Paradis fiscaux : le maire de Puteaux utilise le journal municipal pour se défendre
Samedi, le maire UMP de Puteaux reçoit les nouveaux habitants. Je m'invite à la party !

Paradis fiscaux : Les Ceccaldi-Raynaud règlent leurs comptes en famille (Libé)

LibeLe journal Libération publie ce matin un article sur la guerre des Ceccaldi-Raynaud : "La maire de Puteaux et ex-suppléante de Sarkozy à l’Assemblée disposait de plusieurs millions d’euros au Luxembourg. Son père l’accuse".

Extrait :

"C’est un père qui parle de sa fille : «Mme Joëlle Ceccaldi-Raynaud n’a pas pu obtenir le baccalauréat, alors même que sa mère était enseignante. Certes, il n’est pas nécessaire pour gouverner un pays, à condition que l’échec subi n’influe pas sur le psychisme. Or l’échec scolaire a conduit Mme Ceccaldi-Raynaud à ne pas s’accepter physiquement, ce qui a provoqué plusieurs opérations. L’échec l’a rendue féroce.» Simple mise en jambe pour Charles Ceccaldi-Raynaud, dit «CCR», 86 ans, en guerre avec celle à qui il avait transmis en 2004 son bien le plus précieux, son fief électoral de Puteaux, ses mandats de député-maire UMP à vie - ou presque.
Une invraisemblable histoire d’amour-haine qui vient d’aboutir à cette révélation du Canard Enchaîné : Joëlle Ceccaldi-Raynaud avait ouvert en 1997 un compte au Luxembourg, via une société-écran aux îles Vierges. En 2005, lors de sa clôture, il était crédité de 4 millions d’euros. Fâcheux pour celle qui fut députée suppléante de Sarkozy, avant de le devenir de plein exercice depuis son élection à l’Elysée".

La suite dans le Libé du jour (page 11).

Commentaires