Conseil 2008 Flux

La Défense : le projet de tour "Phare" retardé - Conseil municipal de Puteaux du 13 décembre 2008 (1)

Publié sur www.grebert.net :

Tourphare1170837590 Le plan de renouveau de La Défense, présenté en 2006 par Nicolas Sarkozy, alors président du conseil général des Hauts-de-Seine, a du plomb dans l'aile. A cause de la crise économique, certains projets sont repoussés,  d'autres sont annulés.

Ainsi la Tour Phare (photo ci-contre) ne sera pas inaugurée en 2013 comme prévue, a annoncé Joëlle Ceccalci, ce matin en conseil municipal : "Je ne sais pas si dans l'état du projet, nous allons aller bien loin. Je crains que cette tour ne voit pas le jour, en tout cas pas dans les 3 ou 4 années qui viennent", a déclaré le maire.

Extrait de l'intervention de Joëlle Ceccaldi : Cm131208-toursignal-jcr (MP3).

La révision du POS de Puteaux, nécessaire pour permettre cette construction, a malgré tout été soumise aux élus putéoliens. Le groupe "Alternance Puteaux, qui rassemble les élus Verts et MoDem, s'est prononcé contre. Voici le texte de mon intervention :

On nous demande ce matin d’approuver la concertation publique et la révision simplifiée du Plan d’occupation des sols pour permettre la réalisation de la tour Phare, qui doit se dresser d’ici 2013 sur le territoire de notre commune, mais du côté Courbevoie du parvis de La Défense, place Carpeaux, entre le CNIT et la Grande Arche.

Pour un coût de 900 millions d’euros, cette tour, qui doit marquer le renouveau de La Défense, fera 300 m de haut, alors que la limite dans cette zone est de 170 m. Cela représente 130.000 m2 de surface. On nous annonce que cette tour sera écologique, avec notamment l’implantation d’éoliennes sur son toit. Même si ces éoliennes pourraient finalement ne pas être installées : la Direction de l’aviation civile y est en effet opposée, cela pourrait  causer des interférences avec les matériels de l’aviation.

Dans son rapport, le commissaire enquêteur donne un avis favorable à cette révision du POS, tout en faisant 2 recommandations :
- il souhaite que les riverains soient mieux informés sur ce projet, avec la tenue de réunions publiques,
- et il souligne que les transports sont déjà saturés à La Défense et que l’implantation de cette nouvelle tour nécessite de manière urgente l’augmentation de la capacité du système de transport collectif.

Sur le premier point, vous allez recommander l’organisation de réunions publiques. Sur le second point, sur les transports, vous nous avez déjà répondu, Madame le député-maire, lors d’un précédent conseil : cela ne ressort pas de vos responsabilités.

Rappelons que 60.000 personnes empruntent chaque jour le tramway T2, 200.000 personnes la ligne 1 du métro et 1 million de personnes le RER A. Une tour de 130.000 m2, ce sont quelque 10.000 employés, qui viendront en voiture ou en transport en commun, ce qui saturera un peu plus tram, métro, rer et routes.

Face à cela, le prolongement de la ligne E du RER jusqu’à La Défense n’est pas envisagé avant 2020.

Enfin, alors que les transports collectifs sont saturés et que cela poussera sans doute un certain nombre de salariés à venir en voiture, le projet Phare ne prévoit la création de moins d’une centaine de places de stationnement, pour 10.000 personnes !

A cela s’ajoutent les nuisances visuelles d’une tour de 300m dans un quartier habité : c’est tout le Faubourg de l’Arche (15.000 habitants), côté Courbevoie, déjà sous-exposé à la lumière du jour, qui va se retrouver –notez le paradoxe- dans l’ombre d’un Phare.

Se pose enfin le problème, bien connu à La Défense, des courants d’air que vont produire cette nouvelle construction.

Notre sentiment est qu’on sacrifie le bien être d’une population au nom d’arguments purement économiques. Vous l’avez écrit dans un précédent rapport sur La Défense : de nouvelles tours et plus d’activités dans ce quartier, cela représentera de nouvelles rentrées fiscales pour la commune. Puteaux sera encore plus riche. Mais plus d’argent pour quoi faire ? Passer de 1 à 2 millions d’euros pour « Puteaux en neige » ?

Nous sommes favorables à la modernisation du quartier de La Défense. C’est un bassin d’emplois et d’activité important. Il a produit et produit encore la richesse de notre commune. Mais nous ne devons pas reproduire les erreurs d’hier. Nous avons pendant 50 ans mis de côté le bien être des populations de nos communes de Puteaux et de Courbevoie au nom du développement économique. Nous devons remettre aujourd’hui l’homme au cœur de ce projet urbanistique.

Parce qu’il s’agit là de construire de nouvelles tours avant même de savoir comment nous allons augmenter les capacités de nos transports collectifs, parce que nous augmentons la hauteur des tours sans penser aux nuisances visuelles pour les milliers de riverains, et aussi parce que les arguments écologiques de ce projet nous semblent être plus de l’affichage qu’une réalité que nous souhaitons nous fortement, notre groupe « Alternance Puteaux » ne peut que voter CONTRE cette révision du POS.


