Des rotondes néo-classiques construites sur des HLM de Puteaux, au lieu de remettre en état les logements insalubres
Enquête sur les HLM de Puteaux : un F3 duplex attribué en 5 jours à une personne seule (partie 2)

Dysfonctionnements et irrégularités à l'Office HLM de Puteaux (partie 1)

6a00d8341c339153ef01b7c7851f62970b-800wi

Des inspecteurs de l'Agence nationale de contrôle du logement social ont effectué ces derniers mois une enquête sur l'Office HLM de Puteaux. Dans ce rapport, que l'ANCOLS vient de transmettre au conseil d'administration de l'OPH présidé par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ils dénoncent une série de "dysfonctionnements", de "nombreuses irrégularités" et des "manquements graves", notamment sur la "politique d'attribution" des logements.

MonPuteaux publiera à partir de lundi une série d'articles sur le contenu de cette enquête.

Ce rapport très sévère s'ajoute aux différentes affaires touchant ces dernières années l'Office de Puteaux, notamment sur le fait que la moitié des élus UMP de Puteaux profitent de logements sociaux. L'un d'eux, le maire-adjoint Pascal Caumont, est même locataire tout en étant propriétaire de 3 logements sur la ville !

Dans le même temps, la majorité LR de Puteaux a décidé d'une baisse de la proportion globale du nombre de logements sociaux sur la commune et de réduire le nombre de logements HLM réservés aux familles pauvres.

Lors du dernier conseil municipal de Puteaux, l'opposition avait justement dénoncé l'inaction de la municipalité en faveur des familles mal-logées. Le groupe Le Rassemblement appelant - dans sa prochaine tribune qui sera publiée dans le "Puteaux infos" de juin - à "Un logement décent pour tous", alors que des dizaines de familles putéoliennes vivent dans des logements insalubres.

Pour répondre aux critiques du rapport de l'ANCOLS,  le maire LR, qui préside donc aussi l'OPH, a annoncé la création d'un "jury citoyen" chargé de contrôler l'attribution des logements. Mais j'ai révélé que ce jury était composé de sympathisants du maire, de responsables et de militants Les Républicains de Puteaux. Pire, l'Office communal vient d'annoncer l'embauche de Sylvie Ramond, une maire-adjointe Les Républicains de Levallois-Perret, proche de Patrick Balkany au poste de directeur général !

Loin de vouloir améliorer la situation, la municipalité de Puteaux cherche donc clairement à verrouiller l'Office HLM, le principal outil de son vaste système clientéliste.

A suivre... lundi 23 mai.

Extrait du rapport 2016 de l'ANCOLS sur l'OPH de Puteaux :

Rapport

MON DOSSIER sur le LOGEMENT A PUTEAUX

Commentaires