Fou Flux

L'année 2012 à Puteaux en 12 images

Retour sur l'année 2012 à Puteaux en 12 images... de janvier à décembre :

En janvier, l'année commence bien. La mairie envoie 25.000 cartes de voeux... avec une faute :

Ai-MaeECQAAmEFh

En février, Puteaux fait encore la Une de la Presse : le maire m'expulse manu militari du conseil municipal :

Al77ON6CIAEdXqq

En mars, 19 élus UMP de Puteaux m'attaquent en justice. J'ai eu le tort de révéler qu'ils profitent de HLM :

ASSIGNATION-ELUS-UMP

En avril, au 1er tour de l'élection présidentielle, la droite est localement minoritaire :

7069029587_2994f7608d

En mai, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, qui a renoncé à se présenter à la législative, vient narguer le futur député, Jean-Christophe Fromantin, lors d'une réunion de campagne :

Fromantin-puteaux

En juin, une série de négligences dans une crèche privatisée de Puteaux est révélée par des parents :

Refectoirenonentretenu

En juillet, la majorité étend l'utilisation de voitures de fonction à tous les conseillers ayant une délégation. Le maire s'achète une C6 à 50.000 euros :

Citroen_c6

En août, l'opposition révèle la fermeture de la seule structure locale accueillant des handicapés :

7415921296_88c6023c94

En septembre, des parents d'élèves musulmans manifestent devant la mairie, après l'expulsion de leurs locaux :

8035339865_a1f8e5f4d4

En octobre, série de révélations sur le déficit de l'EPADESA, l'établissement public de La Défense. Il manquerait 250 millions d'euros sur les ventes de 2 tours :

6363523093_af7d1f0930

En novembre, le maire "remercie" sa 1ère adjointe :

PARISIEN281112

En décembre, Puteaux fête Noël avec une patinoire géante et un sapin de 20 m de haut. Montant de la facture : 4 millions d'euros :

8234942011_90c598c1b7


Le TOP10 des plus grandes folies de Puteaux

11Puteaux2Puteaux, c'est fou ! Depuis 10 ans que j'observe la vie locale, j'ai été témoin de beaucoup d'évènements... insolites, drôles ou parfois juste inquiétants. Voici mon TOP 10 des plus gandes folies de Puteaux :

N°1 : LA GUERRE DES CECCALDI

Depuis 2004, Charles Ceccaldi, l'ancien maire, et Joëlle Ceccaldi, se font la guerre. Un affrontement sans relâche. Il y a encore quelques semaines, Charles Ceccaldi répondait à une interview dans Le Point pour critiquer sa fille. "Il veut m'exterminer", aurait déclaré Joëlle Ceccaldi.

N°2 LA DISPARITION DES CANARD ENCHAÎNÉS DES KIOSQUES À JOURNAUX DE PUTEAUX

En octobre 2011, le Canard Enchaîné révèle que Joëlle Ceccaldi possède un compte au Luxembourg sur lequel sont déposés plus de 4 millions d'euros. Le matin de la sortie de l'hebdomadaire, un mystérieux motard fait le tour des marchands de journaux de la ville pour racheter tous les exemplaires. Les kiosquiers reconnaissent une personne de la mairie, selon France Inter.

N°3 UN MUR SÉPARE PUTEAUX ET NEUILLY

En 2006, le maire de Puteaux décide de faire construire un mur de 2m60 de haut pour marquer la frontière entre Puteaux et Neuilly-sur-Seine sur l'île de Puteaux. France 3 diffuse un reportage mémorable.

N°4 LA PISTE CYCLABLE LA PLUS COURTE DU MONDE

En 2009, une piste cyclable d'une vingtaine de mètres de long est réalisée face à la mairie. Ce qui en fait certainement la piste cyclable la plus courte du monde. Parfaitement inutile, cet aménagement farfelu a été supprimé en 2011.

N°5 LES ILLUMINATIONS DE NOËL LES PLUS CHÈRES DE FRANCE

Chaque année, la ville de Puteaux dépense plus d'un million d'euros pour ses illuminations de Noël. Ces décorations sont louées au lieu d'ête achetées ce qui permettrait de les réutiliser d'une année sur l'autre. En 2007, Le Parisien révèle que notre commune consacre aux illuminations 15 fois plus d'argent par habitant que Paris !

N°6 PUTEAUX, LA VILLE LA PLUS VIDÉOSURVEILLÉE DE FRANCE

Avec 1 caméra pour 250 habitants, Puteaux est la commune la plus vidéosurveillée de France. En 2012, un rapport révèle qu'en un an, ce système, qui a couté plus de 8 millions d'euros, n'avait été utile que dans 53 enquêtes de police et que les vols avec violence avaient augmenté de 13% !

N°7 APARTHEID A LA TRIBUNE DU PUBLIC AU CONSEIL MUNICIPAL

En 2004, Joëlle Ceccaldi, qui vient d'être désignée maire à la place de son père, décide que 90% des places de la tribune du public au conseil municipal seront réservées à des militants UMP et 10% au reste de la population, chacun entrant par une porte différente. Devant le tollé de l'opposition et surtout l'intervention du Préfet qui signale que cette mesure est complètement illégale, Joëlle Ceccaldi renonce à son projet fou !

N°8 UN PANNEAU D'EXPRESSION LIBRE SOUS HAUTE SURVEILLANCE

Les communes sont tenues par la loi d'installer des panneaux d'expression libre dans les rues. En 2006, Puteaux comptait un seul panneau en centre ville... placé dans la parking de la police municipale ! Cherchez aujourd'hui ces panneaux... Ils sont installés dans des impasses et sous des ponts. Vous êtes libre de vous exprimer par voie d'affichage, mais personne ne pourra vous lire !

