L'internet local placé sous surveillance par la mairie de Puteaux
Histoire de Puteaux : en 1789, les Putéoliens réclament moins d'impôts et des élections

A vous la parole : "Comment aller de Puteaux à Courbevoie à vélo en toute sécurité ?"

Dans un A vous la parole, J., une habitante de Puteaux pose la question suivante : "Comment aller de Puteaux à Courbevoie à vélo en toute sécurité ?". Les élus locaux seront priés de répondre rapidement à cette demande de plus en plus fréquente des Putéoliens et des Courbevoisiens :

Ma fille et moi souhaitions nous rendre au Bowling de Courbevoie (place Charras) à vélo.
1ère tentative : passer par l’esplanade.
Après avoir pris « les ascenseurs violets » au niveau de la pharmacie Bellini, de nombreux NOUVEAUX panneaux nous annoncent que l’esplanade est interdite au vélo :

Velo1

Cependant, on peut constater de part et d’autre de l’esplanade des parkings vélos …. Curieux tout de même :

Velo2
 
2ème tentative : passer par la route. Seuls deux itinéraires s’offrent à nous.

Soit passer par le souterrain au niveau de la rue de la République et de la rue Paul Lafargue ; soit passer sous la Défense par la route qui va de l’avenue du Général de Gaulle à la place Charras.

Dans les deux cas, nous avons été confrontés à un trafic important, même au mois d’août, ainsi que des travaux bloquant le peu de pistes cyclables que nous avons trouvé.

Le comble, une voiture de policiers qui nous regardait « curieusement » au croisement de la D9 et la N13, parce que nous étions à vélo.

Deux conclusions s’imposent :
-    On ne se ballade pas à vélo tranquillement et en sécurité en été à la Défense,
-    Très peu d’accès entre Puteaux et Courbevoie voire aucun qui ne soit destiné aux vélos.

J.

Il est en effet tout à fait incohérent de consacrer des centaines de millions d'euros au réaménagement de La Défense, avec la création de pistes cyclables sur le boulevard circulaire, sans que soit permis la traversée de l'esplanade aux vélos ! Un collectif pour faire une place au vélo à La Défense existe. Son état des lieux est frappant. Voilà un dossier que l'intercommunalité de Puteaux/Courbevoie et Defacto, l'établissement gestionnaire de La Défense, auraient du résoudre dès leur création. Ils ne le font pas ? Nous le ferons.
Christophe Grébert

Commentaires