Conseil municipal de Puteaux : posez une question au maire
Un conseil municipal à Puteaux le mercredi 9 mars à 19h30

La ville de Puteaux lance un concours pour la création d'une passerelle piétonne, une proposition de l'opposition

6a00d8341c339153ef01a3fcae8795970b-800wi

En janvier 2014, la liste d'opposition Puteaux pour vous rendait public un projet de passerelle "pour rejoindre d’île de Puteaux depuis le centre-ville, à pied ou en vélo". La municipalité vient de lancer un concours d'architecture pour la création de cette passerelle et le projet sera délibéré lors du conseil municipal du mercredi 9 mars.

La majorité municipale, qui s'était tout d'abord moquée de cette idée "inutile" (je me souviens des rires gras des élus ceccaldistes lorsque j'évoquais ce projet en conseil municipal), a ensuite entièrement récupéré l'idée.

2 ANS DE RETARD

Dans l'avis de concours , le projet est ainsi décrit :  "La ville de Puteaux souhaite renforcer son réseau de circulations douces piétons / cycles en reliant les pôles majeurs de fréquentation de la commune que sont : la gare, le centre-ville et l'Ile de Puteaux. Dans ce cadre, la création d'un ouvrage de franchissement de la Seine entre le quai Dion Bouton (RD7) et l'ile de Puteaux est nécessaire. En effet, cette connexion ne peut s'effectuer aujourd'hui que par le pont de Puteaux qui n'offre pas une accessibilité aux piétons et aux cyclistes suffisante ni satisfaisante". Autant d'arguments que nous défendions et qui étaient rejetés par le maire et ses élus. Tant mieux s'ils ont changé d'avis. Mais la ville de Puteaux a pris 2 ans de retard sur ce projet en ne lançant que maintenant le concours de maîtrise d'oeuvre.

UN PROJET A 10,5 MILLIONS D'EUROS FINANCÉ PAR LA VILLE

Dans son avis de concours mis en ligne, la municipalité évalue le coût de cette passerelle à 8,8 millions d'euros HT, soit 10,56 millions d'euros TTC. "Le financement de l'opération est assuré principalement sur le budget communal", est-il indiqué. Pourtant, la majorité avait assuré que ce projet ne couterait rien à la ville et qu'il serait financé par le département qui avait, selon le maire, déjà donné son accord. Voilà un mensonge de plus du maire et de sa majorité que nous avions relevé depuis le début. 

Pour notre part, nous avions évalué ce projet à 11 millions d'euros, avec en plus la création d’un itinéraire continu sur les berges de l’île de Puteaux et le lancement d'études avec le département et des voix navigables de France pour le réaménagement des quais de Seine entre le pont de Neuilly et le pont de Puteaux.

Cette succession de retards et de mensonges me fait douter encore de la vraie volonté de la municipalité de mener à bien ce projet d'ici la fin du mandat en 2020. L'opposition maintiendra donc la pression sur la majorité ceccaldiste pour obtenir la réalisation de notre belle promesse de campagne.

VOIR NOTRE PROJET DE PASSERELLE PRÉSENTÉ EN JANVIER 2014

6a00d8341c339153ef01b7c77a4997970b-800wi

Commentaires