Handicapes Flux

Une journée sur le handicap à Puteaux, samedi 20 octobre 2012

Sensibilisation_handicapDans une lettre adressée aux commerçants de la ville, le maire de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, promet une "véritable révolution sociale" sur la question du handicap (voir la lettre ci-dessous). Rien que ça ! Il faut dire que l'opposition locale souligne depuis plusieurs mois l'absence de politique sérieuse en faveur des handicapés, avec en particulier la fermeture annoncée (et confirmée mercredi soir au conseil municipal) du palais de la réadaptation, seul lieu d'accueil réservé aux handicapés sur notre commune.

Samedi 20 octobre, de 14h à 17h30, une journée de sensibilisation au handicap est organisée sur l’esplanade de l’Hôtel de Ville. La municipalité tentera à cette occasion de nous convaincre qu'elle agit. Ce sera surtout l'occasion pour les associations de montrer ce qu'elles font au quotidien, sans l'aide de la ville.

Voici le programme de cet après-midi de sensibilisation :

Animations

- Organisées par l’association Ellipse :

    Loterie avec distribution de lots
    Démonstration de Taekwondo et de basket
    Présentation d’un atelier théâtral
    Parcours « dans le noir »

- Démonstration avec un chien-guide d’aveugle par la Fédération des Chiens-guides d’aveugle

- Exposition de Harley Davidson par les Lucky Brothers.

Ateliers interactifs

- Organisés par l’A.D.E.P. (Association d’Entraide des Polios et Handicapés) :

    Atelier « cup cake », animé par des personnes hébergées en F.A.M. (Foyer d’Accueil Médicalisé) et des travailleurs E.S.A.T. (Établissement de Service et d’Aide par le Travail).
    Atelier de peinture animé par un artiste hébergé en F.A.M.

- Atelier de découverte des sens et atelier braille, animé par l’Association Valentin Haüy Atelier de senteur avec orgue de parfum ou mallette
- Atelier de sculpture légumes et fruits animé par un agent du service restauration et stand de boissons fraîches tenu par le Rotary Club - Atelier maquillage pour enfants, animé par l’A.P.F. (Association des Paralysés de France) - Atelier maquillage, animé par l’Association Regard de Soie
- Ateliers « arômes et senteurs »
- Ateliers « découverte de sons ».

Stands d’information

- A.D.E.P. (Association d'entraide des polios handicapés)
- A.P.F.(association des paralysés de France)
- M.D.P.H. (Maison départementale des personnes handicapées)
- Fédération des Chiens-guides d’aveugle : vente d’accessoires
- Valentin Haüy : diffusion du film « Un regard pour deux »
- AUDIO I.D.F. (Association Francilienne des Malentendants Locuteurs d’Île-de-France)
- A.F.S.E.P. (Association Française des Sclérosés en Plaques)
- ELLIPSE (Association de loisirs adaptés pour des jeunes et adultes en situation de handicap) : diffusion de vidéos sur les activités de l’association
- Puteaux Emploi : présentation de l’activité et mise à disposition d’une B.D. ludique à propos des travailleurs handicapés.
- Police municipale : stand de prévention

Renseignements :

- ADEP : 01 46 97 16 89
- APF : Délégation départementale des Hauts-de-Seine : 01 41 91 74 00
Correspondance locale à Puteaux : 01 49 00 03 10
- Association Valentin Hauÿ : 01 44 49 27 27
- Audio IDF : 01 42 41 74 34
- AFSED : 01 47 17 00 73
- ELLIPSE : 06 86 71 44 60 / 06 17 23 52 48
- Puteaux Emploi : 01 45 06 93 60

VOIR MON DOSSIER SUR LE HANDICAP A PUTEAUX

8082696856_571c75dae9_c


Handicap : quand Puteaux vantait son ESAT

Publié sur le site de Nadine Jeanne :

Guide_du_handicapOn peut encore trouver sur le site de la Ville de Puteaux un guide du handicap.

Dans celui-ci, la ville mentionne l'Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT) installé à Puteaux en 1991 et  situé dans le palais de la réadaptation rue Voltaire aujourd'hui menacé de fermeture.

A propos de l'ESAT, le guide non mis à jour ne mentionne que l'activité de mise sous plis et de conditionnement alors que l'établissement propose également un service traiteur qui a beaucoup de succès.

IM000403_1La ville s'est peu souciée de ces activités sinon pour la production d'une carte de voeux avec petite ampoule lumineuse réalisée par ces travailleurs il y a quelques années (photo).

Aujourd'hui ce ne sont plus 30 personnes qui travaillent à l'ESAT mais une cinquantaine. Une cinquantaine de travailleurs qui vont bientôt se retrouver à la rue ! Tout comme les 21 personnes accueillies dans le Centre d’insertion de personnes cérébro-lésées.