Le conseil municipal de Puteaux convoqué le samedi 13 décembre 2008 à 9h

Publié sur www.grebert.net :

Conseil-131208-ODJ Les élus de Puteaux sont convoqués le samedi 13 décembre à 9h pour, sans doute, le dernier conseil municipal de l'année.

Voici l'ordre du jour que j'ai reçu hier soir sur ma boite mail :  Conseil-131208-ODJ (pdf).

Une cinquantaine de dossiers, dont un grand nombre de résultats d'appel d'offres, sont soumis au vote des conseillers municipaux.

Retirée de l'ordre du jour du précédent conseil, la revision du POS pour permettre la construction de la tour Phare, à La Défense, revient en 2e semaine !

Comme d'habitude, le groupe "Alternance Puteaux", qui rassemble les élus MoDem et Verts, posera à la fin de la séance des questions de Putéoliens. Si vous avez une question à poser au maire de Puteaux, envoyez-nous un mail : alternanceputeaux@gmail.com.

Un rappel : le conseil municipal est ouvert au public. Chacun peut y assister. RDV samedi prochain à 9h à l'Hôtel-de-ville.


Conseils municipaux de Puteaux : les dossiers discutés le lundi 17 novembre 2008

Publié sur www.grebert.net :

CM1711-ODJ Chaque mois, je mets en ligne les dossiers que la mairie de Puteaux m'envoie par mail avant chaque séance du conseil municipal.

Voici les dossiers de la séance du lundi 17 novembre 2008 :

Ordre du jour CM1711-ODJ
Partie 1 CM1711-1 (Question 3 à 12)
Partie 2 CM1711-2 (Question 13 à 17)
Partie 3 CM1711-3 (Question 17 -suite- à 18)

Précision : la question 14 sur la révision du POS pour permettre la construction de la tour Phare à La Défense a été retirée au dernier moment de l'ordre du jour. le maire n'a donné aucune explication à ce retrait de dernière minute.

L'ordre du jour :

1°/ Désignation d’un secrétaire de séance
2°/ Appel nominal
3°/ Procès verbal de la séance du Conseil Municipal en date du 16 Octobre 2008
4°/ Communications
5°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à la location de matériels de restauration
6°/ Résultat de l’appel d’offres ouvert relatif à la fourniture d’articles à usage unique
7°/ Résultat de la procédure de mise en concurrence relative à l’opération intergénérationnelle « Puteaux en neige » saison 2008/2009
8°/ Principe de la délégation de service public concernant l’enlèvement, la garde et la restitution des véhicules sur le territoire de la Ville
9°/ Avenant n°1 au lot n°5 – fourniture de mobiliers et de sièges contemporains au concept original pour la restauration collective – du marché relatif à la fourniture de mobiliers et de fauteuils pour les services municipaux
10°/ Avenant n°2 au marché relatif à la fourniture de services de télécommunications
11°/ Avenant n°1 – impression de publications - du marché relatif à la réalisation de travaux d’impression
12°/ Avenants relatifs aux marchés de travaux et d’assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction d’un équipement public destiné à la petite enfance sis rues Saulnier/Godefroy
13°/ Mise en réforme de véhicules municipaux
14°/ ATTENTION : QUESTION RETIREE DE L'ORDRE DU JOUR Révision simplifiée n°3 du Plan d’Occupation des Sols partiel n°3 relatif au projet de la « tour phare » de La Défense : bilan de la concertation préalable et approbation du dossier révisé
15°/ Protocole transactionnel LAINE DELAU relatif au marché de construction du Palais des sports
16°/ Convention d’assistance informatique entre la Ville et le Centre Communal d’Action Sociale
17°/ Renouvellement de la convention entre la Commune et la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports pour la gestion du Bureau Information Jeunesse de Puteaux
18 °/ Avis sur des demandes de dérogation au principe du repos hebdomadaire le dimanche

VOIR LES QUESTIONS ORALES DU GROUPE ALTERNANCE PUTEAUX POSÉES LORS DE CE CONSEIL DU 17 NOVEMBRE 2008

UNE PRÉSENTATION SUR LA POLITIQUE D'ACHAT DE LA MUNICIPALITÉ A ÉTÉ FAITE LORS DE CETTE SÉANCE. VOIR LA NOTE DE SYLVIE CANCELLONI SUR CE SUJET.

