CCAS Flux

La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud convoque les élus lorsqu'ils ne sont pas disponibles

C7sVwzBXUAA3Apr

La maire de Puteaux m'envoie une convocation pour le conseil d'administration du CCAS mardi prochain à 10h30 ! Comment fait-on quand on est comme moi un élu bénévole qui est salarié pour pouvoir assister à une réunion en pleine journée ?

Quand on est un maire démocrate, on s'assure de convoquer les élus à l'heure où ceux-ci sont disponibles, après leur journée de travail.
C'est le cas du conseil municipal qui a lieu en soirée... parce que là, le maire a besoin d'obtenir le quorum et s'adapte donc aux disponibilités des conseillers municipaux.

Voilà un sujet pour la rénovation de la vie politique de notre pays : comment permettre à chacun(e), quelle que soit sa situation professionnelle ou familiale, d'assumer un mandat.

Ici, Joëlle Ceccaldi-Raynaud voudrait-elle m'empêcher de participer au travail du centre communal d'action sociale ? Oui, vous pensez ?!


Incendie rue Jacotot à Puteaux : 4 jours après, des victimes sont à la rue (mise à jour : 18h)

26978515792_08ec41c6af_z4 jours après l'incendie survenu dans un immeuble au 3 rue Jacotot à ‪Puteaux‬, les habitants sont toujours dans une situation très précaire.

La vingtaine d'occupants de l'immeuble, dont 5 enfants et une femme enceinte, n'ont toujours pas eu la possibilité d'accéder à leur logement pour récupérer des affaires, des papiers ou des médicaments.

Pour la plupart, ils ne savent pas où ils vont dormir ce soir. Le CCAS, qui a offert 4 nuits d'hôtel (de vendredi à lundi) pour 18 personnes, ne veut pas faire plus.

En 4 jours, ni le maire, ni ses adjoints ne sont passés pour réconforter les victimes.

Celles-ci n'ont reçu aucun appui de la Ville pour les aider dans leurs démarches, notamment avec les assurances. Aucune proposition de relogement n'a été faite. 

Avec Olivier Kalousdian, conseiller EELV de Puteaux, nous nous sommes rendus sur place.

J'ai rencontré une personne âgée en état de stress et une maman avec son bébé dans les bras. Une femme enceinte attendait debout dans la cour de l'immeuble. 

Nous avons alerté le préfet et demandé au maire d'agir enfin !

Je ne peux pas croire qu'à Puteaux, ville la plus riche de France, on puisse laisser des habitants - victimes d'un incendie - à la rue.
Christophe Grébert

MISE A JOUR 18H : Suite à notre intervention, les habitants du 3 rue Jacotot ont été autorisés à récupérer des affaires dans leur logement et ils ont obtenu 2 nuits supplémentaires à l'hôtel. Nous réclamons à présent que des solutions de relogement soient rapidement offertes aux victimes de ce drame.


La mairie de Puteaux distribue des cadeaux : four à micro-ondes et épluche-pommes (sic)

ClientelismeGrande distribution de "cadeaux" aujourd'hui à‪ ‎Puteaux‬ : la mairie avait convoqué des milliers de personnes âgées au marché couvert de la rue Eichenberger. Venus avec leur caddie, les seniors sont repartis chacun avec le four à micro-ondes promis à Noël dernier, plus un épluche pommes en bonus !

Les 2.260 fours et les "pèles-pommes" ont ainsi été distribués, au cours d'une gigantesque opération clientéliste comme les Ceccaldi-Raynaud savent faire. Plusieurs centaines de milliers d'euros, normalement destinés à l'action sociale (CCAS), ont ainsi été encore dépensés pour faire plaisir aux électeurs.

Où comment acheter individuellement les citoyens... plutôt que d'agir en faveur de l'intérêt général.

Interrogée par Le Parisien, la mairie - pour justifier cette dépense - ose affirmer que les séniors ne seraient pas équipés de four et que certains mangeraient "leurs plats froids". Clientélisme et mensonge vont de pair, semble-t-il. Qui n'est pas équipé d'un four chez lui ? Une très faible minorité, heureusement. Cette justification n'a aucun sens. Il suffirait d'aider ceux qui sont vraiment dans le besoin. C'est l'objectif du budget du CCAS.

Olivier Kalousdian, élu d'opposition EELV, a assisté à cette distribution. Il témoigne sur son site : Une générosité bien ordonnée…

(photos : ED & Olivier Kalousdian)


La ville de Puteaux achète 2.260 fours à micro-ondes pour le Noël des Seniors

81dN5WD6GFL._SL1500_

Après la cafetière à dosettes et l'aspirateur sans sac, la ville de Puteaux va offrir des fours à micro-ondes aux personnes âgées pour Noël. Crise ou pas crise, le clientélisme continue de plus belle dans notre commune.

Un appel d'offres a en effet été lancé par le CCAS (Centre communale d'actions sociales). Il prévoit l'achat de 2.260 fours. Le montant de ce marché n'est pas précisé. On peut l'estimer autour de 200.000 euros.

Comme chaque année, je m'interroge sur l'intérêt économique et social de cette opération. Ainsi, l'an dernier, plusieurs aspirateurs s'étaient retrouvés en vente sur le boncoin. Ne serait-il pas plus utile de consacrer prioritairement ce budget au soutien des personnes âgées dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté ?

Autre alternative : offrir des bons d'achat qui permettraient aux seniors d'acheter ce dont ils ont vraiment besoin. Qui n'a pas déjà un four ? (et qui n'avait pas déjà un aspirateur ou une cafetière ?).

Il y a derrière cette dépense du gaspillage économique, mais aussi écologique : combien de fours ne serviront à rien, parce que les personnes âgées n'en ont pas l'utilité ?

Quant au maire de Puteaux, n'a-t-il pas manifesté avec ses collègues des Hauts-de-Seine contre la baisse des dotations de l'Etat versées aux collectivités ? Dans ce cas, comment justifier, en cette période difficile, une telle dépense clientéliste ?

Rappelons que les cadeaux de la mairie de Puteaux ne font pas une politique sociale.

Enfin, il est assez contradictoire que ceux qui protestent contre les hausses d'impôts au niveau national soutiennent dans le même temps cette politique locale des cadeaux inutiles achetés avec ce même argent public... 

L'an dernier, la mairie avait offert des aspirateurs.

A LIRE :

- Une convocation du CCAS de Puteaux qui arrive... 3 jours après la réunion

Participer à la cagnotte en ligne