Associations Flux

La fête des sports et des associations de Puteaux aura lieu sur l'île le dimanche 24 juin

Fete-des-sports-agenda_imageagenda

La fête des sports et des associations de Puteaux aura lieu le  dimanche 24 juin de 10h à 18h sur l’Île. Comme c'est la Coupe du monde de football, ce rendez-vous annuel sera cette fois placé sous le signe du ballon rond.

Vous pourrez y rencontrer les animateurs et des adhérents des différentes associations sportives et non sportives de la ville, avec de nombreuses animations et démonstrations.

C'est l'occasion pour vous et vos enfants de choisir de nouvelles activités et de trouver des gens avec qui partager vos passions : pour un sport, une activité humanitaire et  sociale ou artistique et culturelle.

J'espère que cette fête ne sera pas fermée et payante. Depuis plusieurs années, la mairie de Puteaux a en effet malheureusement pris l'habitude de limiter l'accès de l'île, ce jour-là, aux seuls détenteurs d'un pass municipal et de la rendre payante pour les autres. Le principe d'une association, c'est la liberté : la liberté de se retrouver autour d'un objectif ou d'une passion commune. La première liberté sera d'assurer le libre accès à l'île, le dimanche 24... et de ne pas faire payer.
Christophe Grébert


Que se passe-t-il à Puteaux avec le Rendez-Vous des Parents ?

17796095_10155281857214421_896223599129299168_n

A l’heure des choix budgétaires, confortée par un budget pourtant triomphant, la majorité de Puteaux vient de prendre des décisions étonnantes concernant une des associations- fleuron de la ville.

« Le Rendez-Vous des Parents », installé à la Maison du droit jusque là, mène une action de soutien auprès des parents, des enfants, des familles et des écoles. Également partenaire de fédérations de parents d’élèves, il conduit toute une série d’accompagnement, de coaching, de consultations, de médiations très appréciés. Il est connu notamment pour son « Forum de la parentalité » dont le succès est grandissant.

D’un seul coup et d’un seul, le maire a décidé d’abord de ne plus héberger l’association parce qu’ « elle souhaite donner à la Maison du droit une grande place à la famille ». Un paradoxe quand on sait que la vocation du Rendez-Vous des Parents a précisément pour cible les familles.

Elle a pris ensuite la décision de diminuer la subvention octroyée de 30%. L’association doit donc affronter en un claquement de doigt une situation sans précédent : trouver un nouvel hébergement, en payer les charges et subir une diminution considérable de son budget. Les premières prévisions, faites à la louche, laissent entrevoir une réelle difficulté à reconduire ses différentes missions dans un futur proche.

Encore plus surprenant : le Maire a confié la responsabilité du suivi de l’association à un adjoint dont le choix ne manque pas d’interroger, puisqu’il s’agit de Pascal Caumont. Outre une affaire de justice pour vol qui l’accablerait ces jours, outre le fait qu’il a été souvent mentionné comme profitant indûment d’un HLM, outre le fait qu’il semblerait avoir conduit ses propres affaires de façon catastrophique, le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas « le meilleur d’entre tous »et ne dispose sans doute pas de la sérénité, de la distance nécessaires aux conduites des affaires de famille.

Pourquoi la ville saborde-t-elle une association en pleine réussite ? La piste serait peut être du côté du nouveau Président, Nicolas JANOT, successeur d’Eric MALEVERGNE, le créateur du Rendez-vous des Parents, devenu entre temps Conseiller municipal de la majorité. Nicolas JANOT semble en effet avoir multiplié les « incidents » avec la ville, notamment en ayant déménagé et démonté le bureau d’une salariée municipale dont il n’aurait pas accepté la présence dans des locaux pourtant gracieusement octroyés. A Puteaux, un Président d’association ne dicte pas sa loi au Maire !

