Argent public Flux

La maire de Puteaux gênée par le prix de son sapin géant

IMG_5410

Cette année, la maire de Puteaux voulait un sapin géant devant l'Hôtel-de-ville avec des décorations qui ressembleraient à celles du "Rockfeller Center de New-York". La ville n'a donc pas regardé à la dépense, mais Joëlle Ceccaldi-Raynaud semble à présent ne pas assumer. Elle minimise le coût de son sublime sapin.

Sur son compte Twitter, la maire de Puteaux affirme en effet que le sapin a coûté 21.000 euros. Une somme déjà énorme, mais loin de la réalité. Joëlle Ceccaldi ne présente en effet qu'une seule facture : celle du fournisseur de sapins Jura Morvan. Elle oublie une autre dépense : celle des décorations.

Je confirme le montant d'un marché de 90.000 euros TTC accordé à cette société pour la fourniture de ce sapin géant et d'une série d'autres sapins plus petits placés à côté sur le parvis de la mairie, afin de reconstituer le Rockfeller Center putéolien voulu par la maire.

Et ce n'est pas tout...

Joellesapin

Dans son message, tout en affirmant vouloir "rétablir la vérité", la maire de Puteaux oublie de préciser que ses dépenses ne s'arrêtent pas au seul achat d'un sapin :  livré nu, il a fallu décorer cet arbre haut comme un immeuble de 6 étages. La société Blachère a donc aussi installé les illuminations sur et autour du sapin. Un père Noël géant et une montgolfière illuminés ont été placés devant.

6a00d8341c339153ef01b7c92d7160970b-500wi-1
A cette 2e facture pour les décorations, il faut en ajouter une 3e : celle de la société Viola, chargée des installations électriques provisoires.

IMG_5230
Et surtout, le sapin géant n'est qu'une petite partie de ses dépenses folles : au total, la ville de Puteaux va consacrer 2,6 millions d'euros pour les fêtes de Noël et du nouvel an,  ce qui fait 60 euros par habitant !

Quand on dépense autant d'argent pour avoir le plus beau décor de Noël du 9-2, il faut assumer, Madame la maire. Et vous rendre compte aussi que 21.000 euros, c'est ce qu'un employé touche ... en 1 an et demi.

NOTRE PROPOSITION : planter un sapin au même endroit et le voir grandir Noël après Noël. Economies : plusieurs dizaines de milliers d'euros par an. Effet : de plus en plus beau.

Une partie des décorations sur l'Hôtel-de-Ville de Puteaux, face au sapin géant : 

IMG_5301 2


A mi-mandat, la majorité municipale de Puteaux dégaine son bilan. Et ce n'est pas un cadeau !

IMG_5343

Je suis catastrophé par le niveau affligeant du document de "bilan de mi-mandat" de la municipalité de Puteaux, distribué dans nos boites aux lettres. 47 pages d'approximations, de mensonges et d'affirmations souvent ridicules. Chacune de ces 47 pages vaudrait un article entier, pour simplement rétablir faits et vérité. 

Un travail pénible, pour moi comme pour vous, que je vous propose de mener petit à petit. Regardez avec moi les pages 3 et 4 de ce numéro spécial de "Puteaux infos".

Page 3 : La maire dénonce une "baisse vertigineuse des dotations de l'Etat". Une baisse de combien déjà ? Le chiffre n'apparait nulle part. Car aucun chiffre à connaître n'est indiqué dans ce document. La baisse d'environ 2% ne doit pas mettre en cause les grands équilibres budgétaires d'une commune.

Ce qui est "vertigineux", c'est l'emphase de la maire de Puteaux :

IMG_5340

Page 4 : "Attaqué(e) de toutes parts", que fait la mairie pour faire face à ce qui serait, selon elle, une baisse vertigineuse de ses dotations ? Elle décide une courageuse "réduction des coûts d'affranchissement" postaux, '"en utilisant l'envoi des courriers en nombre" ! Vous croyez vraiment que c'est la mesure qui peut répondre au danger financier annoncé ? Pour l'avenir, ces quelques lignes font peur, surtout parce qu'elles révèlent l'aveuglement de l'actuelle majorité municipale face aux enjeux du Grand Paris et des réformes fiscales : 

IMG_5339

(sur l'image ci-dessus, la 2e économie citée "Dématérialisation de la chaîne comptable" est réalisée par toutes les collectivités !)

Page 4 toujours,  la majorité municipale de Puteaux mélange et compare des chiffres en valeur absolue et en moyenne, annuels et cumulés sur plusieurs années, pour leur faire dire... n'importe quoi. Ne cherchez pas à comprendre l'image ci-dessous. Elle n'a aucun sens. Rappel : la municipalité ne cherche pas à vous informer, mais juste à vous distraire, dans tous les sens du terme.

IMG_5341
Les pages suivantes sont dans le même style. Faut-il continuer ? Dites moi vous aussi ce que vous en pensez.

Bonnes fêtes !
Christophe Grébert


Le cadeau de la mairie de Puteaux déjà revendu sur leboncoin

Balance

Les personnes âgées de Puteaux étaient invitées hier par la mairie à venir chercher leur cadeau de Noël : un pèse-personne. Aussitôt reçu, aussitôt revendu sur le site leboncoin. 

Sur cette annonce publiée hier à 16h57, quelques heures seulement après la distribution, il est précisé que la balance est "à prendre à côté de la mairie" ! Prix : 30 euros. 

J'ai appelé le vendeur. Il m'explique qu'il a déjà une balance et qu'il n'en a pas besoin d'une 2e. "J'aurais préféré que la mairie nous donne des bons d'achat", ajoute-t-il.

GASPILLAGE D'ARGENT PUBLIC

Au lieu de donner des cadeaux qui ne servent à rien et qui sont ensuite revendus, quand ils ne terminent pas à la poubelle, la municipalité devrait plutôt s'inquiéter des personnes âgées isolées et qui sont malades parce que vivant dans des logements insalubres froids et humides, y compris dans certaines résidences de l'Office communal HLM.


Réforme de la taxe d'habitation à Puteaux : seuls 44% des familles continueront de financer les folies du maire

IMG_5163Le Parisien des Hauts-de-Seine a publié un tableau indiquant, ville par ville, le taux de foyers exonérés de la taxe d'habitation en 2020. Pour Puteaux, 55,7% des familles seront concernées par cette exonération...

Cela veut dire que 44,3% des foyers les plus aisés continueront de payer la taxe d'habitation, et que ce sont eux qui supporteront les folles dépenses de la maire. Puisqu'à Puteaux, la taxe d'habitation sert intégralement à financer les cadeaux, les fêtes et les frais de communication de Joëlle Ceccaldi.

Dans un contexte de stagnation et même probablement de baisse future des dotations de l'Etat aux collectivités, c'est sur les impôts locaux - taxe foncière et taxe d'habitation - que la municipalité ceccaldiste pourra en effet obtenir des recettes complémentaires. Si 55,7% des Putéoliens seront heureux d'être exonérés de taxe d'habitation d'ici 2020, les autres - la moitié de la population la plus riche - doivent s'attendre à être ponctionnés plus, pour financer les millions d'euros de cadeaux et de fêtes grandioses voulus par la maire. Et s'ils sont propriétaires, avec la taxe foncière, ce sera double peine...
Christophe Grébert