Chantiers Flux

La ville de Puteaux a fait construire une crèche sur un terrain... inconstructible

Creche-quartier-arts

C'est une histoire incroyable qui va coûter cher à la ville de Puteaux : la municipalité a fait construire une crèche dans le nouveau quartier des arts en ne respectant pas ses propres règles d'urbanisme. L'équipement a été réalisé sur une partie de terrain déclaré inconstructible, car situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire. La justice est saisie. La crèche pourrait être détruite, avant même d'avoir pu ouvrir.

L'immeuble, situé au coeur du nouveau quartier des arts dans le bas de Puteaux, est quasiment achevé et ses échafaudages sont en train d’être enlevés. La crèche, située au rez-de-chaussée, est à l’abandon (voir photo ci-contre). Elle sert de lieu de stockage pour le chantier (photo ci-dessous).

La municipalité de Puteaux et le promoteur ont réalisé cet équipement sur un terrain signalé comme inconstructible dans le PLU (plan local d'urbanisme) de Puteaux révisé en décembre 2014, soit bien avant le lancement du chantier.

Image2

Le quartier des arts est en effet situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire dénommée la "cité Michel". Pour des raisons d'ensoleillement, le PLU indique qu'une bande d'au moins 10 m doit être libre de toute construction entre les nouveaux immeubles et les petites maisons qu'ils surplombent. Or, le nouveau bâtiment qui devait accueillir la crèche municipale dépasse d'au moins 4 m cette limite.

La justice, qui a été saisie, pourrait exiger la démolition de cette partie du bâtiment construite frauduleusement.

Plu

J'ai tenté d'interroger plusieurs fois la maire sur cette affaire lors des séances du conseil municipal.  En septembre, Joëlle Ceccaldi a refusé de répondre à mes questions. En décembre, elle a nouveau refusé de répondre. J'essaierai lors de la prochaine séance...
Son refus de répondre est troublant. Cette affaire dans le nouveau quartier des arts cache-t-elle une fraude beaucoup plus vaste ?
Christophe Grébert


Travaux rue Rouget de Lisle à Puteaux : une rue pavillonnaire aménagée comme une autoroute

IMG_0510

La rue Rouget de Lisle à Puteaux est une rue pavillonnaire qui longe la voie ferrée. Elle est en travaux depuis plusieurs mois. La chaussée et les trottoirs ont été refaits et re-modifiés en cours de route. Des habitants m'ont invité à venir voir, tant ce chantier leur paraissait mal conçu et anormalement long.

Ce qui est amusant, c'est qu'en arrivant dans la rue, je tombe nez-à-nez sur l'ancienne directrice de l'urbanisme de la ville de Puteaux. Celle-ci - toujours employée au cabinet de la maire de Puteaux - habite le quartier. On pouvait donc s'attendre à ce que la rénovation de cette rue ait été particulièrement soignée. 

Effectivement, les matériaux pour les trottoirs et les bordures sont parmi les plus chers. Mais ce qui m'interpelle en premier n'est pas là.

IMG_0526

La rue - longeant la voie ferrée - est naturellement toute droite. Une ligne droite en sens unique où la limitation de circulation à 30km/h était difficile à faire respecter. Or, cette rénovation est faite pour l'automobile : une même ligne droite qui permettra aux automobilistes les plus imprudents de foncer sans retenue, des emplacements nombreux pour stationner sa voiture... Mais rien pour le vélo : ni piste cyclable, ni stationnement sécurisé.

IMG_0517

Des barrières, des grosses bordures... pour bien séparer l'espace entre les autos et les piétons. C'est une véritable "autoroute". Un aménagement approprié aurait pu permettre de casser cette impression de voie autoroutière, afin d'amener naturellement les automobilistes à circuler paisiblement dans cette rue de maisons familiales et de petits immeubles.

