Panne d'escalator : le ras-le-bol humoristique d'un putéolien (via Twitter)
Le plan local d'urbanisme de Puteaux soumis à nouvelle enquête publique (Sylvie Cancelloni)

L'actuel maire UMP de Puteaux refuse de rendre hommage à l'ancien maire... PS

Publié sur le site de Christophe Grébert :

Preview

Je dénonce l'attitude honteuse du maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, lors du conseil municipal du mercredi 6 février 2013. Alors que je proposais que la ville rende enfin hommage à l'ancien maire PS de Puteaux, Georges Dardel, décédé il y a 30 ans, le maire  UMP et sa majorité ont multiplié onomatopés, cris et signes de désaprobation vulgaires.

Voici le texte de mon intervention et l'enregistrement audio, où l'on distingue ces réactions indignes. J'ai fait cette intervention dans le cadre du point 20 de l'ordre du jour, consacré à une "Déclaration d’intention dans le cadre du 50ème anniversaire du Traité de l’Elysée" sur la réconciliation franco-allemande :

"Dès 1955, Puteaux se jumelle avec une ville allemande, Offenbach, ainsi qu'une ville britannique Tower Hamlets, située dans la banlieue de Londres. 10 ans seulement après la fin de la seconde guerre mondiale, c'était un acte fort et symbolique. Cet acte, nous le devons à Georges Dardel, le maire de Puteaux d’alors.
Européen convaincu, Georges Dardel avait été à l'initiative 1 an plus tôt, en 1954, d'une grande exposition internationale sur "l'Europe à travers la commune".
A partir de ce moment, les jumelages entre Puteaux et d'autres communes européennes vont se succéder : Esch-sur-Alzette (Luxembourg) , Mödling (Autriche) et Zemun (République fédérale de Yougoslavie) en 1956, Velletri (Italie) en 1958.
Puteaux va s'investir pleinement dans ce mouvement fraternel dont le but premier était de promouvoir la paix entre les peuples d'Europe qui s’étaient entredéchirés.
Ancien cheminot CGT, Georges Dardel s'engage très jeune en politique, devenant maire SFIO de Puteaux en 1948. Il occupe ensuite plusieurs autres mandats : sénateur de la Seine et membre du conseil de l'Europe. En 1960, il prend la présidence de la Conférence européenne des pouvoirs locaux. Il reste maire de Puteaux jusqu’en 1969. Un très grave accident de la route l’éloigne alors du pouvoir local.
Maire de Puteaux durant 20 ans, Georges Dardel n’a jamais été honoré par notre ville. Aucune rue, aucun équipement ne porte son nom. 30 ans après sa mort, qu’attend-on pour corriger cet oubli ?
Les célébrations organisées pour le cinquantenaire de la réconciliation franco-allemande seraient une occasion. Un souhait que je porte – une fois encore - à l’intention du conseil municipal.
J’ai contacté la famille de Georges Dardel - sa veuve et ses enfants -… Ils approuveraient cet hommage.
Tout dépend désormais de la volonté du conseil municipal de Puteaux, dans une décision unanime".

EXTRAIT ENREGISTREMENT AUDIO DE LA SÉANCE MUNICIPALE (QUESTION 20) : Téléchargement Dardel.mp4

J'ai été choqué et surpris de la réaction de Joëlle Ceccaldi et de ses élus. Georges Dardel était socialiste. Joëlle Ceccaldi est UMP. C'est donc la seule raison qui poussent le maire actuel et sa majorité à une telle réaction et au refus catégorique de rendre hommage à un homme qui a servi la commune pendant plus de 20 ans ? Je trouve cela très triste. Peut-être que c'est aux citoyens de lancer une initiative à ce sujet ? Qu'en pensez-vous ?
Christophe Grébert

Commentaires