Jumelage Flux

Jumelage : la ville de Puteaux dépense 70.000 euros pour accueillir 2 délégations

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4668579613_0b7ff5f005 La majorité municipale de Puteaux en fait-elle trop ? Dans le cadre du jumelage, nous avons reçu en octobre 13 personnes de la ville israélienne de Gan Yavne durant 5 jours et en novembre 4 personnes de Tanger durant 3 jours. Nous avons pris en charge leurs frais de déplacement et d’hébergement, pour un montant annoncé par la mairie de 70.000 euros.

Lors du conseil municipal du 17 octobre 2012 (question 25 de l'ordre du jour), j'ai fait remarquer qu'aucun détail sur cette prise en charge n’était donné dans le rapport qui nous était présenté.

70.000 euros, montant estimatif, pour 17 personnes, cela représente une dépense par personne de 4.117 euros par séjour ou de 1.166 euros par nuitée !

En ces temps de crise économique, la majorité UMP utilise bien légèrement l’argent des contribuables putéoliens. Nos hôtes ne réclament certainement pas d’être hébergés dans des palaces lorsqu’ils viennent nous rendre visite.

En divisant cette facture par 2, nous aurions pu dégager 35.000 euros pour une action de solidarité avec notre ville jumelle en Afrique par exemple ou pour réaliser notre promesse non tenue de soutien à Haïti.


Puteaux reçoit une délégation de sa ville jumelle Gan Yavne en Israël (Nadine Jeanne)

Publié sur le site de Nadine Jeanne, conseillère municipale PS de Puteaux :

800px-Gan_Yavne_2Puteaux a reçu au mois d'octobre une délégation de Gan Yavne (Israël), ville jumelée avec Puteaux depuis 40 ans.

Un jumelage relativement actif puisqu'en 1987, Puteaux avait fait don d'un jardin à la ville de Gan Yavne, avait participé en 2005 à sa réfection (éclairage, bancs, arbres...) et l'an dernier, la ville avait également participé à hauteur de 200.000 euros à la construction d'une piscine.

Pour fêter l'anniversaire de ce jumelage initié par Charles Ceccaldi-Raynaud, une soirée a été organisée au théâtre des Hauts-de-Seine le mercredi 24 octobre avec les chorales de Puteaux et de Gan Yavné et un concert gratuit de Nourith, artiste franco-israélienne.

Lors du dernier conseil municipal (17/10/12), nous avions demandé à rencontrer la délégation : il nous avait été répondu que celle-ci avait déjà un emploi du temps très chargé... Or, sur le site de la ville, on apprend que les jours précédant cette soirée, "des séances de travail ont été organisées entre les deux villes afin de définir les contours de nouveaux projets de coopération".

Je ne comprends pas pour ma part que les élus d'opposition aient été écartés de ces rencontres...

Nadine Jeanne

(Photo : Mairie de Gan Yavné)


Puteaux reçoit les villes jumelées

4668579613_0b7ff5f005 Du 4 au 7 novembre 2010, Puteaux reçoit les villes jumelées - Offenbach (Allemagne), Kati (Mali), Esch-sur-Alzette (Luxembourg), Mödling (Autriche), Zemun (Serbie), Velletri (Italie), Gan Yavné (Israël), Braga (Portugal) et Opocno (République tchèque) - pour renouveler le serment de jumelage et rappeler les liens d’amitié tissés au fil des années avec leur jumelle française. Une cérémonie officielle réunira les délégations des dix villes samedi 6 novembre à 18h30 au Théâtre des Hauts-de-Seine.

Le jumelage est une question qui me tient particulièrement à coeur. Il se trouve que Puteaux a été l'une des premières à participer au mouvement du jumelage grâce au maire Georges Dardel :

