L'ensemble vocal Les Saisons de Puteaux fête ses 30 ans
Puteaux distribue du sel de déneigement à qui en demande. Une pratique qui n'est pas sans danger pour l'environnement et notre santé

Toutes les villes favorisent le recyclage des textiles... sauf Puteaux

Capture d’écran 2019-01-24 à 15.54.20

Poursuivons notre enquête pour faire de Puteaux une ville Zéro Déchet, Zéro Gaspillage. Dans n'importe quelle ville, vous pouvez recycler vos vêtements et textiles en les déposant dans des conteneurs gérés par des associations. Sauf à Puteaux.

Le site www.lafibredutri.fr/je-depose recense tous les conteneurs permettant de déposer des textiles. Quand on y inscrit le code postal de Puteaux, le résultat est... vide (photo-ci-contre).

On peut constater que toutes les communes voisines proposent une solution de proximité pour recycler ses textiles. Pas la nôtre.

La municipalité de Puteaux n'en veut pas pour une simple raison esthétique : la maire trouve ces conteneurs "pas jolis". La déchèterie mobile permet peut-être de déposer les vieux vêtements, mais les horaires ne conviennent pas à des actifs.

Il y a bien des aspects critiquables sur la politique "déchets" de Puteaux : conteneurs de verre peu développés, collecte trop fréquence des encombrants (nous sommes les champions de France !). Cette politique a une stratégie très claire : celle d'évacuer les déchets le plus vite possible (et dans des conditions très mauvaises) pour ne pas que les usagers les voient. Cela a un coût économique : 5,7 millions d’euros cette année au budget communal, soit 260 euros par ménage putéolien. Mais le coût environnemental et social est lui aussi très important, entre la masse de textile recyclable qui termine dans les ordures ménagères et l'absence de soutien à des entreprises d'insertion.

Consulter notre dossier ZERO DECHET à Puteaux

EN SAVOIR PLUS : En France, 600.000 tonnes de vêtements sont mises sur le marché chaque année. Seules 210.000 tonnes sont annuellement collectées dans l'un des 40.000 points d’apport du territoire. Par personne, cela fait 9 kilos de vêtements achetés par an, pour 3 kilos collectés et triés. Les 2 tiers disparaissent donc dans la nature... et plus encore à Puteaux. 

MISE A JOUR SAMEDI 9 FÉVRIER 19 : Comme régulièrement, la ville de Puteaux répond à mon article via les réseaux. Elle affirme que 1.300 kilos de vêtements ont été récupérés dans les écoles communales en 2018.
Cela représente 0,3% de la masse des vêtements achetés sur une année par l'ensemble des Putéoliens.

Les habitants de Puteaux achètent 400 tonnes (400.000 kilos) de vêtements par an (9 kilos par personne en moyenne). 1.300 kilos récupérés, c'est infime.

Commentaires