La mairie a-t-elle l'intention de proposer un autre local pour maintenir l'activité ? Aucune information n'a filtré pas plus que sur l'utilisation future du palais de la réadaptation !


Le handicap en situation de malaise à Puteaux (Sylvie Cancelloni)

Sylvie Cancelloni, conseillère municipale et suppléante du député, publie sur son blog un article sur la fermeture du palais de la réadaption décidée par la majorité municipale : "Le Palais de la réadaptation doit être maintenu dans sa vocation. Mais en l’aménageant en « maison » commune du handicap", écrit-elle. Extrait :

7415921296_88c6023c94La fermeture annoncée du Palais de la réadaptation, rue Voltaire, a fait du bruit en cette rentrée à Puteaux : en mars 2013, la structure qui occupe les 4.200 M2 de cet immeuble appartenant à la commune est priée d’aller se loger ailleurs.

La décision de la municipalité est de nature à indigner quand on sait que l’espace occupé est réparti entre un Centre d’insertion de  personnes cérébro-lésées (CICL), au nombre de 21,  et un établissement d’accompagnement par le travail (ESAT ou ancien CAT) qui accueille, forme et salarie une autre cinquantaine de personnes handicapées.

Contactée, l’association de Défense et d’entraide des personnes handicapées (ADEP), qui coordonne ces différentes activités, témoigne de sa difficulté à rebondir dans la recherche de locaux adaptés, compte tenu des contraintes en matière d’accessibilité. L’obstacle principal, on s’en doute, est d’ordre financier. Un projet sur Gennevilliers est à l’étude, sans pouvoir présager de son issue, et nombre de familles de Puteaux et du département s’inquiètent aujourd’hui pour l’avenir de leurs handicapés.

LA SUITE SUR LE SITE DE SYLVIE CANCELLONI


Tribune : l'opposition s'engage sur la pérennité du palais de la réadaptation de Puteaux

7415921296_88c6023c94Voici la tribune du groupe Alternance Puteaux qui sera publiée dans le journal municipal "Puteaux infos" du mois d'octobre 2012 :

NOUS NOUS ENGAGEONS SUR LA PÉRENNITÉ DU PALAIS DE LA RÉADAPTATION APRÈS 2014

Il y a ce que nous présente le magazine municipal "Puteaux infos", à travers de beaux reportages et de belles photos, et il y a la réalité des faits. Or, le plus souvent, l'écart est énorme. Ainsi, le maire fait beaucoup de déclarations sur le handicap. C'est pourtant bien lui qui envisage de fermer le "palais de la réadaptation".

Ce bâtiment de 4.000 m2, situé rue Voltaire, en face du chantier du futur conservatoire, accueille plusieurs centaines de handicapés, jeunes et adultes. L'association qui anime cette structure, avec la participation d'autres organismes, était jusqu'ici hébergée gracieusement par la ville. Mais, lors du dernier conseil municipal, le maire a annoncé que la ville entendait désormais réclamer un loyer annuel de plusieurs centaines de milliers d'euros. Une somme que les occupants du "palais" sont bien évidemment incapables de supporter.

Les handicapés putéoliens devront donc aller ailleurs, dans d'autres communes, chercher soutien et écoute, profiter d'activités socialisantes et travailler. Des centaines de familles putéoliennes vont être directement touchées par cette décision. Mais que ces familles se rassurent : la ville continuera de les inviter à des soirées, avec champagne et petits fours, au cours desquelles le maire pourra s'enorgueillir d'agir pour le bien de tous !

Questions : le palais de la réadaptation et ses occupants feraient-ils mauvais effet à côté du futur conservatoire ? Un projet immobilier - plus lucratif pour quelques promoteurs - suivra-t-il la démolition de cet immeuble si bien situé ?

Quelles que soient les raisons, bonnes ou mauvaises, la disparition du seul lieu de Puteaux dédié aux handicapés est inacceptable. Pour notre part, nous nous engageons donc à conserver et à développer cette structure après 2014. Ce pourrait être un projet intercommunal et ouvert à d'autres associations et organismes agissant sur les différents handicaps.

Discutons-en sur WWW.MONPUTEAUX.COM/HANDICAPES/

Vous le savez, le maire de Puteaux multiplie actuellement les procès contre moi. J'y vois un signe de sa fébrilité et je le prends comme un hommage rendu à mon travail d'opposant. J'en profite pour vous remercier de vos nombreux messages de soutien. Petit à petit, nous avançons.

Christophe Grébert

 

A LIRE :

- Les ateliers de la rue Voltaire menacés (LE PARISIEN 92)