La frontière entre Puteaux et Neuilly était fermée, dimanche
Nouvelle signalétique de La Défense : un bug à Puteaux

La Défense : les incertitudes du réaménagement de la "Rose de Cherbourg" à Puteaux

Publié sur le site de Christophe Grébert :

Photo0442Lundi soir, des membres de la future liste municipale Pour Puteaux ont assisté à la présentation par l'EPADESA de l'avancement du projet de réaménagement de la "Rose de Cherbourg" du côté Puteaux de La Défense.
3 nouvelles tours doivent être construites entre les 4 Temps, la tour Défense 2000 et le quartier Boieldieu, ce qui inquiète les habitants. Par ailleurs, de nombreuses incertitudes planent sur ce projet.

En premier lieu, alors que l'avenir de l'EPADESA est loin d'être assuré au-delà de 2016, ces nouvelles tours ne sortiront de terre au mieux qu'en 2018 !

Nous notons que l'aménagement prévu serait le premier, depuis le milieu des années 1970, à concilier construction de bureaux et de logements. Cependant, malgré ces nouvelles préoccupations de l'aménageur public, Il est loin d'être certain que ce projet soit finalement soutenu par l'Etat (la tutelle de l'EPADESA étant le ministère de l'égalité des territoires et du logement).

Nous sommes intervenus lors de cette réunion pour signaler que la transition entre cette zone d'aménagement et le reste de la ville doit être davantage pensée. La question des infrastructures publiques se pose aussi dès lors que 250.000 m2 de logements (et 250.000 m2 de bureaux) pourraient être construits : trop rares terrains de sport et de parcs pour enfants, besoin d'un nouvel établissement scolaire primaire... ont notamment été évoqués par nos représentant(e)s.

Les inquiétudes des riverains ont été relayées, tout comme elles sont apparues sur les 23 pages d'observations déposées sur les cahiers du commissaire-enquêteur dans le cadre de l'enquête publique préalable organisée jusqu'au 31 mai dernier (A Lire : enquête sur la modification du Plan local d'urbanisme).

En l'état, nous ne pouvons nous satisfaire des évolutions du projet, malgré l'abaissement de l'éventuelle tour Rose A (200 m environ au lieu des 300 m initialement envisagés) qui était notre demande prioritaire.

Le groupe "Pour Puteaux" sur La Défense

(photo : JL)

Commentaires