Culture Flux

Le musée de l'automobile de Puteaux... visité par 350 enfants depuis 2014

IMG_1746

Saviez-vous que Puteaux possède un musée de l'automobile ? Vous devriez si vous habitez la ville, car plusieurs millions d'euros d'argent public ont été dépensés pour réaliser cet équipement situé rue Parmentier.

Dans un document municipal "L'action culturelle à Puteaux" publié en mars 2019, je découvre que ce musée - baptisé "Atelier Gaston Garino" du nom d'un ancien garagiste de la ville - a été visité "depuis 2014" par seulement "350 enfants scolaires".

350 VISITEURS EN 5 ANS !

En effet, ce musée n'est jamais ouvert au public. Seules quelques rares visites sont donc organisées pour les écoliers et à l'occasion de quelques évènements. J'ai personnellement eu la chance de pouvoir le visiter en juin 2013. Je ne l'ai jamais plus vu ouvert depuis !

IMG_1961

Pourtant, et alors qu'elle est incapable de faire vivre cet équipement existant, la ville de Puteaux s'apprête à créer un nouveau musée, rue Paul Bert, pour 6 millions d'euros.

Multiplier les équipements qui ne servent pas... tout en détruisant le patrimoine ancien... On cherchera en vain la logique de la politique culturelle de la municipalité.

IMG_1745


Le 16e festival de la BD de Puteaux placé sous le thème de l'album de famille

D5VLG6DW0AAqyBW

La 16e édition du festival de la BD de Puteaux aura lieu les samedi 18 et dimanche 19 mai au palais de la médiathèque, au palais de la culture (à Puteaux, la maire aime les "palais" !) et à l'Hôtel-de-ville. Ce festival aura pour thème l'album de famille.

Le Festival a demandé à Bernadette Després, illustratrice de Tom-Tom & Nana, de réaliser l’affiche. Au programme : ateliers pour enfants, vente de mangas, BD et jeux de société... Et bien entendu, les traditionnelles dédicaces et rencontres avec une quarantaine d'auteurs invités : 

Yann Autret
Geoff
Cati Baur
Jérémy Bétis
Cécile Bidault
Hélène Bruller
Jaypee
Édith Chambon
Céline Charles
Églantine Chesneau
Dab’s
Adjim Danngar
Loïc Dauvillier
Yann Degruel
Dorothé de Monfreid
Dominique de Saint-Mars
Marie Desplechin
Bernadette Després
Amélie Fléchais
Alain Frappier
Désirée Frappier
Jonathan Garnier
Thierry Gaudin
Gaëlle Geniller
Sébastien Gnaedig
Guillaume Grimonprez
Georges Grard
Bruno Heitz
Ztnarf
Élisabeth Holleville
Miles Hyman
Marc Lizano
Gorgia Marras
Agnès Maupré
Suheb Zako
Julien Monier
Fabrizio Petrossi
Frédéric Rébéna
Gilles Rochier
Romain Ronzeau
Émilie Saitas
Anaïs Vachez
Didier Tronchet


L'ensemble vocal Les Saisons de Puteaux fête ses 30 ans

Capture d’écran 2019-01-28 à 13.58.46

Pour célébrer ses 30 ans, l'ensemble vocal Les Saisons de Puteaux organise 2 concerts en février à Puteaux et à Paris. Réservez pour bénéficier d'un tarif réduit. 

Le chœur putéolien, dirigé par Béatrice Malleret, sera accompagné par les instrumentistes solistes de l'Orchestre Pasdeloup, Arnaud Pumir au continuo et trois solistes de qualité : la soprano Amira Selim, le ténor Christoph Einhorn et la basse Olivier Dejean.

Au programme : La Création de Haydn. "Le maître-bâtisseur du classicisme viennois, père de la sonate, du quatuor et de la symphonie modernes, célèbre ici la création de l’univers. Du chaos au repos de Dieu, Haydn prend exemple sur les grands oratorios londoniens de Händel pour nous livrer une extraordinaire partition animée". 

Le dimanche 10 février à 17h à la 
Salle Gramont du Conservatoire de Puteaux – 5, rue Francis de Pressensé (parking public)
Tarifs : 17€ - 15€ sur réservation - tarif réduit (étudiant, chômeur) 15€ – gratuit pour moins de 15ans 


Le mercredi 13 février à 20h à l'Oratoire du Louvre - 145 Rue Saint Honoré, Paris 1er

Tarifs : 25€ - 22€ sur réservation - tarif réduit (étudiant, chômeur) 15€ – gratuit pour moins de 15ans

Renseignements : 06 81 00 15 11


La bétonisation de Puteaux entraîne la destruction de notre patrimoine

PatrimoineCe week-end, la France célèbre partout son patrimoine. A Puteaux, la bétonisation accélérée et le désintérêt de la municipalité pour notre histoire collective entraînent la disparition d'une grande partie de la mémoire architecturale de la ville.

Ainsi en février dernier,  la municipalité de Puteaux a fait détruire l'un des derniers ateliers d'usine de la ville, au 3 rue Ampère (photo ci-contre). Ce bâtiment, qui appartenait à la commune, possédait une magnifique verrière témoignage de l'architecture industrielle des 19e et 20e siècles.
Nous proposions de le rénover pour en faire un lieu d'activités pour de jeunes créateurs d'entreprises.

La municipalité prévoit aussi de détruire le vieux cinéma de Puteaux construit en 1895 au 3 bis rue Gerhard (photo ci-dessous). Cette salle a été fréquentée par les habitants de Puteaux et les ouvriers qui travaillaient dans les nombreuses usines qui couvraient alors notre ville. Ont été données ici les 1ères projections cinématographiques, quelques années seulement après l'invention des frères Lumières. Nous proposons de transformer cet ancien cinéma en lieu culturel et artistique dédié aux enfants des écoles de la ville.

IMG_9262

6a00d8341c339153ef01b7c93c07d5970b-800wi

Autre preuve du désintérêt de la municipalité pour le patrimoine de notre ville : des dégradations ont été causées à la vieille église de Puteaux (photo ci-contre). 

En janvier 2015, le curé de Puteaux, de retour de congés, a la surprise de découvrir l'intérieur de la vieille église peint en rouge et violet ! La mairie a réalisé ces travaux durant son absence sans le prévenir et sans demander d'autorisation au service des monuments historiques. Alerté, le ministère de la culture a ordonné la remise en état de ce monument classé du 16e siècle.

Au lieu de reconnaître ses torts et de payer les réparations, la municipalité a lancé une souscription pour faire supporter les travaux par des donateurs extérieurs ! Au moins 700.000 euros sont nécessaires. A ce jour, seuls 2.000 euros ont été recueillis... 
Nous proposons que la municipalité, fautive et responsable, assure le financement intégral de ces réparations.

Le patrimoine ancien de Puteaux est en danger. C'est notre mémoire collective. Celle qui nous rappelle d'où l'on vient et où nous voulons aller. A nous de sauver cette histoire en interpellant les élus responsables en notre nom de gérer ces bâtiments anciens.
Vous pouvez déjà compter sur nous.
Christophe Grébert