Previous month:
février 2020
Next month:
avril 2020

mars 2020

Coronavirus à Puteaux : mes questions au maire Joëlle Ceccaldi

IMG_4144Que fait la maire de Puteaux pour protéger les plus fragiles d'entre nous ?
L'élection du nouvel exécutif municipal issu du vote du 15 mars est repoussé à la mi-mai. Le conseil municipal sortant reste en place. Je demeure conseiller municipal jusque là.
En tant que votre représentant de l'opposition, j'ai donc écrit au maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi pour l'interroger sur son action dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et le confinement.
Je lui ai envoyé des questions le 19 mars. Nous sommes 2 jours après et je n'ai toujours reçu aucune réponse de sa part.

Rappelons que "le maire est l’autorité de police administrative au nom de la commune. Il possède des pouvoirs de police générale lui permettant de mener des missions de sécurité , tranquillité et salubrité publiques" (source). 

Madame la maire,

Demeurant, au moins jusqu'en mai, conseiller municipal, je souhaite être informé quotidiennement des décisions que vous prenez face à l'épidémie de coronavirus.

Je m'inquiète de l'utilisation qui a été faite des gels, gants et masques dont vous disposiez lors du 1er tour des élections municipales.

Merci de m'indiquer les éléments suivants :
- quelles quantités de ces protections étaient à votre disposition ?
- quelles quantités ont été utilisées lors du scrutin ?
- et qu'avez-vous fait (poste par poste) des quantités restantes ?

Merci de me transmettre la liste de vos décisions prises pour assurer la sécurité des employés municipaux, catégorie par catégorie et poste par poste, exposés au virus dans le cadre de leur travail.

Merci de m'indiquer ce que vous faites pour les personnes sans domicile de Puteaux particulièrement exposées au virus ?

Merci de m'indiquer ce que la municipalité fait pour les personnes âgées et malades particulièrement exposées au virus  ?

Merci de m'indiquer ce que vous faites pour les familles demeurant dans des logements insalubres et pour lesquelles le confinement sera encore plus difficile à endurer ?

Dans cet instant difficile pour le pays et pour les habitants de notre ville, à défaut de vous accorder toute confiance de fait, j'espère que les cadres et employés de la ville sauront faire les choses au mieux.

Christophe Grébert

(si vous avez aussi des questions à poser à la municipalité, faites-les moi parvenir : grebert@gmail.com)


La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi convoque le conseil municipal, malgré le confinement

CP

(MISE A JOUR 18H20 : Après avis scientifique, le gouvernement annonce le report des conseils municipaux au mois de mai. Heureusement !
Christophe Grébert)

Malgré le confinement de toute la population causé par l'épidémie de coronavirus, un conseil municipal aura lieu vendredi matin à Puteaux. Il s'agit d'élire le maire et ses adjoints à la suite des élections municipales du 15 mars. Pour des raisons sanitaires, les 3 élus d'opposition EELV-la transition demandent que la séance se tienne de manière dématérialisée, via les outils numériques. Mais voilà, la municipalité de Puteaux n'a rien préparé pour cela, au risque d'exposer des élus, dont certains sont très âgés, à une possible contamination.

Dans un communiqué, Vincent Dubail, Bouchra Sirsalane et Brice Loe Mie, les élus de la liste "Puteaux la transition" demandent la tenue du conseil municipal "de manière dématérialisée via des outils numériques appropriés et sécurisés (vote électronique). Cela pour des raisons sanitaires évidentes de confinement, et pour ne pas risquer la contagion de l’ensemble du conseil municipal composé de 43 élus, et d’un nombre important d’employés de mairie opérant à la bonne tenue du conseil". "Une ville comme Puteaux doit être exemplaire en terme la démocratie numérique", ajoutent-ils. 

Dans sa réponse transmise aux élus, la maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud explique que les "modalités organisationnelles fixées par le code des collectivités" pour permettre  une dématérialisation de la séance auraient du être prévues dans le règlement intérieur du Conseil municipal  - ce n'est pas le cas - et que des outils informatiques soient déployés dans des délais - ce qui ne "peut être assurés", reconnait la maire.

Ainsi donc la municipalité de Puteaux qui se targue d'être "une ville numérique" n'est même pas capable d'organiser une séance numérique et les votes électroniques de 43 personnes, alors que dans le même temps on demande à des millions de français de télé-travailler.
Christophe Grébert


Confinement Puteaux solidarité

Confinement puteaux solidarité

Pendant le confinement à Puteaux, vous avez besoin d'une aide ou vous êtes disponible pour aider ?

Vous pouvez utiliser ce groupe facebook pour passer une Petite-annonce : https://www.facebook.com/groups/2262960227255881/

Prenez bien soin de vous !

Christophe Grébert


Municipales 2020 à Puteaux : Joëlle Ceccaldi largement réélue, avec une faible participation

IMG_7790

Joëlle Ceccaldi est largement réélue dès le 1er tour des élections municipales de Puteaux, avec 65% des suffrages exprimés. Ce qui fait 36 élus de sa liste sur les 43 du conseil municipal.
Dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, l'abstention a été forte : la moitié des électeurs putéoliens ne s'est pas rendue aux urnes. Joëlle Ceccaldi est élue par 1 électeur inscrit sur 3 (31%).

La liste LREM d'Emmanuel Canto arrive 2e, avec 15% des suffrages exprimés (et occupera 3 sièges au conseil municipal).

Puteaux la transition de Vincent Dubail et Bouchra Sirsalane est 3e avec 13,3% (3 élus).

La liste d'union de la gauche de Francis Poezevara termine dernière, avec 6,6% des suffrages exprimés (1 élu), enregistrant le pire score de l'histoire de la gauche à Puteaux.

On ne peut que regretter le refus de LREM et de la gauche d'avoir accepté le rassemblement sans étiquette proposé en janvier par Vincent Dubail et Bouchra Sirsalane. A cause de cela, on peut estimer que l'opposition a perdu au moins 1 siège. Une leçon à retenir pour l'avenir. Une alternance se construit autour d'une équipe intelligente et pas sur des étiquettes de partis politiques.

Résultats complets du scrutin de Puteaux sur le site du ministère de l'intérieur

Dans les communes très clientélisées comme la notre, seuls ceux qui y avaient un fort intérêt se sont déplacés aux urnes. Les autres sont restés confinés. 

Ce 1er tour des élections municipales 2020 s'est en effet déroulé dans le contexte très particulier de l'épidémie de coronavirus. Le scrutin a été maintenu, alors que samedi le gouvernement a annoncé le passage au stade 3 de lutte contre le covid-19, amplifiant les mesures de confinement.

A Puteaux, cela a entraîné un net recul de la participation : seuls 50,4% des électeurs se sont déplacés, contre 64% lors du scrutin municipal de mars 2014.

Les bureaux de vote avaient été aménagés pour réduire le risque : gel hydro-alcoolique à l'entrée et à la sortie, isoloirs tournés vers le mur rideau ouvert, gants pour les membres du bureau, signature du cahier d'émargement avec son propre stylo, etc. Des consignes sanitaires qui ont été généralement bien appliquées par les présidents de bureau. 

RAPPEL : lors du scrutin municipal de 2014, 64,19% des Putéoliens s'étaient rendus aux urnes. La liste de Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait été élue dès le 1er tour avec 55,9% des suffrages exprimés, devant Christophe Grébert (15,6%), Sylvie Cancelloni (13,8%), le candidat PS Stéphane Vazia (8,7%) et le FN Gérard Brazon (6%).