Elections 2012 : Derniers jours pour s'inscrire sur les listes électorales à Puteaux
Logement à Puteaux : la liste des biens fonciers de la commune

Logement à Puteaux : une vieille dame relogée dans un studio HLM complètement dégradé

Pieceprincipale

Cuisine

Sdb

Voici les photos d'un studio de la résidence Bellini que l'Office HLM de la ville vient d'attribuer - en l'état - à une vieille dame vivant seule depuis la mort de son mari. Cette dame a été expropriée du quartier des Bergères, où son époux possédait un modeste appartement au 11 rue du Moulin.

Après le rachat de ce bien par la ville et une fois retirés les frais de succession et de justice, il ne reste à cette dame que 20.000 euros. 2 choix se présentent alors à elle : soit trouver à se reloger dans le privé, soit solliciter un logement social, la commune se devant de reloger les expropriés de la ZAC.

Se loger dans le privé, avec sa petite pension, c'est impossible. Elle demande donc à la ville un relogement dans le parc HLM. La ville accepte moyennant une "minoration de l'indemnité de dépossession". Sur les 20.000 euros, on lui en retire encore 12.000 ! Il ne reste donc à la vieille dame qu'un modeste capital de 8.000 euros pour ses derniers jours.

Fin octobre, l'Office HLM lui attribue un logement "de type F2", a annoncé le maire lors du conseil municipal du vendredi 16 décembre 2011. Les photos publiées ci-dessus montrent qu'il s'agit plutôt d'un studio. Ce logement a de plus été attribué dans un état lamentable : rien n'a été refait, même pas un coup de peinture. "Il n'y a plus de budget", assurent les services. Quand il s'agit d'un élu UMP ou d'un ami, cette question ne se pose jamais : le logement - souvent un 5 pièces - est refait du sol au plafond.

Voici comment on traite une dame âgée à Puteaux, "la ville où il fait bon vivre" (sic).

Vendredi, au conseil municipal, Sylvie Cancelloni a demandé que la ville renonce aux 12.000 euros de minoration. Demande soutenue par Nadine Jeanne, qui suit la situation de cette dame depuis le début. Le maire Joëlle Ceccaldi-Raynaud a catégoriquement rejeté ce geste de solidarité.

Commentaires