"En 1955, Puteaux se jumelle avec la ville allemande d'Offenbach, située près de Francfort, ainsi qu'une ville britannique Tower Hamlets, située dans la banlieue de Londres. 10 ans seulement après la fin de la seconde guerre mondiale, c'était un acte fort et symbolique.
Cet acte, on le doit à Georges Dardel, maire de Puteaux pendant 21 ans... de 1948 à 1969.
Européen convaincu, Georges Dardel avait été à l'initiative 1 an plus tôt, en 1954, d'une grande exposition internationale sur "l'Europe à travers la commune". Les commerçants et les industriels de la ville étaient invités à présenter plusieurs pays européens (Autriche, Belgique, Grande-Bretagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, RFA et Suisse) autour de 3 thèmes : la culture, l'industrie et les écoles professionnelles.
A partir de ce moment, les jumelages entre Puteaux et d'autres communes européennes vont se succéder : Esch-sur-Alzette (Luxembourg) , Mödling (Autriche) et Zemun (République fédérale de Yougoslavie) en 1956, Velletri (Italie) en 1958...
Par la volonté de son ancien maire, Puteaux va s'investir pleinement dans ce mouvement fraternel dont le but premier était de promouvoir la paix entre les peuples d'Europe".

Aujourd'hui, le projet européen est bien avancé. Le jumelage doit être renouvelé. Il doit s'ouvrir au monde. Puteaux doit poursuivre le mouvement initié par Georges Dardel. Le Mouvement Démocrate de Puteaux a fait des propositions.


Jumelages : 71.000 euros, en 2 mois, pour les voyages des élus de Puteaux

Publié sur le site de Christophe Grébert :

4668579613_0b7ff5f005 Lors du conseil municipal de Puteaux du 8 avril 2010, le député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud a demandé à sa majorité de débloquer 71.000 euros pour payer les déplacements "d'élus et de personnalités de la commune" dans le cadre de 3 manifestations de jumelage organisées en avril et mai (question 37 de l'ordre du jour : 71000.Pdf).
Je suis étonné de l'importance de cette somme.
Je profite donc de cette question pour rappeler l'intérêt de ces échanges, s'ils ne sont pas que de simples voyages d'agrément :

"La commune de Puteaux a été dans les années 50 et 60, grâce au maire George Dardel, parmi les premières à promouvoir l’échange culturel entre villes européennes. Nous avons participé pleinement au mouvement du jumelage destiné à recréer du lien entre des peuples que la guerre avait déchiré.
Aujourd'hui, l’Union Européenne, espace de paix et de développement, n’est plus un projet, c’est une réalité. Le jumelage doit par conséquent évoluer.
Après les simples échanges culturels des débuts, les communes ont ensuite mené des projets de coopération, avec l’Afrique notamment ou les pays de l'ancien bloc de l'Est. Avec nos proches voisins européens, des projets éducatifs et économiques sont réalisés.
Dans ce domaine, et depuis de nombreuses années, notre action à Puteaux est quasi nulle. Peu de choses ressortent. Et certains jumelages semblent complètement à l'abandon.

Pour vous, Madame le maire, cela semble être simplement l’occasion de visiter l’Europe  : 71.000 euros vont être dépensés pour des déplacements d’élus et de personnalités. Depuis votre élection, le montant de ces déplacements a considérablement augmenté. Nous atteignons là un record.
Dépenser de l’argent, si c’est utile, cela ne me choque pas. Mais quelle est la finalité de ces voyages pour notre ville et pour nos villes jumelles ? Qu’est-ce qui en sort, au final ? Cela vous semble égal. Poser même la question vous choque.
Nous réclamons que chaque déplacement face l’objet d’un compte rendu qui soit aussi un rapport d’évaluation, afin que nous nous assurions que l’argent public dépensé le soit efficacement.
Surtout nous réclamons un renouvellement de l’idée de jumelage. Un jumelage du 21e siècle :
- par des projets éducatifs et des échanges entre jeunes,
- par des projets économiques : des liens entre entrepreneurs des villes jumelles pourraient être favorisés.
Se contenter d’aller serrer des mains et de prendre des photos qui seront publiées ensuite dans "Puteaux infos", cela ne suffit pas".

Dans notre projet "Puteaux Ensemble" pour l'élection municipale de mars 2008, nous insistions sur la notion de solidarité. Etre solidaires avec "nos voisins", écrivions-nous : "Etre solidaire, c’est aussi regarder ce qu’il se passe ailleurs dans le monde : nous développerons des projets de coopération avec les pays en voie de développement et renforcerons les liens – particulièrement distendus ces dernières années - avec nos villes jumelles". Nous constatons là encore les efforts de la majorité pour récupérer maladroitement notre programme : elle a retenu les voyages, elle a oublié les projets qui vont avec.

(photo : Flickr)