Nul doute que la question sera posée au prochain Conseil municipal. Recevra-t-on une réponse en vérité ? Rien n’est moins certain. A suivre donc, mais quel gâchis…

Sylvie Cancelloni sur Facebook
Suppléante de Jean-Christophe Fromantin, député de Puteaux-Neuilly


Fête des sports et des associations de Puteaux, dimanche 19 juin 2016

5773550526_dc2e444905_z

Dimanche 19 juin de 10 à 18h, l’Île accueille la traditionnelle fête des sports et des associations de Puteaux. Euro de football oblige, cette édition sera placée sous le signe du ballon rond.

De nombreuses démonstrations seront proposées sur deux podiums : Aïkido, taekwondo, karaté, qwan ki do ou bien encore judo... de boxe française, de boxe thaï et de boxe anglaise... de double dutch (corde à sauter), ainsi que les disciplines du CSMP.
Les associations non sportives proposeront des démonstrations de claquettes, de hip hop, de danses folkloriques libanaises et portugaises. Le chant, le théâtre et la musique seront également au rendez-vous.

Pour les enfants :
• stand maquillage
• sulkys
• tours en poneys
• bubble foot
• baby-foot humain
• baby-foot géant
• tir au but
• jeux gonflables

Une cinquantaine d’associations non sportives tiendront un stand : anciens combattants, commerces, associations cultuelles, jeunesse et éducation, quartiers, santé, handicap et social.

Stands-fds-2016

(photo : Flickr)


La fête des associations de Puteaux derrière des grilles et payante

18615750504_f03fc6363e_z"Prouvez que vous êtes Putéolien et vous passerez, sinon vous devez payer", me commande un surveillant municipal à l'entrée du parc de l'île de Puteaux désormais entièrement enfermé derrière des grilles.

Cette année, la fête des associations de Puteaux était en effet payante ' - 5 euros - pour ceux qui ne possèdent pas le "Puteaux Pass", une carte délivrée en mairie contre preuve de domiciliation. Ne possédant pas cette carte, car ne voulant pas être fiché et participer au système clientéliste mis en place par le maire, je suis donc refoulé ! Excès de zèle d'un surveillant municipal qui sait parfaitement que je suis conseiller municipal de la ville : "j'ai des consignes", me dit-il.

Pendant que j'attends devant l'entrée, je vois des Putéoliens faire demi-tour faute du fameux "pass". D'autres acceptent de débourser 5 euros par personne (2 euros par enfant) pour pouvoir accéder au parc municipal financé par leurs impôts !

19050627378_49f04f0589_zJe parviens tout de même à entrer. En faisant le tour des stands, certains responsables d'associations osent me confier que cette fermeture du parc a provoqué une baisse significative de la fréquentation de la fête.

D'autres acceptent la décision du maire : "c'est mieux pour la sécurité". Je n'avais pas remarqué des problèmes de "sécurité" les années précédentes !

Un responsable d'association proche du maire finit par lâcher "On n'a rien contre les habitants de Neuilly. Ce ne sont pas eux qui causent problèmes. Ce qu'on ne veut pas ici ce sont ceux de Nanterre. Ils viennent juste pour profiter du goûter" (sic).

A 16h, le maire fait en effet distribuer à tous les enfants une boîte contenant des friandises, une boisson, ainsi qu'un petit cadeau : un porte-clés en forme de ballon de rugby.

Nous sommes donc bien là dans une opération clientéliste : il s'agit d'organiser une fête, avec un cadeau, réservée aux Putéoliens qui acceptent d'être fichés par la municipalité. La promotion des associations n'est plus ici qu'un prétexte.

La plupart des associations de Puteaux sont animées par des passionnés. Mais le système clientéliste putéolien met à mal cette formidable énergie en cherchant à la contrôler politiquement. C'est le cas particulièrement des clubs sportifs qui dépendent des équipements et des subventions de la ville. Plusieurs d'entre elles sont d'ailleurs carrément dirigées par des élus ou des militants actifs de la majorité. De ce fait, elles ne sont plus libres et ne font plus que servir au contrôle et au renforcement du ceccaldisme contre l'intérêt général.

Triste constat, particulièrement en ce jour de "fête".

La distribution du goûter dans le hall des sports : 

19212129836_8828709b2a_z

(photo : Flickr)