Argent public Flux

La ville de Puteaux a fait construire une crèche sur un terrain... inconstructible

Creche-quartier-arts

C'est une histoire incroyable qui va coûter cher à la ville de Puteaux : la municipalité a fait construire une crèche dans le nouveau quartier des arts en ne respectant pas ses propres règles d'urbanisme. L'équipement a été réalisé sur une partie de terrain déclaré inconstructible, car situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire. La justice est saisie. La crèche pourrait être détruite, avant même d'avoir pu ouvrir.

L'immeuble, situé au coeur du nouveau quartier des arts dans le bas de Puteaux, est quasiment achevé et ses échafaudages sont en train d’être enlevés. La crèche, située au rez-de-chaussée, est à l’abandon (voir photo ci-contre). Elle sert de lieu de stockage pour le chantier (photo ci-dessous).

La municipalité de Puteaux et le promoteur ont réalisé cet équipement sur un terrain signalé comme inconstructible dans le PLU (plan local d'urbanisme) de Puteaux révisé en décembre 2014, soit bien avant le lancement du chantier.

Image2

Le quartier des arts est en effet situé en bordure immédiate d'une zone pavillonnaire dénommée la "cité Michel". Pour des raisons d'ensoleillement, le PLU indique qu'une bande d'au moins 10 m doit être libre de toute construction entre les nouveaux immeubles et les petites maisons qu'ils surplombent. Or, le nouveau bâtiment qui devait accueillir la crèche municipale dépasse d'au moins 4 m cette limite.

La justice, qui a été saisie, pourrait exiger la démolition de cette partie du bâtiment construite frauduleusement.

Plu

J'ai tenté d'interroger plusieurs fois la maire sur cette affaire lors des séances du conseil municipal.  En septembre, Joëlle Ceccaldi a refusé de répondre à mes questions. En décembre, elle a nouveau refusé de répondre. J'essaierai lors de la prochaine séance...
Son refus de répondre est troublant. Cette affaire dans le nouveau quartier des arts cache-t-elle une fraude beaucoup plus vaste ?
Christophe Grébert


La carte de voeux 2019 du maire de Puteaux : 26.500 sacs en plastique lâchés dans la nature

IMG_6851

Comme chaque année, la maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, puise dans le budget de la commune pour envoyer à chaque habitant une carte de voeux. 

Cette fois, pas de pile polluante comme l'an dernier, mais une carte en partie fabriquée en plastique et elle-même emballée dans un sac en plastique.

Cette carte a été tirée à 26.500 exemplaires pour un coût de 130.000 euros, soit 4,90 euros l'unité.

26.500 sacs en plastique ont donc été produits. Ils vont être directement jetés à la poubelle ou bien ils se retrouveront dans la nature. Cette carte n'est franchement pas écologique, ni économique. Un simple message du maire sur le site et dans le mensuel de la ville aurait suffit.

On aurait pu économiser 130.000 euros d'impôts ou bien consacrer cette somme au relogement d'une dame âgée sans toit, par exemple.


La mairie de Puteaux privatise le théâtre Mogador pour son personnel

XVMe2640a02-a532-11e7-ab8c-64d6818da779

Tout au long du mois de janvier, pour présenter ses voeux de bonne année, la maire de Puteaux multiplie cocktails, banquets et autres soirées de gala.
Ainsi, vendredi 26 janvier, la ville privatisera la totalité du théâtre Mogador à Paris pour la soirée dédiée au personnel communal.

MALTRAITÉS TOUTE L'ANNÉE, GÂTÉS UNE SOIRÉE ...

1.600 personnes seront invitées pour assister à la comédie musicale GREASE (photo).

Montant de l'opération : 240.000 euros, sans compter les petits ou gros cadeaux qui seront distribués à cette occasion.

Une douzaine d'autres banquets et soirées cocktails sont organisés par la ville pour un coût de 600.000 euros. Une véritable gabegie d'argent public.

Plutôt que des cadeaux, qui font peut-être plaisir sur le moment mais qui ne servent en fait qu'à flatter l'égo surdimensionné du maire, le personnel communal de Puteaux préfèrerait sans doute une meilleure reconnaissance individuelle, de vrais plans de formation et plus globalement un meilleur climat de travail.


La mairie de Puteaux distribue 25.000 cartes de voeux polluantes et dangereuses pour les enfants

IMG_5445

C'est sans doute la carte de voeux 2018 la moins dans l'air du temps ... Dangereuse pour l'environnement et une gabegie d'argent public.

La maire de Puteaux a fait distribuer 25.000 cartes dans toutes les boites aux lettres de la ville. 4 euros l'exemplaire,  soit 100.000 euros d'argent public dépensés !

Lumineuse idée : ces cartes contiennent chacune 2 piles montre au Lithium, soit 50.000 piles, polluantes et très dangereuses pour les enfants et les animaux en cas d'ingestion, lâchées dans la nature.

La carte ne contient aucun avertissement sur la présence de ces piles et des 4 lumières led, ni aucune recommandation pour recycler le tout.

Passons sur le "Maire de puteaux" (au lieu de "maire de Puteaux") sous la signature de Joëlle Ceccaldi. Mais c'est bien symbolique tout de même...

IMG_5447