Un nouvel article du Canard sur le maire UMP de Puteaux et ses comptes dans des paradis fiscaux
Les vilains petits canards de Puteaux (EELV)

Chantier HLM des Bergères à Puteaux : l'opposition parle d'une seule voix

9316088936_067dcdb0eeL'opposition putéolienne se mobilise en faveur des locataires de la résidence HLM des Bergères obligés de vivre depuis près d'un an au milieu d'un chantier. Christophe Grébert, conseiller Modem, et Stéphane Vazia, président du groupe PS au conseil municipal, co-signent une lettre ouverte au maire de Puteaux :

Lettre ouverte des conseillers municipaux Stéphane Vazia (PS) et Christophe Grébert (MoDem) à Mme le Maire, présidente de l’OPAH de Puteaux

Résidence HLM des Bergères : une situation inacceptable qui doit cesser

Puteaux, le 25 juillet 2013

Madame le Maire,

Lors du dernier Conseil Municipal, le 27 juin dernier, Stéphane Vazia vous alertait sur la situation inacceptable des habitants de la résidence HLM des Bergères. En tant que présidente de l’OPAH de Puteaux, vous auriez dû vous saisir du dossier pour mettre un coup d’arrêt aux aberrations provoquées par le chantier.

Et pourtant, aucune date n’a été proposée à Stéphane Vazia suite à ses demandes de rendez-vous avec la directrice de l’office.

Devant votre absence de réaction, des habitants de la résidence sont revenus vers nous, et c’est avec leur aval que nous vous écrivons aujourd’hui.

Nous ne pouvons que constater les conditions de vie désastreuses des habitants du fait des travaux. Ce n’est pas le chantier que nous dénonçons aujourd’hui mais les conditions de vie inacceptables qui en résultent, et la conduite désastreuse du chantier. Les travaux, qui ont mis à rude épreuve la santé des habitants, n’ont été accompagnés d’aucune rénovation des appartements, et ne conduiront qu’à une dégradation de leurs conditions de vie.

Face à ce constat, les habitants demandent que des mesures soient prises. Voici une liste de leurs revendications qui nous soutenons :

- Une protection efficace et immédiate du chantier afin que plus aucune poussière toxique, poussière de ciment ne soit projetées dans les zones ou circulent les habitants. La sécurité passe aussi par une sécurisation des espaces donnant sur le vide, et une mise à l’abri des zones coupantes dans les zones de passage.

- L’examen des cas des habitants de la résidence de manière individuelle, afin de procéder au relogement des personnes les plus fragiles (problèmes de santé, personnes à mobilité réduite, familles avec enfants en bas âge, etc.).

- L’installation par la mairie de commerce de proximité au rez-de-chaussée donnant sur la rue comme cela a été promis.

- Le remboursement des frais de chauffage et d’électricité engendrés suite aux travaux, la « bunkerisation » des cuisines ayant engendré des frais d’électricité anormaux.

- La réduction future des charges locatives, les travaux devant permettre une meilleure consommation d’énergie.

- La mise en place de conditions sanitaires minimum : le coffrage des tuyaux passant dans leur cuisine, l’installation d’un air conditionné effectif dans les salles de bain et toilettes.

- Une restitution des charges que les habitants ont payé durant 10 mois de travaux éprouvants qui ont mis leur santé et leur moral à rude épreuve, avec une restitution de 150 euros par mois de travaux, soit 1.500€ par appartement.

- Une baisse de loyer de 150 euros pour chaque nouveau mois de travaux. C’est une mesure symbolique, afin de montrer que la mairie est sensible à la dégradation de leurs conditions de vie, mais qui n’effacera certainement pas ce qui a été enduré.

- L’engagement ferme que le montant des charges n’augmentera pas une fois les travaux terminés.

Les habitants attendent de vous des actions concrètes pour améliorer leur quotidien. Nous comptons sur votre intervention rapide en faveur de ces Putéoliens.

Stéphane Vazia (PS) - Christophe Grébert (Modem)

(photo : Flickr)

Commentaires