Au conseil de Puteaux, Bouchra Sirsalane obtient la parité dans les commissions municipales

104473091_10157056516152307_2617273561247491055_oLors du conseil de Puteaux, le 16 juin 2020, l'élue d'opposition Bouchra Sirsalane a présenté un amendement pour réclamer la parité femmes-hommes dans les commissions municipales. Cette proposition a été adoptée à l'unanimité.

"L’égalité entre les femmes et les hommes doit être une exigence pour notre ville. Car rappelons le, que malgré les lois existantes, les femmes subissent encore des situations de discrimination et de violences. Nous devons donc lutter contre toutes ses formes de discrimination et oeuvrer à l’égalité femmes/hommes, et ce à tous les niveaux. Afin d’assurer une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils des sages et de la jeunesse , nous demandons que le principe de parité femmes/hommes soit appliqué", a déclaré l'élue municipale Bouchra Sirsalane en séance. Son amendement a été adopté.


La maire Les Républicains de Puteaux pratique la ségrégation. C'est moi qui suis jugé par le tribunal pour l'avoir dénoncé

EZh9vU4WsAEoPaG

"Puteaux aux Putéoliens"...  c'est la politique parfaitement assumée du maire Les Républicains, Joëlle Ceccaldi-Raynaud.
Pour avoir critiqué dans un tweet le fait que la piscine municipale soit interdite aux non-résidents, je serai jugé le mardi 7 juillet à 13h30 par le tribunal correctionnel de Nanterre. La maire de Puteaux ayant déposé une 15e plainte bâillon contre moi.

Je suis donc exposé à une condamnation judiciaire pour avoir exercé ma liberté d'expression, pour avoir dénoncé une mauvaise politique et pour avoir publiquement défendu les principes républicains d'égalité et de fraternité...

Alors que dans le même temps la maire Les Républicains de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud n'a jamais été inquiété par la justice pour avoir caché 102 kilos d'or sur un compte caché au Luxembourg

"Selon que vous serez puissant ou misérable"...

Capture d’écran 2020-06-10 à 12.11.17

voir mon dossier sur le 15e procès Ceccaldi-Raynaud contre Grébert


Bouchra Sirsalane nouvelle administratrice du CCAS de Puteaux

BOUCHRA-SIRSALANE

Réélue conseillère municipale le 15 mars 2020, Bouchra Sirsalane a été désignée administratrice du CCAS lors de la séance du conseil ce jeudi.

Le Centre communal d'action sociale de Puteaux propose différentes prestations pour venir en aide aux familles, aux personnes âgées, aux personnes sans emploi et aux personnes en situation de handicap

Financé par des subvention de la commune, le CCAS agit en particulier dans la lutte contre l’exclusion (notamment par des aides alimentaires) et le soutien au logement (notamment des personnes âgées et des familles en difficultés).

Bouchra Sirsalane, seule représentante de l'opposition au sein du conseil d'administration du CCAS, pourra en contrôler le bon fonctionnement et faire des propositions concrètes pour améliorer la solidarité et la justice sociale à Puteaux.

Vous pouvez la joindre sur ces questions : bouchrasirsalane@gmail.com


Marie de Puteaux a enfin trouvé un logement

98362722_167584821392968_3141362483571195904_o

Depuis plus de 2 ans, Marie de Puteaux dormait dans sa voiture, faute de logement. Grâce à l'action de son comité de soutien et l'aide d'une généreuse personne, cette dame de 73 ans vient de trouver un petit logement dans le parc privé de Puteaux.

Merci à toutes et tous pour vos messages de solidarité tout au long de son combat pour rester dans notre ville. Un grand merci à la personne qui a accepté de se porter garante pour Marie.

Beaucoup auraient voulu qu'elle parte loin de Puteaux, qu'elle quitte ses attaches. Mais Marie a résisté. 

Rejoignez son comité sur Facebook pour la féliciter et garder contact avec elle : https://www.facebook.com/Soutien-%C3%A0-Marie-et-aux-mal-log%C3%A9s-de-Puteaux-103961751088609

Je suis heureux d'avoir participer à cette action de solidarité, en relayant notamment une pétition de plus de 100.000 signatures.
Il aura fallu du temps. Marie aura beaucoup souffert. En espérant qu'à présent cette dame puisse vivre tranquillement. 

Christophe Grébert