IMG_0506
Je demande à plusieurs habitants s'ils ont été consultés avant le lancement des travaux, pour donner leur avis entre différents scénarios d'aménagement ? Ils me disent qu'une réunion a effectivement été organisée par la mairie, mais à un horaire qui ne leur permettait pas d'y assister. La consultation n'a donc pas été réelle.

IMG_0524
Ces riverains s'interrogent sur ce qui semble avoir été des travaux mal préparés. Il a fallu défaire et refaire plusieurs fois ce qui avait été fait, me dit un habitant. Ce chantier ,qui ne devait durer que quelques semaines, se prolonge depuis des mois, occasionnant des nuisances bien plus grandes qu'attendues. C'est malheureusement une triste habitude à Puteaux. Cela engendre des surcoûts et donc un gaspillage d'argent public énorme.

Je demanderai à la municipalité de me dire quel était le coût prévisionnel de ce chantier et quel est son prix définitif, considérant qu'il faudra revoir son aménagement dans le futur pour l'adapter aux nouveaux modes de déplacement en ville ! Quelle est l'expression déjà ? "Ni fait, ni à faire" ?
Christophe Grébert

J'ATTENDS VOS REMARQUES SUR CET ARTICLE, AFIN DE LE COMPLÉTER OU D'EN DONNER UNE SUITE.


Quartier Bellini à Puteaux : trottoirs encombrés et stationnements neutralisés

IMG_7602

Le quartier Bellini à Puteaux est toujours en chantier. Suite à ma visite en février, la mairie a réalisé quelques places de stationnement. Mais c'est loin de compenser celles qui ont été supprimées. La circulation des piétons, des cyclistes et des automobilistes restent difficile dans tout ce secteur de la ville.

Rue Bellini, ce passage piéton est dangereux. Les piétons n'ont aucun visibilité sur la circulation automobile. Un meilleur signalement est nécessaire, avant qu'un accident ne survienne :

Comme dans toute la ville, rien n'est prévu pour le stationnement des vélos : 

IMG_7591

Alors que des places ont été créées côté pair de la rue Bellini, d'autres sont fermés côté impair : 

IMG_7584
On remarquera la laideur de ce récupérateur de verre, en plein dans le passage de la résidence HLM. Ne sont-ils pas enterrés dans d'autres quartiers ?  

IMG_7595

Rue Arago, plusieurs stationnements sont aussi neutralisés, le trottoir et un passage piéton provisoire sont bloqués (aucun arrêté communal trouvé) : 

IMG_7613
IMG_7630
IMG_7621

Plus loin dans la rue Arago, un autre chantier empiète sur le trottoir et la chaussée. Plusieurs stationnements sont encore neutralisés : 

IMG_7636

 Même situation rue Jean Jaurès (pas d'arrêté communal trouvé) : 

IMG_7645

IMG_7649

IMG_7650
Je vais une nouvelle fois alerter la municipalité sur ces désordres, en espérant qu'elle agisse enfin, pour la sécurité des habitants.
Christophe Grébert

VOUS VOULEZ QUE JE VIENNE VISITER VOTRE QUARTIER ? TELEPHONEZ MOI 06 10 14 88 20


Le quartier Bellini à Puteaux en plein chantier

25193182517_281c0814ae_k

Le quartier Bellini, à la limite de la Défense dans le bas de Puteaux, est en plein chantier. Pas moins de 3 tours sont en construction / reconstruction dans ce seul secteur, sans compter les autres travaux en cours sur le périmètre même de la Défense. Les habitant subissent donc d'importantes nuisances : du bruit tôt le matin et tard le soir, des poussières, une circulation plus difficile pour les automobilistes, comme pour les piétons. 

Limité par la Seine et le circulaire de la Défense, le quartier Bellini a la particularité de n'être constitué que de tours de bureaux et de logements. Il est dans la ville mais pas tout à fait et fait partie du quartier d'affaires mais pas tout à fait non plus. Il se situe dans un entre-deux qui constitue en fait un attrait, car cela lui procure un grand potentiel urbanistique.

