Vos questions au maire de Puteaux lors du conseil municipal du jeudi 8 octobre
Les arrangements du maire de Puteaux avec l'Impôt sur la fortune (médiapart)

Un menu végétarien et des tarifs en baisse dans les cantines scolaires de Puteaux ?

5653662435_b7f2511667_z

Lors du conseil municipal de Puteaux du jeudi 8 octobre 2015, le groupe d'opposition Le Rassemblement présentera un vœu pour réclamer la baisse des tarifs des cantines scolaires pour les familles modestes et la mise en place d'un menu végétarien. Ce voeu sera défendu par Bouchra Sirsalane, conseillère municipale Modem :

"La mise en place des rythmes scolaires à Puteaux, en septembre 2014, a été un échec, selon un rapport publié en avril par la municipalité, qui notait que les enfants présentaient des difficultés à s’y adapter. Aussi, la municipalité avait promis qu'en cette rentrée 2015 tout soit mis en œuvre pour le respect de l’enfant et de son bien-être. Or, aujourd’hui, rien n’a été fait, excepté une fête pour les mamans ! La mairie a maintenu les rythmes tels qu’ils étaient. Nous avions pourtant fait des propositions concrètes pour améliorer les choses.

Le bien-être de l’enfant, c’est aussi son alimentation. Le rôle de l’école est d’offrir aux enfants une alimentation équilibrée essentielle à sa croissance et à sa bonne santé. Un enfant, dès son plus jeune âge, développe des habitudes alimentaires qui se construisent dans le cercle familial et l'influence toute sa vie.

Or, dans les écoles de Puteaux, la municipalité ne propose que deux menus. Que dit le règlement : « Lorsque des produits porcins sont au menu, il est possible de commander des repas alternatifs sans porc. Quel menu préférez-vous pour votre enfant ? : Repas standard ou repas sans porc. La mairie ne propose pas de repas sans viande. Les repas sont servis en entier dans les assiettes. ».

Dans la mesure, où la municipalité parvient à proposer un repas sans porc, nous demandons de proposer aussi un repas végétarien et un repas poisson. Car un enfant qui ne peut en raison de ses habitudes alimentaires manger une viande bovine (par exemple) est un enfant qui ne bénéficie pas d’un repas complet et équilibré.

Une initiative exemplaire : A Montereau-Fault-Yonne, le maire Yves Jégo a mis en place un menu végétarien et des tarifs de cantine plafonnés à 1 € par repas. Pourquoi ce menu ? Car « Les enfants qui ne souhaitent pas manger de viande peuvent la laisser, mais c’est un énorme gâchis alimentaire auquel nous remédions en proposant ce menu, insiste le maire de Montereau-Fault-Yonne. Nous avons également renégocié les tarifs avec nos prestataires. Des économies qui participeront peut-être à financer les tarifs de cantine plafonnés à 1 € par repas à partir du 1er septembre. »

Nous demandons également de revoir à la baisse les tarifs de la cantine qui sont aujourd’hui entre 1.41 € et 4.92 €. Nos enfants paient parfois plus cher que les cadres de la Défense pour leur repas en restauration d’entreprises. 

Puteaux est une ville riche, mais elle compte parmi ses administrés des familles en dessous du seuil de pauvreté (si on avait l’analyse des besoins sociaux, on aurait le chiffre exact). Pour ne pas voir ces familles se faire saisir leurs prestations familiales par le Trésor public pour un impayé de cantine, nous vous demandons de proposer le premier tarif (pour les familles modestes) en dessous de 1 € (exemple Courbevoie 0.54 € et Paris 0,13 €) et des tarifs progressifs peu élevés pour les autres en fonction des revenus des familles.

Nous demandons aussi d’annuler la majoration tarifaire pour les familles qui inscrivent leur enfants moins de 48h avant. En effet, ces familles se voient payer le double (2.82 € à 9.84 € au lieu de 1.41 €  à 4.92 €), ce qui est inadmissible.

1er souhait : inclure 2 nouveaux menus : un menu végétarien et un menu poisson,

2e souhait : revoir les tarifs à la baisse, le premier tarif à 0.50 €,

3e souhait : annuler la majoration pour une inscription la veille.

(photo : Flickr)

Commentaires