Et si la ville de Puteaux créait sa propre ferme pour alimenter les enfants dans les cantines ?
STOP aux augmentations systématiques des taxes et des impôts locaux à Puteaux

Vos questions au maire de Puteaux, pour le conseil municipal du 13 décembre 2018

IMG_9940Lors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 13 décembre, comme d'habitude, je consacrerai une partie de mon temps de parole aux questions que vous souhaitez poser au maire de Puteaux.

Voici les questions déjà reçus sur mon adresse grebert@gmail.com

Suzanne : Qu’en est il des bancs supprimés soi-disant pour vétusté ? Cela fait des années qu’ils ont été supprimés rue Jean Jaurès, aux abords de l’église sainte Mathilde, rue Chantecoq, le dernier boulevard Richard Wallace avant le théâtre... La ville continue de supprimer toutes les possibilités de s’asseoir dans les rues. Dernier exemple : la pose inutile et surement très chère de balustrades de verre devant l’entrée du conservatoire (verre gravé…), ce qui empêche de s’asseoir. Il faut être jeune et en bonne santé pour vivre à Puteaux ?

Cédric : Rue Voltaire, côté vieux Puteaux, un point de collecte des ordures est aménagé. Il est particulièrement mal placé et mal conçu. C’est moche (PHOTO)

Pierre : Depuis 3 ans, les ascenseurs entre la rue Bellini et le parvis de la Défense sont régulièrement en panne. Au cours de l’année 2018, les 2 ascenseurs sont restés à l’arrêt pendant plusieurs mois. Cela conduit les habitants à grimper les 64 marches de l’escalier. Ne pourriez-vous pas demander un contrôle plus sérieux de l'ascensoriste ?

BB : Concernant les travaux autour du rond-point des bergères, la mairie ne communique plus ou ne donne plus que des dates très imprécises et éloignées. En particulier, l'ouverture du parc central semble avoir été repoussée aux calendes grecques (nous sommes apparemment passés d'une ouverture partielle fin 2018 à une ouverture en 2020). Serait-il possible de disposer d'un planning d'ensemble actualisé et précis de livraison des chantiers dans ce quartier ? Serait-il possible de le consulter sur le site de la ville, ce qui nous éviterait de visiter chaque chantier pour tenter d'en savoir plus ? Nous subissons les nuisances chaque jour (bruit, poussière, boue, camions, rues fermées...) sans même savoir quand nous en aurons la jouissance... Je pense surtout aux enfants de l'école des Bergères qui subissent pollution sonore et pollution tout court des chantiers dans le sein-même de l'école et alentours (le projet "Sublime" étant carrément au pied de l'école !).

Sur la Mutuelle communale : Une habitante de Puteaux me signale avoir adhéré à la mutuelle communale pensant bénéficier d’une protection sociale complémentaire de qualité à un prix intéressant. Or, elle s’est aperçue, à l’occasion d’un problème aux dents, que cette mutuelle proposée par la ville ne remboursait que 1.000 euros sur un devis de 4.500 euros. Elle se trouve dans l’impossibilité de se soigner. Est-ce bien raisonnable de proposer aux Putéoliens - bien souvent parmi les plus âgés - une mutuelle aussi peu protectrice ?

Je tenterai à nouveau d'interroger le maire sur l'arrêt du chantier de la crèche du quartier des Arts. Lors du conseil municipal de septembre, elle avait refusé de me répondre.

Commentaires