Pour Puteaux, avec Christophe Grébert, en mars 2014
HLM de Puteaux : des travaux ni faits, ni à faire

L'ex-président du MEDEF de Puteaux jugé pour détournements de fonds : 600.000 euros envolés

250px-Logo_du_medef4 membres du groupe local du Medef Suresnes-Puteaux-Saint-Cloud, dont son ex-président, étaient jugés vendredi par le tribunal correctionnel de Nanterre dans une affaire de détournements de fonds au préjudice de l'organisation patronale et d'une assocation de médecine de travail.

Entre 2006 et 2007, ils ont placé plus d'un million d'euros d'excédents de trésorerie dans un fonds d'investissement géré par une société de gestion d'actifs, Edelweiss Gestion, dans laquelle ils avaient pour deux d'entre eux des responsabilités. La valeur de ce fonds a par la suite dégringolé enregistrant des pertes sèches de l'ordre de 600.000 euros.

L'ex-président du Medef local, jugé pour abus de confiance, était, de septembre 2007 à mai 2008, président du conseil de surveillance d'Edelweiss gestion. Quand à l'ex-trésorier du Medef SPSC, poursuivi pour recel, il en était le président du directoire entre 2007 et 2008. A la barre, le premier a certifié avoir "paraphé" les différents documents autorisant les placements risqués "sans les lire". Le second a dit avoir rédigé les bulletins de souscription "sur demande" expliquant avoir "fait confiance" au trésorier du Medef local et président du directoire d'Edelweiss Gestion.

La représentante du ministère public a requis des peines de prison avec sursis allant d'un à deux ans et des amendes de 5 à 20.000 euros à l'encontre des quatre prévenus. Elle a réclamé que la peine de l'ancien président de l'organisation patronale soit assortie de l'interdiction de diriger une association pendant cinq ans. Elle a par ailleurs demandé que l'ex-trésorier du Medef local ne puisse plus gérer de société d'investissement ou de fonds de placement pendant la même durée.

Le tribunal rendra sa décision le 9 juillet (source: Daily Bourse).

LE PARISIEN EN PARLE

LE GROUPE DE SURESNES-PUTEAUX-SAINT-CLOUD RADIÉ DU MEDEF

C'est dans ce contexte que le Medef des Hauts-de-Seine a annoncé début mars que son conseil d’administration « a pris à l’unanimité la décision de radier de ses adhérents, l’ex-Medef territorial de Suresnes Puteaux Saint Cloud ». Cette décision fait suite au refus du nouveau président du groupe local de rejoindre l’organisation unifiée du Medef Hauts-de-Seine. « Cette unification, voulue par le Medef national, avait été décidée pour clarifier et redynamiser la représentation patronale dans les Hauts-de-Seine. Elle a réuni tous les anciens Medef territoriaux du département sauf celui de Suresnes Puteaux Saint Cloud » déclare la présidente des Hauts-de Seine. De son côté, l'ex-Medef de Suresnes-Puteaux-Saint-Cloud, pour expliquer son refus de fusion, reproche au Medef 92 d'avoir des problèmes de gestion !

Commentaires