Anticor Flux

Débat sur les grands projets inutiles à l'université Anticor

43679363_1750731565035243_5806777822638768128_oJ'étais à Valence, dans la Drôme, ce week-end, pour participer à l'université annuelle d'Anticor et y animer un débat sur les "grands projets inutiles", comme celui de Notre-Dame-des-Landes, ou bien la ligne à grande vitesse Lyon-Turin et le Grand Paris Express.

Les intervenants étaient Yves Crozet, économiste spécialiste des transports, Françoise Verchère, l'ex-maire de Bouguenais, commune de l'aéroport de Nantes-Atlantique, et Daniel Ibanez, opposant au projet de ligne Lyon-Turin et fondateur du salon du livre des lanceuses et lanceurs d'alerte.

Il n'y a malheureusement pas qu'à Puteaux que l'argent public est gaspillé et/ou détourné par des élus peu soucieux de l'intérêt général. 

En cause : un manque de transparence dans les décisions prises par l'Etat et les collectivités, la faiblesse des organismes de contrôle et l'absence d'une véritable prise en compte de l'avis des citoyens sur des projets qui ne répondent pas vraiment à leurs besoins. 

Sur le Grand Paris Express, l'association Anticor a saisi le Parquet National Financier suite à un rapport de la Cour des Comptes dénonçant des irrégularités sur les commandes publiques, ainsi qu'une inquiétante dérive des coûts.

Le coût prévisionnel du futur super métro du Grand Paris est en effet passé de 19 milliards en 2010, à 25,5 milliards d'euros en 2013 et à 38,5 milliards d'euros en 2018, soit 19,5 milliards d'euros de dépassement en 8 ans !


Christophe Grébert : "J'intègre l'association Anticor et devient son co-référent pour les Hauts-de-Seine"

Publié sur www.grebert.net :

Sent-117-600x400ANTICOR m'a demandé d'être son co-référent pour les Hauts-de-Seine. N'étant membre d'aucun parti et ne visant aucun mandat politique, j'ai accepté cette mission.

L'association Anticor lutte contre la corruption et défend l'éthique dans la vie publique. Elle est actuellement plaignante ou partie civile dans une cinquantaine d'affaires judiciaires en France.

Dans les Hauts-de-Seine, Anticor est présente depuis sa création en 2002, avec Séverine Tessier de Clichy, ex-présidente fondatrice, et Philippe Petit d'Asnières, ex-référent du 92 et trésorier de l'association. C'est un honneur de pouvoir poursuivre leur combat dans notre département.

Merci à son président Jean-Christophe Picard et au bureau d'Anticor pour leur confiance.

Je compte consacrer du temps à cette tâche, pour relayer les propositions de l'association, notamment auprès des parlementaires du 92, et faire un travail de veille sur les "affaires" locales.

Christophe Grébert

Je ne peux que vous encourager à adhérer à cette association de saine utilité publique : https://anticor.espace-adherent.org/