Bellini

Bellini a été un peu l'"appartement témoin"du quartier d'affaires de la Défense. La première tour y a été construite : Initiale, ex-tour Nobel, inaugurée en 1967, a été pensée en même temps que la résidence HLM Bellini réalisée plus tôt, en 1957, par l'architecte Jean de Mailly. Avec ses 600 logements, ses bureaux, ses commerces, son parvis surélevé réservé aux piétons et son grand garage automobile en rez-de-chaussée, cette résidence est symbolique du style et de la pensée architecturale des années 60.

Son grand garage Renault est désormais occupé par le distributeur de la marque italienne de luxe Lamborghini. Une station de bus était placée juste devant la vitrine du garage. Gênant pour le nouveau propriétaire qui a obtenu de la mairie le déplacement de l'arrêt 20 mètres plus loin, mais dans une partie du trottoir beaucoup plus étroite, me font remarquer des riverains qui n'ont pas beaucoup apprécié ce changement sans qu'on les consulte : 

25186549837_e35a977b37_z
39164273105_791f711c01_z
Dans la rue Bellini, à l'angle de la rue Arago, la démolition d'une partie de la tour Arago, datant aussi des années 60, se termine. Une nouvelle tour de bureaux, sur 13 niveaux, va être construite sur ce terrain :  la tour Eria a été dessinée par l'agence de d'architecte Christian de Portzamparc : 

25194275387_3073b1a424_z

PC4-Perspective-passerelle_2013_06_10-930x620

Un peu plus loin, entre les rues Arago, Jean Jaurès et Paul Lafargue, la tour Norma, inaugurée en 1969, a été détruite l'année derniere. Les travaux de terrassement sont en cours pour la construction d'une nouvelle tour de bureaux de 7 étages

28287099859_300076c5f0_z
5854113_805ccbb0-2274-11e6-8853-fc77f16e2658-1_1000x625

 Dans la rue Jean Jaurès, la tour Litwin, aussi construite à la fin des années 60 par l'incontournable architecte Jean de Mailly, va subir d'importants travaux. La façade va être entièrement refaite, la tour va être surélevée et une toiture végétalisée est annoncée :

39168306855_243e286345_z

En plus de ces gros chantiers, j'ai constaté lors de ma visite que différents travaux sur les trottoirs réalisés par la commune encombraient un peu plus encore les circulations, aussi bien dans la rue Jean Jaurès que sur l'avenue Soljenitsyne, où la station Vélib va disparaître. Elle doit normalement être reconstruite sur la rue Jean Jaurès. La municipalité pourrait être plus attentive à réduire la durée et à l'impact de ces réfections, surtout en ce moment :

39167884345_be41ff6724_z
39167842815_47e395fb3c_z

Des piétons me signalent d'autres difficultés pour circuler rue Arago. Effectivement, entre les voitures garées sur le trottoir, les engins de travaux stationnés là et les poubelles abandonnées, il faut slalomer. La municipalité devrait être plus sévère face à ces incivilités :  

40033909972_e94884e864_z

Le quartier est constitué de rues larges. Ce qui est une chance pour le futur : cela veut dire qu'on peut facilement y créer des circulations douces et apporter de la ville nature. Avec quelques commerces en plus, cela pourrait devenir un très chouette endroit. 
En attendant, l'actuelle municipalité pourrait déjà mieux entretenir les trottoirs et inciter les propriétaires à améliorer les abords des résidences.
J'interviendrai lors du prochain conseil municipal pour demander au maire de faire respecter les horaires de chantier, afin de réduire autant que possible les nuisances subies par les habitants.
Des problèmes de stationnement résidentiel m'ont aussi été rapportés. Evidemment, ces travaux réduisent le nombre de places en surface. On comprend mal toutefois que des solutions provisoires n'aient pas été trouvées dans un quartier où les parkings souterrains sont nombreux. J'interpellerai aussi le maire sur cette question.
J'ATTENDS VOS AUTRES REMARQUES DANS LES COMMENTAIRES.
Christophe Grébert