Enfance Flux

Les conditions d'attribution des places en crèche discutées au conseil municipal de Puteaux

6a00d8341c339153ef0223c84eca3a200c-800wi

Lors du prochain conseil municipal de Puteaux, jeudi 10 octobre 2019, les élus sont appelés à modifier le règlement de fonctionnement du service petite enfance de la ville.
Bouchra Sirsalane, conseillère municipale Modem, proposera de permettre aux futurs parents putéoliens de déposer leur demande de place en crèche dès le 6e mois de grossesse, comme cela se fait dans de nombreuses autres communes.
Bouchra Sirsalane demandera aussi à la municipalité de respecter la loi qui prévoit un quotas de places en crèches pour les enfants des parents bénéficiant des minima sociaux.

Actuellement à Puteaux, pour faire leur demande de place en crèche, les parents ne peuvent s'inscrire sur le site  "Puteaux Familles" qu'APRÈS la naissance de leur enfant, sur présentation d’un acte de naissance. Or, cette demande ne vaut pas admission et toutes les demandes ne sont pas satisfaites. Cela met tous les parents dans l'incertitude, et pour ceux dont la demande est refusée, cela engendre de grandes difficultés : ils doivent trouver une autre solution parfois en catastrophe. C'est pourquoi dans de nombreuses autres villes les inscriptions se font dès le 6e mois, voir le 5e mois de grossesse. Cela permet aux futurs parents de s'organiser autrement en cas de refus.

Pour le groupe Puteaux Futur, Bouchra Sirsalane demandera de "modifier les conditions d’inscription en crèche pour faciliter les démarches des futurs parents : ceux-ci pourront déposer une demande dès le 6e mois de grossesse (avec une attestation de grossesse délivrée par le médecin). Ils devront  confirmer leur souhait d’inscrire leur enfant en crèche au moment de l’accouchement (certificat de naissance à l’appui)".

Par ailleurs, afin de favoriser l’accès à l’emploi des chômeurs et en particulier des mères isolées, la loi nationale prévoit qu'un quotas de 10% des places en crèche doit être réservé aux bénéficiaires des minima sociaux. Or, à Puteaux, ce taux n'est que de 5%. Bouchra Sirsalane demandera à la municipalité d'appliquer la loi.


A Puteaux, un enfant peut-il se rendre à l’école à vélo en toute sécurité ?

IMG_2126A Puteaux, un enfant peut-il se rendre à l’école à vélo en toute sécurité ? Quand on pense le réaménagement d’une ville, c’est le genre de questions que nous devons nous poser. 

Ces 15 dernières années, de nombreuses rues de Puteaux ont été refaites. Ces travaux ont mobilisé une part importante de notre budget d’investissement. Or, chacun peut constater que circuler dans Puteaux n’est pas très facile. Etre un piéton putéolien n’est pas spécialement agréable. Faire du vélo dans notre ville est globalement dangereux.

Pour le moment, j'aurais du mal à conseiller pas à un parent putéolien de laisser son enfant de 10 ans enfourcher un vélo pour aller à l’école chaque matin.

Alors que devons-nous faire pour que cela soit possible ?

Mettre les rues en “zone 30” ne suffit pas, si les automobilistes circulent dans des rues encore conçues comme des autoroutes, et si les mobilités actives (piétons et cyclistes) passent toujours au second rang.

Depuis 2 mandats, nous avons proposé la piétonnisation de la rue Jean Jaurès, au niveau du Monoprix. Nous avons aussi proposé la piétonnisation partielle du vieux Puteaux, autour de la vieille église et du Théâtre.

6a00d8341c339153ef01bb087fa4ff970d-800wi

Nous proposons que sur le haut de Puteaux, le réaménagement en cours de l’avenue Charles de Gaulle, entre le nouveau quartier des Bergères et le quartier de la Défense, soit pensé pour les piétons et les vélos.

IMG_2096Une “Zone 30”, cela signifie notamment que les cyclistes ont la possibilité de prendre les rues à contresens. Nos rues en sens unique doivent donc être réaménagées en fonction de cela.

Nous devons aussi créer pour les Putéoliens des pistes cyclables et des cheminements piétons sécurisés, pour aller des Bergères à l’île de Puteaux et de Suresnes à la Défense. 

Nous devons également créer des sas vélo à chaque feu. Ces sas permettent de sauver des vies, en sécurisant aussi bien les cyclistes que les piétons.

Ce sont tous ces aménagements qui rendront agréable la mobilité pour tous dans notre ville. 

Christophe Grébert


PROPOSITION : une ferme BIO pour les écoliers de Puteaux

Capture d’écran 2019-10-03 à 12.57.53

Notre ville possède un domaine forestier et agricole sur la commune de La Falaise, dans les Yvelines. La mairie de Puteaux n'utilise plus ce patrimoine depuis plusieurs années. C'est un tort !

Nous proposons de transformer le domaine de La Falaise en ferme biologique pour fournir les cantines scolaires et alimenter sainement et "local" les enfants de Puteaux

Christophe Grébert et Bouchra Sirsalane

Puteauxfutur.com

 

EN LIRE PLUS SUR NOTRE PROPOSITION :

Et si la ville de Puteaux créait sa propre ferme pour alimenter les enfants dans les cantines ?


Une rentrée des classes sous stress à Puteaux

IMG_3567

Nous sommes à la veille du retour des enfants dans les écoles communales. La municipalité de Puteaux a la responsabilité de bien les accueillir et pas seulement en leur distribuant des bonbons.

En effet, plusieurs faits nous préoccupent :



• Des écoles de Puteaux ne semblent pas prêtes à recevoir les enfants dans de bonnes conditions. Ce week-end, il y avait encore des chantiers à Voltaire (photo ci-contre : des ouvriers sont toujours présents dans la nouvelle école à l’heure où nous diffusons cet article), Felix Pyat, Rotonde et les Deux coupoles…


• Certaines classes seront probablement surchargées ou supprimées, notamment aux Bergères et à Jean Jaurès…  


• Aux Bergères, des classes maternelles sont provisoirement ouvertes, avant l’accord définitif de l’inspection académique.


• La fermeture provisoire de Petitot, au coeur du quartier des Rosiers, est-elle définitive ? Lire notre tribune dans le “Puteaux infos” de septembre.




Tout cela n’a pas empêché la majorité municipale d’organiser, samedi matin, sa distribution stéréotypée des fournitures scolaires : les cartables étaient encore roses pour les filles et “bleu, blanc, rouge” pour les garçons. En cette année de coupe du monde féminine de foot, ne pouvait-on pas évoluer ?



Capture d’écran 2019-08-31 à 12.42.21

Parce que Puteaux ne figure pas encore dans les meilleurs classements pour l’éducation, plutôt que des opérations clientélistes, notre ville devrait se concentrer sur l’essentiel : le bien-être des enfants, leur réussite et leur épanouissement.



Grebert-sirsalaneAu conseil municipal, nous faisons régulièrement des propositions en ce sens, comme : innover en matière d’enseignement, essayer les nouvelles méthodes pédagogiques, mettre en place un vrai enseignement des langues dès la maternelle… Pour cela, la majorité n’agit pas.

Nous espérons que la municipalité de Puteaux saura au moins régler les problèmes urgents qui se présenteront en cette semaine de rentrée. Nous vous tiendrons informés.


Nous souhaitons une bonne rentrée aux familles de Puteaux et une bonne année scolaire aux écolières et écoliers. 

Bouchra Sirsalane et Christophe Grébert
Conseillers municipaux Puteaux Futur