Logement à Puteaux : Une résidence, en accession sociale à la propriété, étrangement commercialisée
Le directeur des sports de la ville de Puteaux déplacé à la voirie !

Logement à Puteaux : des centaines de personnes âgées potentiellement menacées d'expulsion des HLM

6501271447_e92150deb5_zTout le monde n'est pas logé à la même enseigne à Puteaux. C'est le cas de le dire ! Nicole Berlemont, 60 ans, locataire depuis 46 ans à la résidence HLM Lorilleux, est convoquée mercredi matin devant le Tribunal d'Instance de Puteaux (9h30 / à l'Hôtel-de-ville). L'Office HLM communal, présidé par la député-maire Joëlle Cecaldi-Raynaud, a en effet engagé une procédure pour obtenir son expulsion !

Motif de cette demande d'expulsion : la taille de son logement ne correspond plus à la situation familiale de Mme Berlemont. L'an dernier, sa maman, qui vivait avec elle, est décédée à l'âge de 88 ans.

L'Office demande au juge d'ordonner "la séquestration des objets mobiliers" de Nicole Berlemont, mais aussi de la "condamner à payer une indemnité d’occupation au moins égale au double du montant du loyer en cours y compris charges et taxes afférentes".

Une procédure tout à fait exceptionnelle, qui contraste avec la situation d'autres locataires HLM de Puteaux : plusieurs conseillers municipaux UMP de Puteaux, vivant seuls ou en couple sans enfant, ne bénéficient-ils pas de 5 pièces ? Des logements ne correspondant pas à la taille de leur famille. Aux dernières nouvelles, l'Office n'a engagé aucune procédure contre eux !

Nicole Berlemont témoigne :

"Je me suis engagée depuis plusieurs années dans des associations humanitaires, notamment « Les Petits Frères des Pauvres » et je souhaite, dès que l’accessibilité aux fauteuils roulants sera régularisée dans mon immeuble, accueillir des personnes âgées ou handicapées seules. Je suis très attachée à cet engagement, que je considère comme la contrepartie de ce que la société m’a donné en me permettant de vivre décemment en HLM. Pour toutes ces raisons, la taille de l’appartement se justifie.
Enfin et surtout, je tiens à signaler que je suis dans la même situation qu’un grand nombre de locataires anciens des HLM de Puteaux, qui se retrouvent eux aussi, en dernière partie de leur vie, dans des appartements plus grands que la taille réelle des familles. Pour des motifs semblables au mien (variation de la taille des familles) ou pour des motifs d’un autre ordre. L’OPH de Puteaux a-t-il l’intention de mettre à la porte toutes les personnes âgées occupant un appartement trop grand ?"

Ce sont donc des centaines de personnes âgées qui sont potentiellement menacées d'expulsion par le maire UMP de Puteaux et présidente de l'Office Public de l'Habitat. Joëlle Ceccaldi-Raynaud aurait-elle l'intention de faire ainsi de la place pour loger ses amis ? Nous serons mercredi matin au Tribunal d'Instance pour soutenir Nicole Berlemont et s'assurer que la justice soit respectée dans notre commune ! Au-delà de son propre cas, il s'agit de défendre les personnes âgées des HLM visiblement devenues gênantes pour le maire.

(photo : Flickr)

Commentaires