CONSULTER LES DOSSIERS DU PRÉCÉDENT CONSEIL (JEUDI 16 OCTOBRE 2008)


Penser l'après "Puteaux en neige" : d'autres propositions pour les animations de fin d'année - Conseil municipal du 17 novembre 2008 (2)

Publié sur www.grebert.net :

2163284676_031b65e9f9Lors du conseil municipal du 17 novembre 2008, les élus étaient appelés à se prononcer sur le marché de l'opération "Puteaux en neige". Environ 1 million d'euros vont être dépensés par la ville pour 2 semaines d'animation sur l'île de Puteaux, entre Noël et le Nouvel An. Le groupe "Alternance Puteaux" a voté CONTRE une dépense aussi élevée et fait d'autres propositions pour les fêtes de fin d'année. Voici le texte de mon intervention :

Nous sommes bien entendu favorables à l’animation de notre ville durant les fêtes de fin d’année. Noël et le nouvel an sont des moments particuliers, où les familles se retrouvent. Pour les communes, c’est l’occasion d’embellir les rues, des créer des animations en association avec les commerçants. Des commerçants pour lesquels les fêtes sont une période qui génère une part importante de leur chiffre d’affaires. Il faut que nos commerces prospèrent ; il faut de belles vitrines ; il faut des trottoirs animés à Noël. Cela fait partie des éléments qu’on recherche lorsqu’on s’installe dans une ville et qu’on apprécie lorsqu’on y vit.

Mais est-ce le cas à Puteaux ? Nous constatons que le boulevard Richard Wallace –s’il est superbement illuminé chaque année à Noël- ses trottoirs eux sont vides, ses commerces ont déserté. Et dans les autres quartiers, ce n’est guère mieux.

L’opération « Puteaux en neige » corrige-t-elle cet état de fait ? Non ! Délocalisée sur l’île, elle déplace l’animation du centre ville –où partout dans toutes les communes ces animations de Noël se déroulent- vers la périphérie neuilléenne.

On se souvient que les premiers « Puteaux en neige » avaient lieu sur le parvis de l’Hôtel-de-Ville. La fête était au cœur de Puteaux. Mais des problèmes techniques se sont posés : le parvis de la mairie, sous lequel se trouve un parking, ne supportait pas le poids des installations et les infiltrations de la neige qui fondait.

Au lieu de réaliser une animation peut-être plus modeste, mais adaptée au lieu, vous avez préféré la déplacer en dehors du centre. C’est une erreur.

Au lieu d’une seule grosse animation excentrée, nous souhaitons des animations plus conviviales, plus chaleureuses et surtout plus proches de nos quartiers : aux Bergères, place des Marées, sur le parvis de la vieille église, autour de la mairie,...

A Noël, réapproprions-nous les espaces publics de notre commune. Faisons en des lieux de retrouvailles effectivement « intergénérationnels », comme vous présentez de manière artificielle cette opération « Puteaux en neige ».

Pourquoi avez-vous décidé cette délocalisation ? Parce que nous sommes à Puteaux dans la surenchère : il faut toujours plus grand, plus cher.

Cette surenchère est double : votre propre surenchère –vous voulez toujours plus- et la surenchère des fournisseurs qui savent qu’à Puteaux, "on a de l’argent". Des fournisseurs qui facturent toujours davantage ; c’est le fameux « prix Puteaux ».

Ainsi pour 2 patinoires –une grande et une petite- la ville va dépenser 731.700 euros HT, soit près de 900.000 euros TTC.

C’est un niveau de prix que je ne m’explique pas. Cherchant sur le net des éléments de comparaison, dans d'autres communes, j’ai trouvé 5 exemples de patinoires de Noël pour des prix allant de 80.000 à 200.000 euros. Comment Puteaux fait pour dépenser 10 fois plus que Cahors et Angoulême, 8 fois plus que Caen et 5 fois plus que Soissons et Charleville ? C’est ce que j’ai appelé le « mystère de Noël de Puteaux ».

Au total pour cette édition de « Puteaux en neige », nous atteindrons encore le million d’euro. Voilà une opération gratuite qui coûte bien cher aux contribuables ! Car se sont bien les contribuables putéoliens qui paieront cette opération.
Vous nous dites que vous allez faire appel à des sponsors. Mais aucun sponsor ne paiera 1 million d'euros pour une animation fermée qui n'attire que quelques milliers de personnes. Au mieux, le sponsoring couvrira 5% des dépenses. Le reste sera supporté par nos impôts.
Vous allez également solliciter le Conseil général pour obtenir une subvention. Là encore, le niveau de cette subvention ne représentera qu’un très faible pourcentage (1 ou 2%) du coût total de « Puteaux en neige ».

Nous appelons à un arrêt de cette surenchère et à une modération des dépenses. On peut faire de très belles animations de Noël sans dépenser autant et consacrer l’argent dégagé à des choses indispensables : rénover les logements HLM dégradés par exemple.

Et je ne parle pas du bilan écologique de cette opération. Au moment du « Grenelle de l’environnement », "Puteaux en neige" paraît pour le moins décalé.

Sur la base de nos propositions et parce que cet événement tel qu’il est conçu ne répond pas au projet de bonne gestion, de respect de l’environnement et de qualité de vie que nous souhaitons développer pour Puteaux, le groupe « Alternance Puteaux », qui rassemble les élus MoDem et Verts de ce conseil municipal, vote CONTRE.

Christophe Grébert
Conseiller municipal MoDem de Puteaux

(photo : Puteaux en neige 2007, Flickr)