Conseil 2010 Flux

Homophobie récurrente de l'UMP, mardi soir, au conseil municipal de Puteaux

2339263290_2cdfe89d2d_b Chassez le naturel, il revient au galop. Hier soir, au conseil municipal de Puteaux, des élus UMP se sont montrés tels qu'ils sont, une fois de plus : homophobes.

Alors que j'intervenais sur l'attribution des logements de fonction selon la taille des familles et que j'évoquais par ailleurs la nécessité de construire une école dans le nouveau quartier de la ZAC Pressensé, où des centaines de nouvelles familles, avec des enfants, ont/ou vont emménager, le député-maire UMP Joëlle Ceccaldi-Raynaud me réplique "Vous n'êtes pas marié et vous n'avez pas d'enfant !?". En gros, cela voulait dire pourquoi vous mèlez vous d'un sujet que vous ne connaissez pas !
Cette réplique provoque aussitôt l'hilarité des conseillers municipaux de droite. Un maire-adjoint, Michel Duez, délégué à la santé, assis dos à moi, se retourne carrément de son siège pour m'adresser durant une longue minute coups de menton et rires grossiers.
Dans la tribune du public, composée en grande partie de militants UMP aux ordres, c'est à celui qui se tordra le plus. Chacun a en effet compris l'allusion.
Je prends alors la parole : "Madame le maire, je voudrais rassurer tous les homophobes présents dans cette assemblée : je n'en ai pas, mais être homosexuel n'empêche pas d'avoir des enfants !".
En pénitence, quelques questions plus tard, Joëlle Ceccaldi-Raynaud annonce le doublement d'une subvention (de 5.000 euros prévus, on passe à 10.000 euros) en faveur de l'association Le Refuge, qui accueille des jeunes gays chassés de leur famille (!).
Sylvie Cancelloni, ma collègue du MoDem, suggère que les élus UMP de Puteaux bénéficient de stages sur l'homophobie au sein de cette association.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été condamnée à 3 reprises par la justice pour diffamation homophobe. J'ai l'impression qu'en accordant quelques subventions à des associations, elle s'autorise et autorise les élus de sa majorité à poursuivre sur cette voie. Il est claire que je n'ai pas l'intention de (me) laisser insulter : l'homophobie est inacceptable. Plus encore lorsqu'il est le fait de représentants du peuple. Et plus encore lorsqu'il est le fait de multirécidivistes déjà condamnés.
Christophe Grébert


Les 3 questions orales du groupe Alternance Puteaux pour le conseil du mardi 14 décembre 2010

6a00d8341c339153ef013484b85b95970c-800wi Voici ci-dessous les 3 QUESTIONS ORALES qu'"Alternance Puteaux", le groupe des élus MoDem et Verts,  posera au maire Joëlle Ceccaldi lors de la séance du conseil municipal du mardi 14 décembre 2010.
Ces questions sont celles de Putéoliens. En tant que groupe d'opposition, nous avons en effet fait le choix de donner la parole aux citoyens. C'est le moyen que nous avons trouvé, à notre niveau, pour introduire un peu de démocratie participative pendant le conseil.
Vous pouvez nous envoyer vos questions à notre adresse : alternanceputeaux@gmail.com

Voici les 3 questions :

- Un Putéolien témoigne : Mercredi 8 décembre 2010 avait lieu sur l'île de Puteaux le banquet de fin d'année offert aux personnes âgées. Plus de 1.000 personnes étaient invitées. Devant elles, le maire a fait un discours scandaleux. Elle a en effet demandé à l'audience de soutenir son fils lors de la prochaine élection cantonale de mars 2011 et de ne pas écouter l'opposition, en l'occurrence Madame Sylvie Cancelloni (Note : conseillère municipale MoDem de Puteaux).
Madame le maire, nous ne sommes pas dans une république bananière. Utiliser les deniers publics pour cela est scandaleux. On savait que vous chouchoutiez l'électorat du 3e âge, mais trop c'est trop. Stop au prosélytisme et rendez-vous aux prochaines échéances électorales pour vous déclarer notre désaccord.
Madame le maire, pouvez-vous vous engager, conformément à la loi, à ne pas utiliser les moyens municipaux pour assurer la campagne cantonale de votre fils ?

