Incendie rue Jacotot à Puteaux : 6 jours après, les habitants vivent sans électricité ni chauffage
Des rotondes néo-classiques construites sur des HLM de Puteaux, au lieu de remettre en état les logements insalubres

2 documents qui montrent le harcèlement judiciaire de la maire LR de Puteaux

Voici ci-dessous 2 documents qui montrent que la maire LR de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, instrumentalise la justice pour harceler ses opposants.

1e document : en mai 2013, la maire porte plainte contre moi. Second document : en mai 2016, la maire se désiste de sa plainte.

3 ans se sont écoulés entre les 2. 3 ans durant lesquels j'ai été placé sous le coup d'une mise en examen... pour rien. Enfin, pas tout à fait : durant ces 3 années, Joëlle Ceccaldi a exploité le fait que j'étais poursuivi pour diffamation, avec au bout la menace d'une condamnation. La plainte était infondée, puisqu'elle s'est désistée, mais cette mise en examen devait suffire à me nuire.

N'importe qui d'autre aurait peut-être cédé fasse à ce harcèlement. Pousser ses opposants à se taire ou même à "partir de Puteaux", comme m'ont invité à le faire des élus UMP en conseil municipal, voilà le seul objectif du maire de Puteaux.

Tout cela n'est pas gratuit pour les Putéoliens. Ces 3 ans de procédure ont coûté 50.000 euros à la ville. En effet, Joëlle Ceccaldi fait payer ses frais d'avocat et d'huissier sur le budget de la commune, donc avec nos impôts.

1ereconvocation

DESISTEMENT

Commentaires