Ecole Flux

L'opposition de Puteaux obtient une aide pour les familles

6a00d8341c339153ef0240a4b245df200bLes familles de Puteaux doivent dépenser jusqu'à 150 euros par mois et par enfant, pour pouvoir bénéficier des différents services de la commune : cantine, garderie et activités à l'école. Un tel montant n'est pas compréhensible pour une ville aussi riche que la notre.

La raison ? La politique clientéliste développée par la municipalité coûte cher : entre des cadeaux pour ses clients et des tarifs adaptés pour toutes les familles, la majorité municipale choisit de défendre son propre intérêt. 

Depuis le début du mandat, et conseil municipal après conseil municipal, les élus de Puteaux Futur, Christophe Grébert et Bouchra Sirsalane, font des propositions pour améliorer le bien être et le pouvoir d'achat des familles de Puteaux.

En 2015, nous avons défendu un voeu prévoyant une baisse des tarifs des services communaux destinés aux enfants. La majorité municipale a voté CONTRE ce voeu ! Mais voilà qu'à 6 mois des élections municipales, la municipalité découvre que nous avons raison et que ses tarifs sont effectivement trop élevés pour les familles : Capture d’écran 2019-08-03 à 15.46.41"Toujours au plus proche des réalités de ses administrés (sic !) et plus particulièrement des familles monoparentales, Puteaux améliore sa politique tarifaire en introduisant une demi-part supplémentaire dans le calcul du quotient familial pour la tarification des activités périscolaires et extra-scolaires", annoncé la ville le 31 juillet (sic) sur son site internet.

Dommage que cette annonce de la mairie de Puteaux ne soit faite que maintenant ! L'opposition réclame cela depuis 4 ans...

Cette mesure de 1/2 part reste par ailleurs très insuffisante. Elle ne touchera qu'une faible partie des Putéoliens et pour des montants modestes par rapport aux 150 euros mensuels par enfant supportés par les familles. D'autres mesures devront donc être prises. Nous y reviendrons lors du prochain conseil municipal, à la rentrée.


A Puteaux, les écoliers sont sollicités en permanence par des écrans

Capture d’écran 2019-07-11 à 14.07.55

Lors du conseil municipal de Puteaux du 4 juillet 2019, je relève, parmi les derniers achats effectués par la municipalité, ceux de 2 écrans interactifs destinés à la nouvelle école Voltaire qui doit ouvrir en septembre dans le bas de la ville. Ces 2 écrans sont fournis par la société Nikonomo pour 106.000 euros + 5.000 euros de maintenance annuelle.

En avril 2018, avec ma collègue Bouchra Sirsalane, nous avions publié une tribune dans "Puteaux infos" alertant du danger pour les enfants d'être placés trop longtemps face à des écrans. Nous citions le rapport 2015 du Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA) qui affirme que “plus un établissement utilise le numérique, plus ses résultats baissent”.

A Puteaux, la ville a décidé de développer les outils numériques dans toutes ses écoles : tableaux interactifs, tables tactiles, tablettes et robots humanoïdes ont pris place dans les classes, de la petite section au CM2. C'était déjà beaucoup. Mais cela ne s'arrête plus là. Dans les nouvelles écoles, les écrans sont également présents dans l'entrée, les couloirs et les espaces collectifs. Les enfants sont sollicités en permanence par des écrans.

Face à notre interrogation, la maire Joëlle Ceccaldi minimise et plaisante. Dommage.

Consultez notre dossier sur les écoles de Puteaux


La mairie de Puteaux refuse des enfants en Accueils de Loisirs cet été

Screenshot_20190706-001232_Chrome

Ouverts pendant l’ensemble des congés scolaires, les “Accueils de Loisirs” de Puteaux offrent des activités et des sorties adaptées à l’âge de vos enfants, dans un même environnement que celui de l’école. Malheureusement, cet été, certains enfants pourraient en être privés. 