- Une demande de Gisèle : Pourquoi des dispositions n'ont-elles pas été prises pour le déneigement de la commune de Puteaux, mercredi 8 décembre ? Fallait-il attendre le OK de Brice Hortefeux et ses explications douteuses ? 

- Une question de Françoise : Je trouve que cette année il y a peu de nouveautés dans les rues en matière d'illuminations et je m'en réjouis. Mais je me pose la question : "Est-ce que Mme Ceccaldi-Raynaud aurait entendu l'opposition et aurait diminué son budget ou bien est-ce que 1 million d'euros ont vraiment été dépensés ?". Combien la ville va-t-elle dépenser cette année, au total, pour les décorations de Noël ?

via www.grebert.net


L’opposition exclue de la nouvelle Communauté d’agglomération de Courbevoie-Puteaux : un hold-up de la démocratie

28180329_2fc9952ac9 Lundi 13 décembre lors du Conseil municipal de Courbevoie et mardi 14 décembre au Conseil municipal de Puteaux, les élus des 2 communes sont appelés à décider la création d'une communauté d'agglomération "Seine-La Défense" regroupant les 2 villes à compter du 1er janvier 2011. Or, les maires UMP de Puteaux et Courbevoie accomplissent un exploit : aucun élu de l'opposition ne siègera au sein de cette communauté d'agglomération.

En effet, l’assemblée communautaire, qui sera composée de 15 élus de Courbevoie et de 15 élus de Puteaux, sera totalement acquise à l'UMP.

Ce véritable hold-up de la démocratie crée une situation sans précédent dans les Hauts-de-Seine : la nouvelle communauté d’agglomération de Puteaux/Courbevoie sera la seule intercommunalité du 92 ne comportant aucun représentant de l’opposition.

Au regard des résultats des dernières élections municipales, c’est la quasi-moitié des citoyens des 2 villes (47% des votants en mars 2008) qui ne sera pas représentée dans le Conseil de cette nouvelle communauté. On touche du doigt la limite du pacte républicain dans l'ancienne circonscription du Président de la République.

Alors que, dans le même temps, la loi sur la réforme territoriale vient d’introduire une certaine proportionnalité dans les scrutins territoriaux, Puteaux et Courbevoie font semblant de ne pas entendre.

Ceci éclaire cela :
•    Le rapprochement des 2 communes n’a été précédé d’aucun débat public et se fait quasiment à l’insu des populations,
•    La mise en commun entre les 2 villes se construit à minima : on ne peut pas imaginer un mariage plus retenu et moins voulu que celui-ci,
•    Les chiffres du mariage (70 Millions d’AC) sont annoncés sans qu’aucune délibération en assemblées municipales n’ait eu lieu,
•    Un projet fait cruellement défaut puisqu’il s’agit de « profiter » de la dynamique de La Défense… contre Nanterre associé avec Suresnes et Rueil-Malmaison au sein de la nouvelle intercommunalité du Mont-Valérien. Une posture d’autant plus paradoxale que le maire de Puteaux, présidente de l’EPADESA, devrait avoir à coeur d'être la présidente de tous !

Les élus MoDem de Courbevoie et Puteaux

via www.madefense.info


Un conseil municipal à Puteaux, le mardi 14 décembre 2010 à 19h

Un Conseil municipal aura lieu à l'Hôtel-de-ville de Puteaux le mardi 14 décembre 2010. La séance commencera à 19h. L'ordre du jour compte une soixantaine de points. Il sera notamment question de la création d'une "Communauté d’Agglomération" (une intercommunalité) avec la ville de Courbevoie.Je vous rappelle que le conseil municipal est ouvert au public. Vous pouvez y assister librement. Il ne faut pas réserver. Il suffit de se présenter à la mairie à partir de 19h.

via www.grebert.net