Un forum sur la famille à Puteaux, les 30 novembre et 1er décembre
L'opposition de Puteaux réclame la publication d'un sondage d'opinion payé par la ville

1 million d'euros de plus pour les fêtes de fin d'année à Puteaux

2081498238_6399903f84Un an et demi avant l'élection municipale, c'est la mobilisation générale à la mairie UMP de Puteaux : le maire ne sait plus où donner du clientélisme. Les fêtes de fin d'année s'annoncent très dépensières. Lors du prochain conseil municipal, mercred 28 novembre, Joëlle Ceccaldi va inscrire 1 million d'euros de plus aux dépenses de Noël et du Nouvel an.

- le maire commande 25.000 cartes de Vœux 2013 sur le thème de « La Forêt Enchantée ». A 5,16 euros la carte, cela reviendra à 129.000 euros !

- le maire commande une patinoire à la société Elexpo, pour l'opération "Puteaux en neige" du 1er décembre au 27 janvier. Après négociation sur le prix, la ville a obtenu de la société la fourniture gratis d'un ours polaire en led (sic). Coût : 787.000 euros.

- Pour faire des cadeaux supplémentaires aux enfants, le maire augmente de 50.000 euros le budget de la caisse des écoles.

Total des dépenses supplémentaires qui seront annoncées lors du conseil du 28 novembre : 966.000 euros.

A cela il faut ajouter le budget cadeaux (plusieurs centaines de milliers d'euros), les illuminations (540.000 euros cette année), les innombrables dîners et cocktails organisés à l'Hôtel-de-ville (plusieurs centaines de milliers d'euros), le repas du CCAS aux Pyramides de Port-Marly (encore plusieurs centaines de milliers d'euros).

A tout cela, ajoutons un sapin de 20 mètres devant la mairie... pour un coût de 5.000 à 10.000 euros.

En tout, environ 4 millions d'euros seront dépensés par la ville pour ces fêtes 2012/2013, soit 90 euros par habitant (bébés inclus).

LE PARISIEN EN PARLE : PUTEAUX SORT SES MILLIONS (SAMEDI 1ER DÉCEMBRE)

Le problème est qu'à Puteaux, il y a ceux qui ont des cadeaux et ceux qui n'ont droit à rien. Un bon maire, c'est un maire qui travaille pour l'ensemble de la population, pour l'intérêt général, et pas pour une clientèle. Tout cet argent, c'est celui de la collectivité. Il ne sort pas de la poche du maire. C'est à chacun qu'il doit revenir. Meilleure gestion des dépenses, réduction des impôts et plus juste répartition devront être les priorités de la future nouvelle majorité.

(photo : archives, Flickr)

Commentaires