En effet, les inscriptions des “Accueils de loisirs” sont déjà clôturées pour la période du 29 juillet au 23 août, alors que les parents avaient jusqu’au 15 juillet pour le faire*. La municipalité justifie son incapacité à accueillir tous les enfants par une “forte demande” et un “manque de personnel”. 

Rappelons que beaucoup de parents n’ont pas d’autres solution que d’inscrire leurs enfants en “Accueils de loisirs”, parce qu’ils travaillent et qu’ils n’ont pas la possibilité d’envoyer leurs enfants en vacances durant 2 mois. 

17159320_10154542828942736_3518486583865045928_oNous voyons mal ce qui peut empêcher Puteaux d’accueillir tous les enfants, en recrutant des animateurs BAFA supplémentaires pour les encadrer. Dans un cas comme celui-ci, une municipalité efficace doit anticiper les demandes et, sinon, savoir réagir et s’adapter. Nous demandons donc à la ville de mobiliser - en urgence - les moyens nécessaires pour répondre à l’ensemble des demandes d’inscription, afin que ces vacances se déroulent sans soucis pour toutes les familles putéoliennes.

Aucun enfant de Puteaux ne doit être privé de loisirs cet été.

Bouchra Sirsalane
Conseillère municipale “Puteaux Futur”

Resized_Screenshot_20190705-223243_Chrome_533*Les inscriptions aux “Accueils de Loisirs” se font en ligne sur la plateforme “Puteaux famille”. Les modalités sont préalablement communiquées aux familles par courrier électronique. Voici ce qui était annoncé par la municipalité dans ce courrier :
• Période du 8 au 26 juillet 2019 : Inscription jusqu'au lundi 24 juin 

10 accueils de loisirs sont ouverts : 5  maternelles, 4 élémentaires et 1 collège.
• Période du 29 juillet au 23 août 2019 : Inscription jusqu'au 15 juillet

7 accueils de loisirs ouverts : 3 maternelles, 3 élémentaires et 1 collège.
• Période du 26 au 30 août 2019 : Inscription jusqu'au 12 août

9 accueils de loisirs : 4 maternelles, 4 élémentaires et 1 collège.


Canicule : une prime de pénibilité pour le personnel ATSEM de Puteaux

6a00d8341c339153ef00e54fed9fd58833-640wiLors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 4 juillet 2019, la conseillère Bouchra Sirsalane, de Puteaux Futur, proposera le versement d’une prime d'été aux personnels ATSEM de Puteaux, afin de tenir compte de la pénibilité accrue de leurs travail lors de l'épisode de canicule :

Les ATSEM (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) sont chargés de l’assistance au personnel enseignant pour l’accueil et l’hygiène des enfants des classes maternelles ou enfantines, de la préparation et la mise en état de propreté des locaux et du matériel servant aux enfants, ainsi que, depuis le 1er mars 2018 - décret n° 2018-152 du 1er mars 2018 qui accroît les missions des ATSEM - de participer à la mise en œuvre des activités pédagogiques prévues par les enseignants et sous la responsabilité de ces derniers et assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants à besoins éducatifs particuliers.

Les ATSEM peuvent aussi exercer d’autres fonctions, comme animateur de centre loisirs (temps non scolaire), animateur de halte garderie ou animateur de crèche.

Leur implication et leur mobilisation dans nos établissements scolaires sont importantes et constituent un cadre d’emplois particulièrement exposé à des risques professionnels (pénibilité, accidents…).

17159320_10154542828942736_3518486583865045928_oConsidérant que les périodes de forte canicule est un facteur de pénibilité qu’il faut prendre en considération, car pouvant entraîner coup de chaleur, stress et épuisement,

Considérant que la valorisation du travail des ATSEM favorise leur implication, garantie du bon fonctionnement de nos établissements scolaires,

Nous demandons que la municipalité de Puteaux accorde une prime d’été de 250 € aux agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles de la commune.

Bouchra Sirsalane