Argent public Flux

Le musée de l'automobile de Puteaux... visité par 350 enfants depuis 2014

IMG_1746

Saviez-vous que Puteaux possède un musée de l'automobile ? Vous devriez si vous habitez la ville, car plusieurs millions d'euros d'argent public ont été dépensés pour réaliser cet équipement situé rue Parmentier.

Dans un document municipal "L'action culturelle à Puteaux" publié en mars 2019, je découvre que ce musée - baptisé "Atelier Gaston Garino" du nom d'un ancien garagiste de la ville - a été visité "depuis 2014" par seulement "350 enfants scolaires".

350 VISITEURS EN 5 ANS !

En effet, ce musée n'est jamais ouvert au public. Seules quelques rares visites sont donc organisées pour les écoliers et à l'occasion de quelques évènements. J'ai personnellement eu la chance de pouvoir le visiter en juin 2013. Je ne l'ai jamais plus vu ouvert depuis !

IMG_1961

Pourtant, et alors qu'elle est incapable de faire vivre cet équipement existant, la ville de Puteaux s'apprête à créer un nouveau musée, rue Paul Bert, pour 6 millions d'euros.

Multiplier les équipements qui ne servent pas... tout en détruisant le patrimoine ancien... On cherchera en vain la logique de la politique culturelle de la municipalité.

IMG_1745


Le CCAS de Puteaux prend 1 million d'euros aux Seniors de la ville

IMG_6305

J'ai siégé le 5 avril 2019 au conseil d'administration du CCAS de Puteaux. Cette séance était consacrée à la présentation et du vote du budget 2019 du centre d'action sociale de la commune. Pour 2019, la majorité municipale prévoit de prélever près d'un million d'euros dans les poches des Seniors !

Entre les 35 euros d'adhésion au club102, les tarifs des repas, les activités culturelles, etc., la facture grimpe vite ! C'est autant de pouvoir d'achat en moins pour les personnes âgées souvent modestes 😪

La maire Joëlle Ceccaldi dépense chaque année plusieurs millions d'euros pour ses seules réceptions. Si elle diminuait un peu ses folles dépenses pour réduire les prélèvements des personnes âgées ? 1 million d'euros c'est très peu pour la ville, mais beaucoup pour ces Putéoliens et Putéoliennes aux petites retraites.


La ville de Puteaux a fait construire une crèche sur un terrain... inconstructible

Creche-quartier-arts

C'est une histoire incroyable qui va coûter cher à la ville de Puteaux : la municipalité a fait construire une crèche dans le nouveau quartier des arts en ne respectant pas ses propres règles d'urbanisme. L'équipement a été réalisé sur une partie de terrain déclaré inconstructible, car situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire. La justice est saisie. La crèche pourrait être détruite, avant même d'avoir pu ouvrir.

L'immeuble, situé au coeur du nouveau quartier des arts dans le bas de Puteaux, est quasiment achevé et ses échafaudages sont en train d’être enlevés. La crèche, située au rez-de-chaussée, est à l’abandon (voir photo ci-contre). Elle sert de lieu de stockage pour le chantier (photo ci-dessous).

La municipalité de Puteaux et le promoteur ont réalisé cet équipement sur un terrain signalé comme inconstructible dans le PLU (plan local d'urbanisme) de Puteaux révisé en décembre 2014, soit bien avant le lancement du chantier.

Image2

Le quartier des arts est en effet situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire dénommée la "cité Michel". Pour des raisons d'ensoleillement, le PLU indique qu'une bande d'au moins 10 m doit être libre de toute construction entre les nouveaux immeubles et les petites maisons qu'ils surplombent. Or, le nouveau bâtiment qui devait accueillir la crèche municipale dépasse d'au moins 4 m cette limite.

La justice, qui a été saisie, pourrait exiger la démolition de cette partie du bâtiment construite frauduleusement.

Plu

J'ai tenté d'interroger plusieurs fois la maire sur cette affaire lors des séances du conseil municipal.  En septembre, Joëlle Ceccaldi a refusé de répondre à mes questions. En décembre, elle a nouveau refusé de répondre. J'essaierai lors de la prochaine séance...
Son refus de répondre est troublant. Cette affaire dans le nouveau quartier des arts cache-t-elle une fraude beaucoup plus vaste ?
Christophe Grébert


La carte de voeux 2019 du maire de Puteaux : 26.500 sacs en plastique lâchés dans la nature

IMG_6851

Comme chaque année, la maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, puise dans le budget de la commune pour envoyer à chaque habitant une carte de voeux. 

Cette fois, pas de pile polluante comme l'an dernier, mais une carte en partie fabriquée en plastique et elle-même emballée dans un sac en plastique.

Cette carte a été tirée à 26.500 exemplaires pour un coût de 130.000 euros, soit 4,90 euros l'unité.

26.500 sacs en plastique ont donc été produits. Ils vont être directement jetés à la poubelle ou bien ils se retrouveront dans la nature. Cette carte n'est franchement pas écologique, ni économique. Un simple message du maire sur le site et dans le mensuel de la ville aurait suffit.

On aurait pu économiser 130.000 euros d'impôts ou bien consacrer cette somme au relogement d'une dame âgée sans toit, par exemple.