Vote du budget de la ville de Puteaux : l'opposition quitte la séance, le maire continue sans quorum
L'opposition signe une tribune commune dans le "Puteaux infos" de mai 2011

Un représentant de quartier de Puteaux m'écrit

60491869_21a3c1670fSuite à la question de Jean-Bernard portant sur les représentants de quartier ("Que sont-ils devenus ? Quelles propositions ont été faites pour améliorer la vie dans les quartiers ? Quelle est leur réelle valeur ajoutée ? Où leurs travaux sont-ils consultables ?"), un représentant du haut de Puteaux m'écrit :

Je vous réponds avant même que ce sujet soit traité en mairie, nous travaillons peut être dans l'ombre mais dès qu'un problème se pose dans mon quartier je procéde de la sorte :

1. envoi d'un mail à MME le MAIRE

2. réponse ou pas je contacte le service concerné (travaux : de nombreux tours du secteur ont eu lieu avec les responsables et je ne lâche pas l'affaire tant que ceux ci n'ont pas été effectués - police municipale : plusieurs prises de rendez vous avec le Directeur, réunion dans son bureau et constat sur place (j'ai la faiblesse de penser que je suis pour quelque chose dans la présence depuis quelques temps de policiers qui tournent régulièrement à pieds dans mon secteur.

3. chaque coup de fil d'un particulier est traité peu m'importe son appartenance politique, qu'il habite en HLM ou dans le privé c'est certain avec mon binôme nous ne faisons pas beaucoup de bruit, pas de support intern mais nous agissons le plus rapidement possible mais nous ne nous vantons pas spécialement auprès des gens du quartier de nos interventions mais les gens concernés voient le travail effectué.

ANISSA BENALI et ROBERT JORIAUX

Ma réponse :

Je trouve vos pouvoirs trop insuffisants. Pour moi, une vraie démocratie participative locale, ce sont des conseils de quartier, où le maire et ses adjoints sont confrontés publiquement aux questions et aux demandes des citoyens. Ces assemblées de quartiers, élues et pas désignées, pourraient même être dotées de budget pour des projets d'aménagement, solidaires, éducatifs ou culturels.
Leur activité serait relayée chaque mois dans le journal municipal. Le bilan de leur action ferait l'objet d'une communication au conseil municipal. Chaque année, le conseil municipal rassemblerait l'ensemble des conseils de quartier pour échanger les expériences et programmer des actions, etc.
Je crois à une nouvelle république plus citoyenne, plus participative, plus transparente. Internet et tous les nouveaux outils technologiques permettent de gros progrès dans ce domaine. En 2008, j'ai fait des propositions sur Puteaux Ensemble pour faire de Puteaux une ville à l'écoute de ses habitants.
Christophe Grébert

> A lire sur le même sujet : que sont devenus les représentants de quartier de Puteaux (MonPuteaux 2008)

Commentaires