La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi jugée pour diffamation

La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud passe 48 heures en garde à vue

Puteaux-joelle-ceccaldi-raynaud_5143777

Mercredi, la maire Les Républicains de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale aggravé, après 48 heures de garde à vue, a révélé le Parisien des Hauts-de-Seine.

L'élue de Puteaux a été placée sous contrôle judiciaire. Elle est poursuivie dans l'affaire des 102 kilos d'or trouvés sur un compte non déclaré dans une banque au Luxembourg. Une affaire sur laquelle Mediapart avait publié une enquête en 2015.

Ces fonds provenaient, selon Charles Ceccaldi-Raynaud, le père de Joëlle Ceccaldi, de pots de vins versés dans le cadre de l'attribution du marché du chauffage de la Défense. Joëlle Ceccaldi a ensuite transféré cet argent à ses enfants, Vincent Franchi et Emilie Laviec.

Une première enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale a été ouverte en 2016 par l'office central de lutte contre les infractions fiscales et financières. L'enquête a ensuite été élargie en 2017 pour viser Emilie Laviec pour fraude fiscale. Celle-ci étant devenue la seule bénéficiaire de ces millions d'euros non déclarés.

Le blanchiment de fraude fiscale aggravé est puni de 10 ans d'emprisonnement et de 750.000 euros d'amende.

LIRE MON DOSSIER SUR CETTE AFFAIRE : PARADIS FISCAL

Commentaires