Jardin Flux

11 arbres abattus dans un petit parc du haut de Puteaux

Photo0-5Les habitants sont choqués par ce spectacle de désolation : 11 arbres d'un square pour enfant situé à côté de la résidence HLM du Carré Vert et de l'école Petitot, sur le haut de Puteaux, ont été tronçonnés vendredi dernier, sans aucun avertissement de la municipalité. Explication d'un représentant de la ville : les oiseaux qui nichaient dans ces arbres cinquantenaires produisaient des fientes qui salissaient le sol !

A terme, la municipalité compte fermer et détruire entièrement le square afin d'arracher les souches.

Un habitant du quartier témoigne : 

Vendredi, je suis parti à mon travail tôt le matin. A mon retour en soirée, stupéfaction et désarroi : les arbres du petit square "Petitot" situé au pied de la tour Moissan et des immeubles du Carré vert, avaient été rasés...
Quel spectacle de désolation... Il ne reste rien, hormis les racines.
Une ancienne du quartier a pleuré. Mais cela n'a pas été le cas d'autres riverains à l'origine, dit-on ici, de cette demande : ils se plaignaient des oiseaux qui nichaient dans les arbres et des feuilles tombées au sol. 
Petitot1C'est une horreur d'avoir saccagé ce petit endroit verdoyant qui oxygénait le quartier. Quand les feuilles repoussaient au printemps, cela faisait chaud au cœur... Nombre de personnes aimaient s'y arrêter pour faire une pause à l'ombre des grands arbres cinquantenaires. C'était un lieu idéal pour passer une heure ou deux, avec les enfants ou en famille. Ce coin ombragé était bien agréable.
Il n'y a eu aucune consultation. Les habitants du quartier n'ont jamais été consultés. Ces arbres anciens ont été sacrifiés sur l’autel d’idées fausses. Mme le Maire n'a eu aucun état d'âme et ne s'est posée aucune question ! Je vous invite, Monsieur Grébert, à venir voir l'état misérable de ce petit square livré désormais aux seuls rayons du soleil.

La mairie de Puteaux fait exactement le contraire de ce qu'il faut faire. Nous manquons d'espaces verts à Puteaux. Il faut donc  planter de nombreux arbres et pas les abattre ! Les arbres renouvellent l'air que nous respirons et rafraîchissent naturellement l'atmosphère dans nos villes polluées et étouffantes.
Nous avons fait des PROPOSITIONS pour le retour de la NATURE EN VILLE. Ce n'est pas une lubie, c'est une question de santé et de bien être. 
Christophe Grébert

(photo ED)


VIDEO La ville de Puteaux interdit les pique-niques

Pique-nique"C'est la seule pelouse de Puteaux où on peut s'installer. Cela veut donc dire que les pique-niques sont interdits dans toute notre ville", constate amère un Putéolien venu profiter du soleil en famille et avec des amis, dimanche après-midi, dans le parc de l'île.

Quelques minutes plus tôt, des policiers municipaux étaient venus leur dire que pique-niquer dans les parcs de Puteaux était interdit et qu'il fallait qu'ils remballent toute leur nourriture. Les policiers municipaux ont fait le tour du parc, allant de groupe en groupe, pour s'assurer que personne ne mange. Je demande à un Putéolien s'il accepte de témoigner pour ma vidéo. Il refuse : "J'ai peur des représailles du maire", me dit-il spontanément !

Que pensez-vous d'un tel règlement ?

Nous manquons d'espaces verts à Puteaux et nous ne pouvons même pas librement profiter de notre seul grand parc. Je propose de changer ce règlement. Une aire de pique-nique pourrait être aménagée sur l'île, éventuellement avec quelques tables en bois, pour que les familles puissent librement profiter de ce coin de nature.
Christophe Grébert


La ville de Puteaux crée un jardin pour enfant genré : filles et garçons sont séparés

C3621058-EBF8-4C29-B6B2-D1300C533F9D

La ville de Puteaux a créé une aire de jeux "genrée" pour les enfants dans un jardin public.

Le "Jardin Secret", situé rue Paul Bert dans le bas de la ville, est composé d'un espace bleu à gauche avec des jeux pour les garçons et d'un espace rose à droite avec des jeunes pour les filles. Entre les 2 espaces, une séparation bien marquée avec une allée et des grilles.

"Pourquoi c’est séparé. Comment font les parents qui ont des enfants de genres différents ?", réagit une maman.

Heureusement, les enfants sont plus intelligents que les aménageurs de ce jardin sexiste : ils vont jouer indifféremment dans les 2 espaces. Les jours très ensoleillés, ils vont surtout du côté où il y a de l'ombre. En effet, ce jardin ne compte aucun arbre. On ne peut pas penser à tout.

Proposons que les habitants d'un quartier soient consultés lorsqu'un nouveau jardin est créé. Ils auront sans doute de meilleures idées. 
Christophe Grébert

IMG_7433

IMG_7438


IMG_7437

IMG_7436


Création d'un belvédère rue Cartault à Puteaux : une proposition de l'opposition

6a00d8341c339153ef01b8d18e4fb3970c-800wi

Voici en dessin, notre projet présenté en 2015 de création d'une "terrasse dominant la ville" à côté d'une salle de spectacle pour les nouveaux talents, rue Cartault à Puteaux.

Et voilà en photo, ci-dessous, le chantier lancé 3 ans plus tard par la mairie pour la création d'un "belvédère offrant une vue panoramique sur la ville". La même chose, les grilles en plus ... 

L'opposition ça sert ! Mais à un moment donné, pour que les projets aillent plus vite et soient mieux réalisés, il faudrait peut-être faire de cette opposition si utile la nouvelle majorité. Je dis ça...
Christophe Grébert

IMG_3073