La vidéosurveillance à Puteaux sert désormais à verbaliser les automobilistes
Le cinéma municipal de Puteaux confié à... UGC. Le loup est dans la bergerie

La Défense brade ses tours : Phare et Majunga génèrent 250 millions d'euros de manque à gagner (JDD)

6363523093_af7d1f0930On le sait, le quartier d'affaires de La Défense traverse une grave crise. Selon le Journal du Dimanche, la Cour des comptes s'intéresserait à 2 projets de tours lancés par le promoteur Unibail : Phare et Majunga, toutes les 2 situées sur le territoire de Puteaux. Les droits à construire de ces 2 tours auraient été bradés par l'aménageur public, l'EPADESA, générant 250 millions d'euros de manque à gagner par rapport aux prévisions ! Extraits :

"(..) Résultat, selon le JDD : les prévisions de recettes (de l'EPADESA) ont été ramenées de 337 millions d’euros à 101 millions d’euros pour 2012. À fin août, seulement 36,9 millions d’euros avaient été encaissés. Et le déficit pourrait s’élever à 400 millions d’euros en 2016. "Les comptes ressemblent à ceux d’une épicerie. C’est pourquoi la Cour intervient", s’agace Patrick Devedjian, administrateur de l’Epadesa. La ministre du Logement, Cécile Duflot, a demandé "plus de transparence" et une remise à plat de la stratégie. Sans faire mystère que la recherche d’un nouveau directeur général est déjà lancée. Arrivé en octobre 2008, l’actuel patron Philippe Chaix a remis à plat ces deux projets, pourtant lucratifs à l’origine. Selon des documents que le JDD s’est procurés, la Défense devait à l’époque gagner environ 200 millions d’euros grâce à la vente des terrains pour la tour Phare. Le nouveau patron a fini par accepter la proposition d’Unibail de novembre 2008 de revoir l’accord en écrasant la marge à 0 euros ! (..) Dans le même temps, la tour Majunga, qui devait rapporter 100 millions d’euros, a été renégociée à 35 millions d’euros, l’équivalent d’environ 700 € du mètre carré (..) Les experts de l’Epadesa estimaient, dans une note récente, qu’en dessous de 1.400 euros du mètre carré, une opération n’est pas rentable (..) Beaucoup crient au favoritisme envers Unibail. "Nous sommes le seul acheteur et prenons tous les risques", objecte Olivier Bossard, son directeur général du développement (..)".

LIRE MON DOSSIER SUR LA DÉFENSE

(photo : chantier de la tour Majunga en novembre 2011, archives Flickr)

Commentaires