N°9 LA FONTAINE QUI OFFRE UNE DOUCHE GRATIS

En 2006, la ville de Puteaux fait réaliser pour 1 million d'euros une fontaine en forme de pissenlit au bout de la rue Jean Jaurès, à l'angle de la rue Bellini. Cette fontaine, installée dans un secteur très venteux, arrose depuis tous les passants.

N°10 UNE HORLOGE MÉCANIQUE POUR LES OISEAUX

En 2010, la ville de Puteaux dépense 200.000 euros pour l'installation d'une horloge ménanique de 9 mètres de haut dans le jardin du Théâtre. La particuliarité de ce jardin est qu'il n'est jamais ouvert au public. L'animation kitchissime de cette horloge est donc réservée aux oiseaux.. seuls à pouvoir franchir les grilles du jardin.

RETROUVEZ L'ENSEMBLE DE CES FOLIES PUTEOLIENNES PLUS OU MOINS AMUSANTES DANS LA RUBRIQUE F O U !

(photo : illuminations - Blachère)


Bilan de la vidéosurveillance à Puteaux : 8 millions d'euros dépensés pour... 53 enquêtes

1169075658_c76eed3036Lors du conseil municipal du jeudi 16 février 2012, le maire de Puteaux rendra public le compte rendu des débats du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance du 5 janvier 2012 (Téléchargement Securite-CM160212.pdf).

Cette réunion annuelle, à laquelle l'opposition n'est pas conviée, est intéressante, puisqu'elle permet de se faire une idée de l'utilisation de la vidéosurveillance dans notre commune, en particulier grâce aux chiffres fournis par la police nationale.

Ainsi, nous apprenons dans ce compte rendu qu'en 2011, "la police nationale a délivré 53 réquisitions judiciaires à la police municipale aux fins d'exploitation d'images enregistrées principalement pour des faits de vols". La municipalité se félicite d'une augmentation de 140%. En effet, en 2010, il n'y avait eu que 22 réquisitions judiciaires !

53 réquisitions sur 1 an, cela fait à peine plus d'une réquisition par semaine ! Notre réseau comportant 166 caméras, cela fait 2 caméras sur 3 n'ayant jamais servi dans l'année aux enquêtes de la police nationale ! Considérant l'investissement réalisé par la municipalité - plus de 8 millions d'euros investis sans compter l'entretien et le fonctionnement - cela fait beaucoup d'argent dépensé pour un résultat très maigre !

Alors que notre commune est déjà l'une des plus vidéosurveillée de France, avec 1 caméra pour 250 habitants, la municipalité envisage pourtant une nouvelle extension du réseau : 46 nouvelles caméras vont être installées, ce qui fera un total de 212 caméras, dont 127 sur la voie publique (les autres sont installées dans les parkings municipaux). Toujours plus de surveillance, toujours plus d'argent dépensé... pour un résultat statistique démontré plus que modeste.

Les chiffres 2011 du commissariat de Puteaux font même apparaître une hausse de 13% des "violences physiques crapuleuses", autrement dit des vols ou tentatives avec violence que la vidéosurveillance est supposée combattre !

Pragmatique, l'opposition putéolienne a fait des propositions pour améliorer la sécurité de proximité. Elle prône la présence humaine sur le terrain. C'est d'ailleurs ce que réclament tous les intervenants (hors municipalité) du conseil local de sécurité et de prévention.

(photo : Flickr)


Paradis fiscaux : la députée-maire de Puteaux a fait acheter tous les exemplaires du Canard Enchaîné

IMG_1018L'article publié dans le Canard Enchaîné sur des comptes au Luxembourg et dans des paradis fiscaux ne plait pas du tout au député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud : ce matin, les marchands de journaux de Puteaux ont reçu la visite de supporters du maire qui avaient pour mission de racheter tous les exemplaires du Canard !

Prévenu, l'hebdomadaire va s'assurer du réaprovisionnement des kiosquiers et libraires locaux.

En attendant, les Putéoliens peuvent toujours acheter le Canard dans les communes voisines. Et à défaut, nous pourrions organiser une vaste distribution dans la ville ?

Je vous propose de participer à l'opération "OFFREZ UN CANARD" à un habitant de Puteaux : achetez un canard (enchaîné), trouvez l'adresse d'un putéolien dans les pages blanches (au hasard) et envoyez-lui ! 

Lire mon dossier sur cette Affaire du chauffage urbain de La Défense

>>>>>>>>>> MISE À JOUR, JEUDI 20 OCTOBRE :

- APRÈS TOURNÉE AUPRÈS DES MARCHANDS DE JOURNAUX DE LA VILLE, IL SEMBLE QUE LA MAIRIE LEUR A FAIT COMPRENDRE QU'ILS N'AVAIENT PAS INTÉRÊT À RECOMMANDER DES CANARD. LE CANARD RESTERA DONC INTROUVABLE DANS LA COMMUNE !!!!!!!! PLUS QUE JAMAIS L'OPÉRATION "1 CANARD POUR CHAQUE PUTÉOLIEN" SE JUSTIFIE.

 - selon vos messages mails, sur twitter et facebook, une quinzaine d'exemplaires de Canard ont déjà été envoyés par la Poste. Merci pour les Putéoliens !

- LE JOURNAL METRO A MENÈ L'ENQUÊTE AUPRÈS DES MARCHANDS DE JOURNAUX DE PUTEAUX

Ils en parlent :

- sur Ozap,
- sur Arrêtsurimages,
- sur LePost,
- sur LesInrocks,
- sur LeNouvelObs,
- sur FranceSoir,
- ...

>>>>> Cet article est n°1 dans la catégorie politique sur Wikio

- Selon Europe 1, Joëlle Ceccaldi veut attaquer le Canard