 à 12.31.48

LCI a diffusé dimanche un reportage sur la pollution de l'air autour des écoles, en prenant pour exemple la nouvelle école des Bergères à Puteaux.

L'association Respire a publié un rapport inédit sur la pollution de l’air dans les écoles d’Ile-de-France. Des actions locales peuvent être menées pour lutter contre cette pollution, notamment en réduisant la circulation automobile autour des écoles. Nous avons présenté des solutions devant le conseil municipal, avec ma collègue Bouchra Sirsalane.

Mais le problème est qu'à Puteaux, la municipalité a décidé de construire une toute nouvelle école... au bord de la D913, une 2x3 voies qui relie la Défense à Rueil-Malmaison. C'est l'un des principaux axes autoroutiers de la ville ! La cour de récréation de l'école se trouve sur le toit de l'immeuble. Elle est donc exposée au bruit et aux gaz des voitures et des camions.

Nous avions proposé, au moment de la création de la ZAC des Bergères, d'enterrer la D913 à cet endroit.

D'autres terrains plus isolés étaient disponibles sur cette ZAC, mais ils ont été vendus aux promoteurs immobiliers. Ces derniers ont eu le premier choix et le terrain avec le plus de nuisances a été réservé à l'école. Cet établissement scolaire communal doit accueillir à terme 580 élèves.

VOIR LE REPORTAGE ICI : 


VIDEO La maire de Puteaux insensible au sort de Marie, 71 ans, qui dort dans sa voiture

Capture d’écran 2019-04-04 à 17.24.07

Lors du conseil municipal de Puteaux, jeudi 4 avril 2019, j'ai demandé à Joëlle Ceccaldi d'agir pour que Marie obtienne un logement. La maire est restée insensible au sort de cette dame de 71 ans qui dort depuis 6 mois dans sa voiture, après avoir été expulsée de son logement qui a été vendu par son propriétaire.

Pour la maire de Puteaux, forcer Marie à aller habiter dans une autre ville, ce n'est pas grave. Puisque selon la maire, cette dame de 71 ans est "vaillante" et "pimpante" 😢

JOELLE CECCALDI INSENSIBLE AU SORT D'UNE PERSONNE AGEE

Le dialogue a été impossible entre moi et la maire et présidente de l'office HLM de la commune. Elle refuse d'accorder un logement à Marie qui est pourtant prioritaire (elle a un dossier DALO). Elle veut l'envoyer à Rueil-Malmaison dans un bailleur privé au loyer élevé : 590 euros+les charges, ce qui ferait la moitié de la pension de retraite de Marie. 

Pourquoi Marie ne pourrait-elle pas rester à Puteaux. L'office HLM, présidé par Joëlle Ceccaldi, gère 5.500 logements. Plusieurs sont libres. Pourquoi ce blocage ? Il y a eu 300 logements HLM attribués l'an dernier à Puteaux. Qui peut penser qu'il y avait 300 situations plus urgente que celle de Marie. Il y a bien un truc qui cloche dans les attributions des HLM à Puteaux. Et Marie en est une terrible victime, car sa vie est mise en danger. Que fait le préfet des Hauts-de-Seine ?