Municipale 2014 à Puteaux : plusieurs listes s'annoncent à droite
Bilan de mandature : les nombreuses promesses non tenues de la majorité UMP de Puteaux

La propagande UMP à Puteaux : 109 photos du maire et de son fils dans les publications municipales en janvier et février

8495062686_3aa7efe2d8Tout au long de l'année, nos boites aux lettres débordent des publications de la mairie. Mais depuis le début de l'année, c'est vraiment le trop plein. Encore cette semaine, nous voici avec un "numéro spécial" de Puteaux infos. 60 pages à la gloire du maire UMP et de ses réalisations depuis le début de son mandat.

En 2012, le magazine municipal "Puteaux infos" avait déjà battu un record : 239 photos du maire et de sa fille en 11 numéros !

Début 2013, dès janvier, nous avons eu droit à un supplément de "Puteaux infos" consacré à un sondage réalisé par l'institut CSA (groupe Bolloré). Il a été exploité par le service communication de la mairie de manière à lui faire dire ce qu'il ne dit pas : les 97% des Putéoliens interrogés affirmant aimer vivre à Puteaux sont devenus 97% de Putéoliens favorables à la politique de la majorité UMP.

En février donc, nouveau grand coup de com : un numéro spécial de "Puteaux infos" (photo ci-contre), qui s'ajoute au numéro "normal". On y voit 35 photos de Joëlle Ceccaldi et 8 de son fils Vincent Franchi. Soit 43 photos du maire et de son fils !

> Dans le numéro de janvier de "Puteaux infos", on avait eu droit à 38 photos des Ceccaldi : 23 de la mère et 15 du fils.
> Dans le numéro de février, 28 photos, dont 24 du maire et 4 de son adjoint de fils.

ENTRE LES 2 NUMÉROS DE PUTEAUX INFOS DE JANVIER ET FÉVRIER ET LE NUMÉRO SPÉCIAL DE FÉVRIER, CELA FAIT DONC UN TOTAL DE 109 PHOTOS DE JOELLE CECCALDI ET DE VINCENT FRANCHI DANS LES PUBLICATIONS MUNICIPALES EN 2 MOIS !

Ces outils de propagande sont payés par les contribuables putéoliens... Puteaux infos nous coûte annuellement plus d'1 million d'euros (soit 45 euros par famille putéolienne). A un an tout juste de l'élection municipale, est-ce normal, légal et/ou moralement acceptable que notre argent serve à payer la communication du maire sortant et de son fils ? Aux électeurs de juger si leurs impôts est si bien utilisé que cela.

LIRE AUSSI : LA RAGE DE COMMUNIQUER DE LA MAIRIE DE PUTEAUX (par SYLVIE CANCELLONI)

A tout cela il faut aussi ajouter les réunions publiques du maire actuellement organisées. Pourquoi une telle frénésie de communication maintenant ? La raison est simple : au 1er mars, débute la période pré-électorale d'un an durant laquelle toutes les dépenses de communication doivent être ajoutées aux comptes de campagne des candidats. La maire sortante profite donc des moyens de la commune jusqu'à la fin du mois, jusqu'à la toute dernière minute légale, avant d'être bridée par le code électoral.

Commentaires