VIDEO : "Le Roman Noir des Hauts-de-Seine" avec Puteaux dedans !
"J'ai participé au déménagement des cadeaux du maire de Puteaux"

La droite se présente éclatée pour l'élection municipale de Puteaux, le 14 juin

17540426813_e24967dbb3_zLe 14 juin, les Putéoliens sont appelés aux urnes pour choisir un nouveau conseil municipal et un maire, suite à l'annulation pour irrégularités du scrutin de mars 2014. 5 listes sont annoncées : 4 de droite et 1 du rassemblement du centre, de la gauche et des citoyens sans étiquette. Jamais la droite n'a été autant divisée à Puteaux.

La liste UMP-UDI de Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ex-maire de Puteaux, aura en effet beaucoup de concurrence le 14 juin.

Jean-Christophe Fromantin, député UDI de la circonscription de Puteaux-Neuilly, présente contre elle une liste "Puteaux en Mouvement" animée par sa suppléante Sylvie Cancelloni. Mais celle-ci ayant démissionné du conseil municipal il y a 1 an, c'est un autre candidat qui occupera la 1ère place de cette liste dissidente de l'UDI.

L'ex-maire devra aussi affronter une liste présentée par son propre père. Bientôt âgé de 90 ans, Charles Ceccaldi a toutefois renoncé à se présenter lui même. Il lance donc sa belle fille dans la bataille : Marie Sophie Mozziconacci.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud devra aussi affronter le candidat Front national, Gérard Brazon, ex-élu UMP de sa majorité entré en guerre contre elle depuis son exclusion de conseil économique et social local.

Au total, cela fait donc 4 listes de droite qui vont se déchirer l'héritage de Charles Ceccaldi-Raynaud.

La 5e liste est Le Rassemblement initié par les 5 élus sortants de l'opposition. Cette liste est soutenue par le centre, la gauche, l'écologie et des citoyens sans étiquette, réunis afin d'entamer un autre chapitre de l'histoire politique locale.

Qui aurait cru il y a 1 an à une telle situation. La droite éclatée en 4 morceaux et les citoyens du centre, de la gauche, écologistes, et démocrates sans étiquette rassemblés pour "construire une nouvelle majorité" ! RDV le 14 juin dans les bureaux de vote !

Commentaires